AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: [Cache-cache] I won your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 19:45

Les extraits sont de : Fanny




I won your heart in a pack of breakfast cereales



« J’ai gagné ! » hurla-t-il, en écartant les bras vers le plafond.
Lukas qui dormait dans le canapé sursauta et faillit tomber par terre. « Putain, Bill, c’est quoi ton délire là… » marmonna-t-il en passant la main dans ses cheveux déjà ébouriffés.
« J’ai gagné » répéta son colocataire, en dansant sur une musique imaginaire.
Lukas le regardait comme si ce grand maigre, avec des cheveux noirs encore plus ébouriffés que lui venait de mars. Il se redressa sur le canapé, et s’alluma une cigarette.
« T’as gagné quoi au juste ? »
Le brun continua de danser encore un peu sur la petite table du salon, et puis expliqua avec un grand sourire à l’autre encore endormi qu’il avait gagné un stupide concours de céréales.
« Et tu t’excites juste parce que t’as gagné un mug en céramique, avec la marque décalcomanié dessus ? »
Bill fronça les sourcils devant le cynisme de Lukas. Ce mec n’était vraiment pas drôle ; un vrai rabat-joie, qui traînait en jean déchiré et tee-shirt informe toute la journée et qui se plaignait de tout, continuellement. Du soleil, de la pluie, des pâtes trop chaudes, des glaces trop froides, du son trop fort au cinéma, et de ses enceintes qui n’envoyaient jamais assez de puissance. Il détestait tout le monde, et parfois Bill avait envie de le détester aussi. Mais ils faisaient les mêmes études à l’université, et c’était son colocataire depuis deux ans, et Bill aimait à croire que si ces derniers temps, il se plaignait moins, c’était grâce à lui.
« J’ai pas gagné un mug, espèce de débilos. » répondit-il en lui mettant une petite tape derrière la tête. Il piqua une cigarette dans son paquet, et s’enfonça confortablement dans le canapé –encore tout chaud de la sieste de Lukas- , un espèce de sourire béat à deux balles sur les lèvres.
« J’ai gagné un voyage au paradis »
« Ok, maintenant, ils te font cadeau de la mort dans les paquets de céréales. Faut qu’on arrête d’en acheter, c’est plus possible sinon ! »
Bill soupira. En plus d’avoir un coloc’ –et un ami- rabat-joie, ce dernier avait un humour plus que douteux.
« J’ai gagné un voyage aux Maldives ! »
« Et après c’est toi qui me répètes que j’ai un humour bizarre… Pff. »
« Mais c’est pas une blague. Tiens regarde, j’ai reçu une lettre. » Il lui tendit la feuille de papier, comme preuve de son gain. Lukas la lut entièrement, même les petits caractères en bas de la feuille qu’on oublie toujours de lire. Et quand finalement, il la rendit à Bill, ce fut pour dire ;
« Putain, espèce de veinard, ça me ferait pas de mal des vacances. »
Bill leva les yeux aux ciels. Dans le langage Lukas, cette phrase signifiait ; Oh, mais Bill, je suis tellement heureux pour toi ! J’espère que t’en profiteras bien de cette semaine au Maldivres, ça va te reposer toi qui travailles tellement ! Allez, fonce faire tes valises !
Bill se sourit à lui-même, donna une tape dans le dos de son colocataire, et partit dans sa chambre pour visualiser où est-ce que c’était vraiment les Maldives et prévenir Kristen par la même occasion.


Quand il avait participé à ce concours, c’était juste un délire avec sa petite sœur, Kristen. Bill était venu passer les vacances de Noël chez ses parents, et un matin, (ou plutôt un après-midi), alors qu’ils venaient de se réveiller, ils étaient restés comateux devant la boîte de céréales, à déchiffrer ce qui y était écrit. Et puis, ils avaient chacun relu trois fois l’inscription qui indiquait qu’il était possible de gagner 100 voyages pour les Maldives ; il y avait même une petite photo de plage et de cocotier sur le paquet. Et un jour, où sa sœur devait être plus réveillé que les autres matins, elle lui dit qu’il pouvait toujours participer à ce concours. Kristen n’était pas encore majeure, à son plus grand malheur, et ne pouvait donc pas participer mais elle s’était dit que si Bill participait, ou plutôt que si elle le forçait à participer, et qu’il gagnait, il était obligé de l’emmener, puisque c’était grâce à elle qu’il avait participer. Bref. Bill, comme tout le monde, ne croyait pas à la chance, et cette histoire de tirage au sort, il n’y croyait pas non plus. Il avait décidé qu’il n’était pas bon au jeu, alors pourquoi forcer le hasard ? Ces inscriptions multiples de gain par la chance, ils passaient devant sans même regarder. Pour lui, ce n’était que des attrapes nigauds, qui coûtaient trop d’argent au contribuable pour des choses inaccessibles. C’était à peu près ce qu’il avait débité à Kristen, et elle lui répondit qu’il se faisait trop influencer par le cynisme et la mauvaise foi de Lukas.
Et puis, elle lui avait balancé d’autres arguments, qui devaient sûrement être honnêtes, et totalement véritables, mais il n’arrivait pas à s’en souvenir.
Quoiqu’il en soit, elle avait réussi à ce que son grand frère adoré participe, pour que si il gagne, elle puisse avoir sa place dans l’avion à côté de lui. Il avait conclu un pacte, et Bill avait envoyé une lettre avec trois timbres dedans, et ses coordonnées.
Et maintenant, il avait gagné, et il allait passé deux semaines avec sa petite sœur de 16 ans, aux Maldives.
Ce que femme veut, Dieu le veut.

« Allo Kristen. »
« Ta gueule Max ! »
« Euh… Kristen ? »
« Ouep ? Qu’est-ce qu’il se passe Billouchounet ? »
Il fronça le nez à ce surnom totalement débile. « M’appelle pas comme ça. J’te dérange pas ? »
« Nan, nan ! J’suis avec mes potes. »
« J’espère que vous faîtes pas trop de conneries. »
« C’est pas parce que t’as quatre ans et demi de plus que moi, que tu dois faire le grand frère responsable et tout hein ! J’les ai vu les bouteilles de vodka chez toi ! »
Bill rit quand il entendit les cris des amis de Kristen qui hurlait comme des gorets en arrière-plan « Quoi ? De la vodka ? Où ça ? » Il les connaissait tous, et il connaissait assez bien sa sœur pour savoir que c’était une bande bien soudée, qui faisait attention à chacun, sans laisser passer les débordements inacceptables.
« Ouais, non, j’fais pas mon grand frère responsable, t’inquiète pas. Par contre, j’fais mon grand frère majeur dont sa petite sœur profite. » Il sourit dans le combiné.
« Tu m’expliques la différence. »
« Tu vas devoir être sage, parce que tu comprends, les parents vont me demander un rapport au retour, et tu sais que j’aime pas leur mentir. » Il faisait les cent pas dans la chambre, en ajoutant des mimiques exagérées à ses paroles. « Parce que tu vois, pendant une semaine, tu vas être sous ma responsabilité, la mienne ! , et ça m’embêterait qu’il t’arrive quelque chose, ou que tu fasses la conne et que ça retombe sur ma pomme. »
« De quoi tu parles ? »
« Je disais que tu devras être bien sage pendant la semaine qu’on passera aux Maldives, parce que sinon… » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, sa sœur lui avait déjà percé le tympan en hurlant tout ce qu’elle pouvait.
Bill décolla quelque peu le téléphone de son oreille, et attendit que les cris se calment. Un des amis de Kristen prit sûrement son téléphone des mains, et s’adressa à Bill.
« Coucou ! » C’était Ida, la meilleure amie de Kristen. « Je crois qu’elle est pas en état de te parler là. Elle… euh… Elle arrête pas de hurler, de sauter dans tous les sens, et de courir partout. Bill, tu lui as dit quoi ? Qu’elle allait épouser Johnny Depp ? »
« Malheureusement non » rit Bill. « Juste de lui annoncer que j’avais gagné un concours pour partir une semaine aux Maldives, et qu’elle venait avec moi. »
« Je te déteste. Je la déteste aussi d’ailleurs. » souffla Ida. « Oh, elle semble reprendre ses esprits, je te la passe. Bisous Bilouchounet ! »
Bill soupira ; les filles à seize ans, c’est trop nul, ça n’a pas d’humour, et c’est… chiant. Et il partait avec sa sœur une semaine ; quel suicidaire il était !
Il entendit la voix de Kristen à l’autre bout du fil : « Bill, je t’aime ! »
Et elle raccrocha. Okay. Il regarda son portable quelques instants, l’incompréhension se lisait sur son visage.
Il ne suffisait maintenant que d’appeler sa mère, pour qu’elle transmette toutes les informations à sa fille, et qu’elle fasse son boulot de mère ; c’est-à-dire répéter cent mille fois les mêmes choses.


Un mois plus tard, il était prêt à partir. Il y avait trois énormes sacs de voyage devant la porte, et il s’activait encore dans l’appartement. Lukas l’observait du canapé –son endroit préféré dans l’appartement- et avait un espèce de sourire moqueur sur le visage.
« Quoi !? » demanda Bill en passant pour la centième fois devant lui en un quart d’heure.
« Rien, rien. »
« Alors pourquoi tu me regardes comme ça ? »
« Parce qu’il est dix heures du matin, que ton avion est dans plus de quatre heures, que t’es prêt, mais que t’es persuadé que non. Et je trouve ça drôle. »
« Ha ha ha » rit faussement Bill. « Je suis pas prêt ! »
« C’est vrai que tu pars un an là-bas, et que t’as besoin de toute ta penderie ! Pourquoi t’as ta doudoune dans les bras ? T’as peur d’avoir froid sur la plage ? »
« On sait jamais !» riposta le brun, en l’enfournant dans un de ses sacs déjà archi-pleins.
Lukas rigola, et retourna à sa télé, laissant le brun s’agiter, et s’énerver tout seul.
Une heure plus tard, il fit le bilan dans sa chambre et soupira de soulagement ; c’est bon, il était prêt. Il ne tenait plus en place, et s’impatientait d’être déjà dans l’avion. Il refit le lacet de ses Converses, vérifia le contenu de sa besace, et plus particulièrement s’il avait bien les billets d’avion, son appareil photo, de la crème solaire, son portable, et son mp3. Tout y était, et il se rendit compte que ce devait être déjà la centième fois qu’il vérifiait son sac. Il enfila sa veste en cuir, et fit quelques autres allers-retours entre sa chambre et l’entrée, avant de se poser sur l’accoudoir de l’immonde canapé vert sur lequel Lukas était avachi.
« C’est bon, t’es prêt ? »
« Ouais. Et il me reste deux heures et demie avant de partir. » Il soupira, et Lukas se marra tout seul devant l’impatience de son ami.
Celui-ci regardait la télé sans vraiment la voir. Il croisa les bras sur son ventre, les décroisa, repartir vérifier qu’il avait tout, s’assit sur son fauteuil en cuir noir qu’il avait chiné dans une brocante, et se décider à appeler Kristen.
C’est un bâillement, qu’il entendit en premier.
« T’es prête ? » demanda-t-il sans préambule.
« J’dois faire ma valise, mais oui, j’suis prête sinon » ricana sa sœur.
« T’as pas encore boucler ta valise !! » s’écria-t-il dans le combiné.
« Oh calme toi ! Je dois encore y mettre deux trois trucs, et c’est bon. »
« Ouais, ouais. » maugréa-t-il. « N’oublie pas qu’on se rejoint à 13h00 devant l’aéroport. »
« Je saiiiiis ! Tu me l’a répété cent fois, et maman presque autant ! J’y serais, c’est elle qui me dépose. Stresse pas ! »
Elle raccrocha, et Lukas le regardait avec ce même sourire moqueur. Il s’enfonça encore plus dans son fauteuil, et planta son regard sur l’écran de la télévision.
Il était flippé des départs, et il le savait oui. Mais ça ne se soignait pas, non
[u]


Dernière édition par Clarinett le Jeu 28 Mai - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 19:48

À midi et demi, il était déjà devant l’aéroport. Il avait appelé un taxi, parce que même si ça coûtait cher, surtout dans la capitale, il savait qu’il lui était impossible de se trimballer trois sacs plein à craquer dans le métro. Arrivé devant l’aéroport, il respirait un peu mieux. Bon, il lui restait une demi-heure à attendre sa sœur, sachant qu’elle était toujours en retard, et que sa mère aussi par la même occasion. Il soupira, et s’assit sur un banc en dehors de l’aéroport, pour être sûr de voir la voiture rouge de sa mère, et d’engueuler direct Kristen de son retard (c’était habituel). Avec ses trois valises autour de lui, et entouré de gens qui se précipitaient vers l’aéroport, il se sentit un peu ridicule. Et comme il ne savait pas quoi faire de ses mains, il sortit une cigarette.
Le ciel était entre bleu et blanc, et il faisait relativement chaud. Il regarda devant lui, les gens qui passaient et repassaient parfois. Les hommes d’affaires, avec une mallette noire qui marchait d’un pas rapide, l’oreillette du téléphone greffée à leurs oreilles. Les familles qui partaient tous ensemble, avec autant de valises que lui, et des sacs à dos aux couleurs criardes sur les épaules. Les jeunes filles pressées, avec de longs cheveux qui flottaient dans le vent, les lunettes de mouches sur le nez, et des talons de dix centimètres qui couraient presque comme des femmes d’affaires pressées alors que c’étaient juste des filles à papa. Et puis, un garçon de son âge, à peu près attira son regard. En même temps, il détonnait dans cet ensemble pressé, et bien propre pourtant. Il avait de longues dreads blondes attachées en queue de cheval, recouvertes d’une casquette made in US. Toutes ses fringues d’ailleurs semblaient venir de là-bas ; il portait un baggy où on aurait pu mettre trois personnes, et un tee-shirt qui aurait pu servir de chemise de nuit pour n’importe qui d’autre. Il avait des écouteurs enfoncés dans les oreilles, et traînait derrière lui une valise énorme. Arrivé juste devant les portes de l’aéroport, il s’arrêta, enleva ses écouteurs, et regarda autour de lui comme s’il cherchait quelqu’un. Bill pensa qu’il devait attendre quelqu’un lui aussi. Il sourit pour lui-même et regarda le jeune homme s’asseoir sur le bord de la fontaine en face de lui. Il déposa son sac à dos par terre, y rangea son mp3 et sortit son portable. Il composa un numéro, attendit quelques instants, et Bill le regarda articuler quelques mots. Il le voyait froncer des sourcils, et il avait l’impression de se voir ; ça le fit sourire. Soudain, le blond se leva, fit quelques pas, et sembla reconnaître quelqu’un. Il leva la main comme pour faire signe, et finalement la fit glisser dans ses dreads en regardant par terre. Non, la personne à qui il avait voulu faire signaler sa présence n’était pas celle qu’il croyait, et un minuscule rire s’échappa d’entre les lèvres de Bill.
Le dreadeux recula de quelque pas, et trébucha contre un de ses sacs. Il tenta de se rattraper au bord de la fontaine, ses mains ne trouvèrent que du vide. Bill voyait les bras du garçon qui faisaient des moulinets et ses yeux s’écarquillèrent, quand finalement le blond tomba en arrière, directement dans la fontaine. Le premier réflexe du brun fut de se lever de son banc pour voir s’il n’avait rien. Il se rassit immédiatement quand il vit la tête du blond émerger et sa mine déconfite. Il regarda autour de lui, comme pour vérifier que personne ne l’avait vu. Mais tous les gens qui passaient autour de lui ne semblaient pas s’en préoccuper à part une petite morveuse avec des couettes qui se bidonnait, accrochée au bras de sa maman. Il lui fit une grimace, et s’appuya sur ses bras pour tenter de se relever, mais le fond de la fontaine glissait, et il ne fit que se renfoncer dedans. Le brun revit sa tête disparaître, et réapparaître quelquefois, signes des tentatives désespérées du garçon de se sortir de ce pétrin. Bill se mordit la lèvre et plissa les yeux. Il tentait désespérément de retenir son rire. Il n’avait pas l’habitude de se moquer des gens, mais ce jeune homme qui essayait vainement de sortir de la fontaine dans laquelle il venait de tomber lamentablement, ne l’aidait pas vraiment.
Le brun éclata franchement de rire lorsque le blond glissa de nouveau, se retrouvant allongé dans l’eau. Il entendit un « fait chier, baggy de merde, fontaine de merde, vie de merde » qui fit redoubler ses rires.
Bill finit par secouer la tête et se dirigea vers la fontaine. Il n’allait quand même pas le laisser patauger comme cela encore longtemps.
« Ça va ? » demanda-t-il directement.
Le blond releva la tête, cherchant qui avait bien pu lui parler alors qu’il se trouvait dans une situation plus qu’humiliante. Il croisa le regard d’un jeune homme habillé de noir, qui lui souriait. Tom grimaça, et Bill lui tendit la main, qu’il accepta avec soulagement.
« Merci. » dit Tom tandis que le jeune homme l’aidait à se relever, chose pas très aisée vu le poids de ses vêtements gorgées d’eau, et le fond de la fontaine qui glissait. Enfin, il fut debout, et il put sortir de la fontaine. Ses vêtements ruisselaient d’eau chlorée et il écarta les bras pour constater les dégâts.
« J’suis complètement trempée » grogna-t-il.
« Je vois ça. » répondit le brun avec un grand sourire.
Tom releva la tête vers son sauveur et vit ses yeux en amande cernés de noir dans lesquels brillaient de la malice.
« Encore merci » sourit Tom aussi. « Je vais devoir aller me changer avant que mon avion parte maintenant. » Il rassembla ses affaires, et se dirigea vers l’aéroport.
En regardant une dernière fois Bill il lui dit une nouvelle fois merci avec un sourire charmeur, et le salua.
C’est à ce moment-là que Kristen sauta sur le dos de Bill, et lui hurla dans les oreilles :
« On va aux Maldives ! »
Bill faillit tomber à son tour dans la fontaine, mais se rattrapa de justesse. Il donna une petite tape sur la tête de sa sœur, se fit sermonner par sa mère qui espérait que le séjour n’allait pas être comme ça, et tandis qu’elle leur faisait les dernières recommandations, Bill regarda vers l’entrée de l’aéroport. Le garçon blond aux longues dreads avait disparu, ne laissant sur le bitume qu’une traînée d’eau.


Comme l’avait prévu Bill, ils étaient encore en retard. Le temps d’enregistrer le nombre affolant de valises, d’acheter des magasines, du chocolat et plein de trucs détaxés, le temps d’une dernière cigarette, et des dernières recommandations de Maman, et déjà une voix d’automate résonnait dans tout l’aéroport. « Dernier appel pour le vol 3996 à destination de Malé. »
« Maman, c’est pour nous ! Arrête de pleurer, et d’étouffer ta fille, on doit y aller. »
Sur ces mots, leur mère resserra un peu plus ses bras autour de Kristen, manquant de l’étouffer entre ses seins.
« Mes petits bébés qui partent ensemble pour la première fois ! » Elle lâcha Kristen et essuya ses yeux humides.
Bill lui sourit tendrement –après tout c’était sa maman adorée- piqua un gros bisou sur sa joue, et entraîna Kristen par la main.
Il marcha rapidement vers la porte d’embarquement, et alors qu’il tendait les billets, il se retourna une dernière fois, et fit un dernier signe de main à sa mère qui tamponnait un mouchoir sous ses yeux. L’hôtesse lui rendit son billet, et avec Kristen, ils entrèrent dans l’avion en direction des Maldives.
Un steward avec des petites lunettes rondes sur leur nez les salua, et leur indiqua leurs places avec un grand sourire. Ils s’avancèrent alors dans l’allée en regardant les numéros inscrits en dessous des portes bagages ; il semblait qu’ils étaient placés vers le fond.
En avançant, Bill aperçut le blond de la fontaine. Kristen devant lui accélérait le pas, de peur de ne pas trouver sa place avant que l’avion décolle, et elle distança son frère qui ralentit sa démarche quand le dreadeux releva la tête vers lui. Bill remarqua qu’il s’était changé, et il avait maintenant un tee-shirt noir tout aussi grand que celui de tout à l’heure. Le blond lui sourit, et lui fit un signe de tête avant de replonger le nez dans son portable. Bill sourit aussi, et sursauta presque quand sa sœur l’interpella cinq places plus loin. Il se dépêcha de la rejoindre, et de ranger ses quelques affaires dans le compartiment prévu à cet effet. Quand enfin ils s’assirent, les loupiotes indiquant qu’ils devaient attacher leurs ceintures s’allumèrent ; ils étaient les derniers passagers à être rentrés dans l’avion. Ils attachèrent donc leurs ceintures tandis que la voix du capitaine indiquait quelques informations inutiles, et que les stewards préparaient le matériel pour leurs démonstrations qui faisaient tant rire Kristen.
Mais celle-ci se concentra sur son frère :
« Pourquoi tu souris bêtement comme ça ? » demanda-t-elle d’un air suspicieux.
« Je…. Mais je souris pas bêtement ! » riposta Bill, se sentant légèrement honteux d’avoir ce sourire béat depuis qu’il avait revu le blond. Mais bon dieu qu’il était beau !
Avant que sa sœur ne puisse dire quoique ce soit, l’avion s’ébranla, et il se cramponna aux accoudoirs. C’était ça qu’il avait oublié ; les somnifères.


Finalement après un décollage où la main de Kristen fut broyée, le steward aux petites lunettes rondes lui apporta un cachet qu’il avala sans attendre. Il regarda quelques minutes un Mr.Bean que Kristen avait choisi de regarder sur un petit écran mis à disposition, et il s’endormit, en priant pour qu’il ne se réveille qu’après l’atterrissage.
Malheureusement pour Bill, il se réveilla au moment où le capitaine leur demandait de mettre leurs ceintures, ils allaient bientôt atterrir. Quoique encore un peu dans le brouillard, cette simple idée lui fichât la trouille, et Kristen eu de nouveau la main broyée jusqu’à ce que l’avion pose ses roues sur le sol.
« Bienvenue aux Maldives, à l’aéroport de Malé. Il est une heure du matin heure locale, et la température au sol est de 25 degrés. En espérant que vous avez fait un bon voyage, la compagnie… »
L’appareil s’emplit d’un brouhaha quelque peu endormi. Les passagers se levèrent peu à peu pour récupérer leurs bagages à mains, et rapidement, ils sortirent de l’avion. Arrivé dans l’aéroport, Kristen somnola sur un banc tandis que Bill s’occupait de récupérer ses trois sacs, et les deux autres de sa sœur. Quand il revint vers sa sœur qui dormait complètement, recroquevillé sur un banc, le dreadeux qu’il avait aperçu ce matin devant l’aéroport était assis à côté d’elle. Faisant mine de ne pas l’avoir vu, il se dirigea vers Kristen, qu’il secoua gentiment.
« Allez, ma puce, réveille toi. On va pas tarder à venir nous chercher pour aller à l’hôtel. »
Celle-ci marmonna quelques phrases pas vraiment intelligibles, qui firent rire son frère. Le blond à côté sourit lui aussi, et soupira ;
« Pas commode à cette âge là, hein ? »
« Je suppose qu’on était pareil. » sourit le brun.
Le blond hocha la tête :
« Sûrement, au fait, je m’appelle Tom. » dit-il en lui tendant la main. Bill la serra chaleureusement tandis que Kristen farfouillait dans la besace de son frère pour en sortir des lunettes de soleil et une casquette.
« Moi c’est Bill. Et euh, Kristen, dis pas s’il te plait surtout ! »
« S’il te plaît » marmonna-t-elle en enfonçant la casquette sur la tête. « J’vais me fumer une clope. »
Bill leva les yeux vers le ciel, et s’assit à sa place sur le banc.
« C’est votre petite sœur ? » demanda Tom.
« Oh, tutoie moi ! Après que je t’ai fait sortir d’une fontaine ce matin, je pense que ça s’impose. »
« Merci de me le rappeler » marmonna Tom avec un sourire.
Bill rit doucement, quand tout à coup, un homme d’une quarantaine d’année haussa la voix dans l’aéroport.
« Tous les gagnants du jeu organisé par les céréales Nestlé sont priés de sortir de l’aéroport par la porte B7, une navette vous attend devant la porte. Sortez vos cartes d’identités maintenant pour que notre équipe puisse vérifier si tout le monde est là. Merci. »
À ce moment-là, Kristen revint, et empoigna toutes ses affaires. Le brun rassembla également ses sacs, quand il vit Tom faire de même.
« Ah, toi aussi, tu as gagné au concours ? »
« Oui ! On va être dans le même hôtel alors ? »
« Exact. » sourit Bill.
Soudain, un métis héla le blond qui fit un signe de tête à Bill avant de repartir le rejoindre.
« Il te plait hein ? » sourit Kristen en le regardant par-dessus ses lunettes de soleil.
« Quoi ? Hein ? Mais n’importe quoi. » répondit rapidement le brun en réajustant sa besace sur son épaule.
« Ouais, ouais… Remarque, j’comprends. Il est pas mal, et son piercing c’est sexy ! Dommage qu’on voit pas son cul… »
« Arrête » sourit Bill en lui donnant un coup de coude dans les côtes.
Cependant, il ne put s’empêcher de lever la tête pour apercevoir Tom de dos.

Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 19:49

Ils étaient logés dans un superbe hôtel qui longeait la plage. Trois étoiles avaient dit le paquet de céréales. Et finalement quatre avait enchéri la lettre que Bill avait reçue. Piscine, plage privée, soins de massage offert, restaurant deux étoiles, room service, etc… Kristen posa ses lunettes sur la tête de Bill pour mieux voir les décorations du hall d’entrée de l’hôtel ; ça lui changeait de sa petite maison à côté de Berlin.
On donna aux personnes présentes leurs clés, et numéros de chambre, et ils s’engouffrèrent tous dans des grands ascenseurs tandis que des grooms emmenaient leurs valises dans leurs chambres respectives.
Au cinquième étage, Bill sortit suivi de Kristen qui serrait son bras, n’y croyant pas du tout. « T’es sûre je vais pas me réveiller ? J’veux dire, c’est tellement beau, et euh… Merde Bill, imagine si je t’avais pas fait participé ! »
« Ça aurait été dommage ma foi ! »
Kristen se retourna, et Tom lui fit un grand sourire.
« Vous êtes à cet étage ? »
« Oui, chambre… euh… 534. » lut Bill sur sa clé.
« On est juste à côté alors ! » chantonna le métis à côté de Tom. Celui ci un donna un petit coup dans le ventre « Arrête de chanter, il est deux heures du mat’ j’te rappelle, et y a sûrement des gens qui dorment ici ! »
« Rien à foutre ! » continua-t-il de chanter en s’avançant vers sa chambre, suivi des trois autres.
Tom rit, et Bill sourit en voyant les yeux du blond se plissaient, ses dents parfaitement alignées, et ses joues rebondies.
« Je vous présente donc Alex. C’est mon meilleur ami, et c’est lui qui m’a fait jouer à ce truc. Comme toi, c’est… » Il s’arrêta de parler en regardant la petite sœur de Bill, toujours accrochée à son bras.
« Kristen » sourit-t-elle au beau jeune homme. Bon dieu, elle comprenait pourquoi Bill le regardait avec des yeux brillants, ce mec attirait tout ce qui bougeait !
« Enchanté, moi c’est Tom. Si ton frère ne te l’a pas dit. » dit Tom. Elle hocha la tête et pria tout ce qui existait pour que son grand frère et Tom finissent ensemble, ce serait juste le couple parfait. Et Bill avait tellement besoin d’un mec bien comme lui.
« Vous êtes arrivés à votre chambre. Bonne nuit. » dit doucement le dreadeux. Il leur fit un signe de main avant de rejoindre Alex dans leur chambre dont la porte était déjà ouverte. Les deux restèrent à le regarder partir, et Tom se retourna juste avant de rentrer ; Bill baissa les yeux et essaya d’enfoncer la clé dans la serrure, en priant pour que Tom n’ait pas vu qu’il le matait. Vraiment pas doué comme garçon de se faire griller en flagrant délit aussi rapidement.
Il finit par ouvrir la porte et Kristen appuya sur l’interrupteur ; la chambre était tout simplement magnifique. Il y avait deux lits simples, mais relativement grands recouverts de draps rouges et beiges. Les murs étaient peints de la même couleur, et au milieu de la pièce se tenait un magnifique bouquet de roses blanches. Bill porta les mains à sa bouche en parcourant la pièce.
« Bill, vient voit la salle de bains ! » cria Kristen. Il y avait une douche gigantesque avec des jets partout, une superbe baignoire brillait dans le coin de la pièce sur des pieds dorés, et sur le rebord des lavabos, deux peignoirs énormes que la petite brune enfila aussitôt.
Elle revint dans la chambre, regarda la superbe vue du balcon qui donnait sur la plage, et s’écroula enfin sur un des lits tandis que Bill fumait une cigarette face à l’horizon bleu.
« C’est pas genre juste… trop bien. On est aux Maldives, tous les deux, dans un hôtel trop bien, et y a un beau gosse dans la chambre d’à … »
Kristen s’était endormie sur son lit. Bill sourit, lui enleva ses chaussures, prit son mp3 et s’installa pour le reste de la nuit sur le balcon.


À cinq heures, le soleil commença à se lever. Bill se fit un café avec le nécessaire présent dans la chambre, et regarda la lumière faire briller l’eau bleu turquoise, le sable blanc et réveiller progressivement tous les bâtiments avant que les premiers rayons ne se posent sur son visage. Il regarda le soleil s’étirer, se frotter les yeux avant d’aveugler le monde entier de vie. Et quand tout ce fut mis en marche correctement, comme les rouages bien huilés d’une machine, Bill s’endormit sur son transat en pensant qu’il était dans le plus bel endroit possible sur terre, avec la meilleure petite sœur possible. (et peut-être avec le mec le plus beau, le plus gentil du monde également)


C’est sa sœur qui le réveilla. Il était dix heures, et elle le pressait de prendre sa douche tandis qu’elle commandait un petit-déjeuner par le room service. Ils se goinfrèrent de viennoiseries, de crêpes et de fraises avant de décider de faire un tour dans la ville.
Deux maillots de bain et un collier plus tard, Bill acheta des glaces qu’ils mangèrent sur la plage. Ils revinrent ensuite à l’hôtel, où ils déjeunèrent en compagnie d’autres gagnants du concours. Il avait sympathisé avec autres garçons plus particulièrement : Andy, un blond peroxydé et Arthur, un gentil brun aux allures de nounours. Ils se donnèrent rendez-vous à la piscine après le repas, et quelques minutes plus tard, Bill essayait de convaincre Kristen de s’enduire entièrement de crème solaire avant qu’elle n’aille elle aussi à la piscine.
« Si t’as un cancer de la peau dans cinquante ans, c’est sur moi que ta mère va gueuler ! Je veux pas être responsable ! » cria Bill à la porte close de la salle de bains.
« Mais arrête d’hurler, bordel ! Maman est pas là, et j’vais pas avoir un cancer de la peau juste parce que aujourd’hui je mets pas de crème solaire ! En Allemagne, il fait douze degrés maximum, et j’ai dit à tout le monde que j’partais aux Maldives » La porte s’ouvrit sur Kristen, agacée. « Alors, je vais revenir bronzé, quoi que tu me dises ! » Elle attrapa sa serviette de bain, son sac à main, et sortit de la chambre sans un mot de plus, en claquant la porte derrière elle.
Bill leva les mains au ciel, avec toujours le tube de crème dans la main, et pesta contre sa sœur qui n’était « qu’une tête de mule, et une vraie peste aussi. » Il attrapa sa serviette et sortit lui aussi de la chambre, en se répétant qu’il savait pourquoi il était gay, « les filles, c’est vraiment trop chiant. »
Il prit l’ascenseur, et arriva juste devant le complexe aquatique de l’hôtel. L’endroit était gigantesque ; il y avait une piscine couverte avec quelques toboggans que des enfant s’amusaient à refaire sans cesse, et une autre piscine à l’extérieur aux aalures de bassin olympique, qui comportait quelques bains bouillants. Il aperçut Kristen sur un transat exposé en plein soleil, lui s’installa sur un des sièges juste en face d’elle à côté de Arthur et Andy qu’il salua d’un signe de main.
Kristen le regarda s’installa avec un regard noir, tandis qu’elle étalait de l’huile de bronzage sur ses bras. Il lui renvoya le même regard :
« Ouh, y a de l’orage dans l’air ! » siffla Andy en désignant sa sœur du menton.
« Les filles, c’est… nul. » marmonna Bill en découchant le tube de crème solaire pour s’en passer sur le torse.
« Eh bah ! C’est tendu là ! » rigola Arthur.
« Mmmmh. » marmonna Bill de se diriger vers la piscine sous les ricanements des deux autres. Il s’accrocha à l’échelle et descendit doucement dans l’eau. La température était divine et il soupira de contentement. Il fit quelques brasses avant de s’accouder contre un rebord de la piscine. Bill regarda les personnes autour de lui : ils en avaient croisé la plupart à l’aéroport. Ce n’était pas encore la saison touristique, et à part quelques millionnaires qui se doraient la pilule, ils connaissaient de vue toutes les personnes ici. À ce moment-là, il aperçut Tom accompagné de Alex dans l’eau. Ils étaient entourés de quelques autres garçons ; sûrement des amis qu’ils s’étaient fait. Bill les jalousa ; il ne faisait pas partie du groupe autour de Tom, qui riaient, s’envoyaient de l’eau, ou nageait avec lui. Il se dépêcha alors de sortir de l’eau, et s’installa sur son transat confortablement. Il parla un peu avec Arthur et Andy, mais quand les deux commencèrent à se disputer sur qui avait poussé l’autre à participer à ce concours, il se désintéressa quelque peu de la discussion, ajoutant quelques onomatopées par-ci par-là pour faire semblant de s’intéresser à leur discours inutile. Son regard se perdit sur le lieu qui l’entourait, et immédiatement, se reposa sur la même personne depuis le début de ce voyage. Tom s’appuya sur le rebord de la piscine et en sortit en poussant sur ses bras. Bill, qui était installé un peu plus loin sur un transat avec ses deux amis, arrêta net de parler et mangea du regard le corps légèrement bronzé du blond. Il avait du mal à se l’avouer, mais ce mec lui faisait un effet incroyable, surtout dégoulinant d’eau, les dreads détachées, le soleil se reflétant sur sa peau.
Tom se dirigeait lentement vers eux en essorant ses dreads. Bill détourna rapidement le regard et respira profondément, il ne fallait pas qu’il se fasse de nouveau griller. Déjà que le destin faisait absolument tout pour qu’il se rencontre, ça suffisait comme ça.
« Alors, on profite du soleil ? »
Bill, Arthur et Andy levèrent les yeux vers le jeune homme que le brun avait fait semblant de ne pas voir.
« Eh salut ! » s’exclama Andy. « Je crois qu’on a pas encore était présenté » Il tendit la main vers Tom qui la serra chaleureusement. « Andy. »
« Et moi, Arthur. »
« Tom. »
« Et lui, c’est… »
« Bill » l’interrompit Tom. « On s’est déjà rencontré. »
« Ah bon ? » s’étonna Arthur. « J’vous ai jamais vu vous parler. »
« C’est une longue histoire qui commence dans une fontaine » rit Tom tandis qu’il s’asseyait au bout du transat de Bill. Celui-ci fit mine que tout ceci était normal, mais il sentit ses jambes se crisper d’être aussi près du dos bronzé de Tom.
« Tu nous as pas raconté ça Bill ! »
Celui-ci sourit à Tom avant de raconter comment il avait dû sauver « baggy de merde, fontaine de merde, vie de merde » de la noyade. Tom s’esclaffa à ce souvenir, ainsi que les deux autres. Mais Bill dévorait totalement Tom du regard, et seul le son de son rire cristallin, malicieux et si viril parvint à ses oreilles.
À ce moment-là, un des amis du dreadeux le héla de l’autre bout de la piscine, et celui-ci les salua, en espérant les revoir une prochaine fois, avant de le rejoindre.
Bill regarda le blond s’éloigner, et particulier ses muscles saillants du dos (et puis ses fesses un peu). Quand il détourna le regard, un sourire stupide sur les lèvres, il croisa le regard malicieux de sa sœur.
« Attendez moi, je reviens » dit il aux deux garçons. Il fit le tour de la piscine, s’assit à côté de Kristen et soupira :
« Bordel, j’ai un sourire béat sur la face juste parce qu’il est venu discuter avec moi. Je fonds… Rah, putain. »
Kristen lui sourit sans rien dire, et lui donna quelques petites tapes affectueuses dans le dos. Enfin ! enfin mon débile de grand frère va être heureux.


Cela faisait déjà quatre jours qu’ils étaient sur l’île et Kristen, devant la timidité de son frère, forçait le destin pour que Tom et lui se croisent, se parlent. Bill ressortait de ses échanges à chaque fois avec un immense sourire sur les lèvres, et Andy et Arthur qui avaient tout compris se foutaient de sa gueule.
« Tu fais pitié mec, on dirait que t’as pris un rail de coke là ! » rit Arthur, assis à une terrasse de bar.
« Roh, mais laisse le ! Il est mignon le Bill comme ça ! » ricana Andy.
Kristen se mêlait aux rires, et dans un même geste couvait Bill d’un regard maternel. Il jouait avec une paille dans un verre de cocktail vide sans se préoccuper de ce que ces amis disaient. Le sourire de Tom ne quittait pas la rétine de ses yeux, et il n’allait pas s’en plaindre. L’amour rend aveugle…
« et con ! Bordel ! » s’esclaffa Arthur.
« Hey, mais les mecs ! (pardon Kristen) Y a pas une fête sur la plage demain soir ? » s’écria Andy.
« Euh… si. Et quel est le rapport avec la guimauve Billy ? »
« À ton avis ! Y aura forcément Tom là-bas ! »
« C’est ça ! » cria Kristen faisant sursauter Bill et les quelques touristes autour d’eux. « On va tous y aller, et eux aussi. Demain, dans la journée, on s’arrange pour parler à Tom et ses potes, pour qu’il nous confirme qu’ils vont bien à cette fête. Et là, il va craquer le petit poulpe, je te le jure ! »
Andy partit dans un fou rire (qui restera mémorable) à ce surnom, tandis que Bill regardait sa sœur avec des yeux ronds.
« Tu m’expliques. »
« Les étoiles, la lueur des torches, l’alcool et toi dans tes plus belles fringues au lieu de ces shorts immondes que tu traînes. Il est o-bli-gé de craquer. »
« Mais- »
« Pas de mais. Ta sœur a raison. Ce mec ne va pas te résister, non mais oh ! » parla Andy comme s’il avait toujours connu Bill. Ce n’était pas le cas, mais il avait raison ; rien ne résistait à Bill quand il désirait quelque chose, et ce n’était pas aujourd’hui qu’un mec qu’on surnommait petit poulpe qui allait changer ça, naméoh !
Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 19:52

Bill passa la journée du lendemain à angoisser pour cette fameuse soirée sur la plage. Avec Kristen, il avait passé en revue toutes ses fringues pendant plus de deux heures pour finalement opter pour un jean un peu taille basse (qui faisait décontracté mais pas trop, genre je suis une larve qui sait pas m’habiller) et un teeshirt blanc avec une tête de mort dessus (parce que avec le même modèle en noir, on pouvait risquer que Tom ne le voit pas dans la nuit, et ça faisait trop gothique, glauque, peur de toute façon). En fait, Kristen, Andy et Arthur passèrent la journée à le préparer, à lui répéter que tout irait bien, et à le convaincre d’aller à cette fête.
Vers midi, Andy était descendu manger au restaurant de l’hôtel, et en faisant mine d’apercevoir Tom pour la première fois depuis leur rencontre, il lui demanda innocemment s’il allait à la fête sur la plage dans la soirée.
« Evidemment ! On y va tous ensemble. Et toi, tu viens avec Arthur, Kristen, et Bill ? » Andy était sûr – ou voulait-il simplement le croire- que Tom avait placé un accent sur le prénom de Bill et que ses yeux brillaient quand il avait prononcé son nom.
« Oui, oui ! Bien sûr. On se voit là-bas alors ? »
Tout était préparé pour que cette soirée soit la soirée. Et Bill ne pouvait plus dire non.


À 22 heures, ils sortirent enfin tous ensemble de l’hôtel. Bill, pétrifié dans sa chambre à l’idée de ce plan (machiavélique) que lui avaient préparé ses amis, afficha une mine réjouie, décontractée, et tout simplement normale quand ils descendirent les quelques marches qui liaient la promenade à la plage.
« On nous a changé de Bill ? » chuchota Arthur à l’oreille de Kristen. Celle-ci avait les yeux brillants d’excitation.
« Non, tout est normal, tout va bien. Tout va parfaitement bien même. »
Bill avait laissé tomber le masque du mec mal à l’aise, qui n’avait pas confiance en lui pour l’échanger avec celui du mec parfait –allez disons le. Et Kristen savait que son frère était doué, et qu’à partir de maintenant, tout allait se dérouler comme sur des roulettes.
À peine arrivés sur la plage, les regards se tournèrent vers le cortège mené par Bill. Ils s’installèrent au bar, commandèrent chacun un cocktail, et regardèrent les gens qui arrivaient, ceux qui dansait déjà autour du feu gigantesque allumé pour l’occasion et les autres qui discutaient gaiement sur des fauteuils blancs.
Soudain Alex fit son apparition, suivi de près par Tom et d’autres amis.
« Respire, tout va bien. » chuchota Arthur à l’oreille de Bill.
« Mais je respire, tout va bien. » répondit il. Il affichait un sourire radieux, et tout à fait commun. Tout allait bien.
Les garçons vinrent les saluer, et sur un regard, Kristen et les deux garçons décidèrent qu’à partir de maintenant, ils avaient tout fait ; c’était à Bill de jouer.
Arthur trouva une jolie brune avec qui discuter, Alex Andy étaient partit discuter un peu plus loin. Les amis de Tom discutaient, Kristen était assise sur un fauteuil, en pleine conversation avec un brun de son âge sûrement. Enfin du moins Bill l’espérait.
« Tu t’inquiètes pour elle pas vrai ? »
« Ouais, un peu. » sourit Bill au dreadeux. « C’est ma petite sœur, et j’aimerais bien savoir si ce mec n’a pas mon âge alors qu’il la drague. »
Le blond rit, et posa sa main sur l’épaule du brun.
« Je pense qu’elle est assez grande pour savoir ce qu’elle fait. Alors profite de ta soirée. »
Bill se noya dans le regard chaud et attirant de Tom, et acquiesça. La soirée ne faisait que commencer.


Il était près de deux heures du matin, Tom et Bill étaient restés au bar à boire des cocktails sucrés, en perdant de vue tous leurs amis. Mais peu importait, cela faisait quatre heures qu’ils parlaient de tout et de rien, se racontant leur vies mutuelles.
Et puis à trois heures du matin, la foule commença à se dissiper, les moins fêtards commencèrent à rentrer chez eux. Et Bill ne put réprimer un bâillement.
« Désolé. » s’excusa-t-il avec une moue enfantine.
« T’inquiète ! Moi aussi, j’commence à fatiguer. C’est pas aussi reposant que ça en avait l’air ces vacances ! » rit-il. « Tu veux qu’on commence à rentrer ? »
« Une petite balade sur la plage s’impose ! » s’exclama Bill.
Ils payèrent leurs consommations, et s’éloignèrent de la chaleur et de la lumière du feu. En réalité, la fête étant situé en face de l’hôtel, aucune balade ne s’imposait, mais aucun des deux n’osa rectifier cette information. En quittant le brouhaha nocturne, un silence s’installa entre eux tandis qu’ils se rapprochèrent des vagues. Tom enleva ses chaussures et Bill en fit de même. Il retroussa même son pantalon pour aller marcher dans les vaguelettes.
« C’est génial ici. Il peut être trois heures du matin, bah l’eau va quand même être à trente degrés. »
« Forcément, ça change de chez nous. Tu t’imagines aller à la plage à Hamburg ! »
« Même pas en rêve. » Bill frissonna à cette vision frigorifique de son pays. Et puis tout d’un coup, il se rendit compte qu’il ne voulait pas rentrer chez lui. Il continua de marcher, ses pieds s’enfonçant doucement dans la vase, le regard perdu là-bas, de l’autre côté des nuages.
« À quoi tu penses ? »
La question fit sursauter Bill. Il regarda Tom : ses dreads étaient rattachés nonchalamment dans son dos, et ce soir, il portait un tee shirt moins larges que ceux que le brun avait pu voir. Son visage masqué par la pénombre donnait envie à Bill de s’approcher tout près du garçon et de poser ses mains sur ce visage pour en apprendre tous les traits, les caractéristiques par cœur.
« Je pense… que j’ai pas envie de rentrer à Berlin et de passer mes exams. »
S’il le pouvait, il aurait arrêté le temps pour revivre en boucle cette semaine de rêve, à flâner au soleil, à discuter avec sa petite sœur, à découvrir Tom et à l’apprécier de plus en plus. Encore et encore, juste pour le plaisir de sentir que son ventre n’était pas crispé comme à l’ordinaire.
Bill s’était arrêté de marcher et avait balancé ses chaussures à côté. Il esquissait des arabesques dans la vase du bout de son pied. « Et toi ? »
Tom déposa ses chaussures à côte de lui, et remonta son pantalon comme Bill. Il s’approcha des vagues, en s’approchant un peu plus de l’océan que le brun.
« Je pense que… Que je suis vraiment content de t’avoir rencontré, et que… » Il laissa sa phrase en suspens tandis qu’il s’éloignait des vagues, et se rapprochait sensiblement de Bill.
« Et que ? » continua Bill.
Tom pouffa. « Nan, rien, c’est trop débile. Laisse tomber. »
Bill leva les yeux aux ciels ; « T’as commencé, tu finis. » Il posa les mains sur ses hanches, et attendit la réponse de Tom.
Le blond le regardait avec des yeux noirs, si noirs.
« Et je pense que j’ai envie de t’embrasser. Mais tu vois, c’est débile. J’ai sûrement bu trop de cocktails en fait et- »
« Fais-le. » chuchota Bill. Et Tom n’était pas sûr d’avoir bien entendu ces deux mots par dessus le bruit de la mer. Mais quand il croisa le regard de Bill, il n’eut plus aucun doute, et doucement, il s’approcha de lui.
Alors que quelques centimètres les séparaient seulement, ils fermèrent les yeux, leurs lèvres et se rencontrèrent. Bill s’accrocha au tee shirt de Tom, tandis qu’il glissait ses mains dans la nuque du brun. Un long et doux baiser s’engageait.
Quelques mètres plus loin, Kristen souriait mystérieusement en fumant une cigarette sur le balcon.


Parfois quand Bill y repensait, il secouait la tête avec un air d’incompréhension sur le visage.
Vous imaginez, vous, rencontrer le garçon –presque- parfait sur une île paradisiaque. Le rencontrer par inadvertance, baver sur lui, penser sans cesse à lui, et puis tout d’un coup discuter longuement avec lui. Cette histoire continuait Un peu trop d’alcool dans le sang, sûrement le meilleur baiser de toute sa vie et une longue nuit encore plus chaude que les précédents.
Il aimait raconter cette histoire à ses amis, aux gens qu’ils appréciaient, et à chaque fois, personne ne le croyait. C’était trop beau pour être vrai ; la réalité était digne d’un film et rien que pour ça, on n y croyait pas.
Il fallait que Bill raconte la suite pour que finalement son histoire paraisse crédible. Le retour à Berlin, main dans la main. Leur relation qui s’affirme, les coups de cœur, leurs premières fois, les dîners aux restaurants, les disputes, les jalousies, le quotidien, la routine, la lassitude, les regards en moins et puis la séparation d’un commun accord.
C’était toujours à ce moment-là que Tom s’arrangeait pour débarquer, lançant un salut jovial à l’assemblé qui le regardait bouche bée.
« Mais alors, vous êtes plus ensemble ? »
Les deux se regardaient, avant de rire et d’entrelacer leurs doigts et de s’embrasser chastement. Et sous les yeux ronds de leurs interlocuteurs, Bill lançait ;
« Mais j’ai pas fini l’histoire, n’allez pas si vite en besogne ! »



Fin




(j'ai pas l'habitude d'écrire des textes légers comme ça, et j'avoue que j'aurais pu mieux faire. mais en même temps, ça m'a amusé. enjoy <3 & merci d'avoir lu x))
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2485
Age : 25
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Etudiante
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 20:42

Huhu
Décidemment je suis pas déçue par les os du jeu *-*.

Alors j'ai beaucoup aimé, plus le début que la fin que je trouve rapide, je l'avoue, mais le tout est très bien quand même, surtout que tu dis que tu n'as pas l'habitude d'écrire des textes légers, alors bravo ^^. J'avoue que j'aurais bien aimé plus de détails sur ce qui se passe après le baiser sur la plage, mais bon, je suis chiante xD
Revenir en haut Aller en bas
Fanny
No-life
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1249
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Etudiante
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 20:44

Huuu.
Merci merci merci merci *-*

J'adore. Vraiment trop beaucoup vv.
Tu as très bien mené l'histoire pile comme il fallait.
J'suis juste agréablement surprise et j'ai beaucoup aimé comment tu as fondu mes extraits ^^.
La p'tite soeur est génial et la fin pouah j'adore ta fin *-*


Bravo =).
Revenir en haut Aller en bas
http://lieber-th-yaoi.skyblog.com
Mary
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6249
Age : 25
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Trekkie
Humeur : Right as rain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 21:21

Que du bon cru pour ce jeu.<3
J'ai bien aimé (même si les dialogues collés serrés...ugh T_T), j'ai trouvé ça sympa et léger.
La fin est assez bizarre mais je l'aime bien xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 26 Mai - 21:53

C'est chou.
J'aime bien la fin,happy-end powaa!
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Lynn.
Geek
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1796
Age : 25
Localisation : Valenciennes.
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 14:22

Héé, j'ai beaucoup aimé. Même si ça va un peu trop vite vers la fin.
C'est leger, comme j'aime. <3
Bravo ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 14:37

je saiiiiis, c'est trop rapiiiiide ><
mais j'savais plus quoi écrire après, ça me semblait trop bidon, alors vouala uu'

merci en tout cas <3
Revenir en haut Aller en bas
Chachouille
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5960
Age : 25
Localisation : Nancy :9
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 15:51

OO"
ET TU DIS QUE TU SAIS PAS ECRIRE DU LEGER !
On sent que t'as aimé l'écrire, fin que ça t'as amusé et je trouve ça génial <3
J'adore les trucs légers, teinté d'humour comme ce que tu as écris :3 La relation Bill/Kristen est trop top et ya des petites choses pourtant anodines que j'ai adoré : genre quand Kristen pique les lunettes de Bill et les remets sur la tête de son frère quand elle les veut plus, où comme Bill se tend quand Tom s'assoit sur son transat. Ca passe quasiment inaperçu mais je trouve que c'est ces petits détails qui font la richesse de ton OS :3
bref, j'ai passé un bon moment ^^

Oh et pour le "trop rapide" c'est pas que c'est trop rapide, mais je pense plutôt que ça aurait été cool que tu développe leur première nuit ou le retour Smile Mais j'aime bien ton petit épilogue ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chach-ouille.skyblog.com
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 18:00

Chachouille > XD merci uu'
non, je sais pas écrire du léger, parce que même si j'ai bien aimé, je galère trois fois plus que pour écrire des machins profonds & bien tristes uu' mais c'est cool si toi t'as remarqué tous ces petits détails que j'me suis amusée à mettre.

j'avais pas envie d'écrire leur retour, avec des petits coeurs partout & tout XD & la première nuit, j'sais pas écrire des lemons ><

merci en tout cas XD
Revenir en haut Aller en bas
Machin
Geek
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1706
Age : 23
Localisation : Ermont (95)
Humeur : .__.
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 18:38

J'aiiiiime I love you
Tom est trop trop chou au début quand il croit que c'est la personne qu'il attend mais que en fait non, et qu'après il trébuche et tombe mdrrr j'adore

Sinon je sais pas j'adore tout simplement, les caractères des perso sont top (pour une fois que j'aime tout le monde vv) et quand Tom dit qu'il a envie de l'embrasser j'étais là "owiii☮"

Par contre tu m'as fait peur à la fin quand j'ai vu "la séparation d'un commun accord" j'étais genre "QUOOI ôô" mais en fait non, tout va bien et heureusement et juste I love you

Ca me donne tellement envie de partir en vacances au soleil *o*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 20:53

Ca donne envie de gagner un voyage, de partir en vacances et de rencontrer quelqu'un de parfait !
J'aime bien la fin, c'est mignon, tout comme l'OS !
Revenir en haut Aller en bas
Gab'
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2036
Age : 31
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 27 Mai - 23:22

Oh, c'était vraiment super mignon et agréable !!
Ca donne violemment envie de partir en vacances au soleil mais ça en vaut la peine ! XD

C'était très mignon et pas prise de tête, les scènes sont pleines de petits détails attendrissants c'est vraiment choupinet !!

Par contre un truc qui me chiffonne c'est le titre... Ce serait plutôt "I won" je pense.

Bravo !!
Revenir en haut Aller en bas
http://gabuliellu.skyrock.com/
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Jeu 28 Mai - 16:06

Gab > oui, c'est ça XD j'aurais du mettre won >< mais j'étais tellement fatigué, j'ai pas fait gaffe uu' merci : D
Revenir en haut Aller en bas
Dine
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7132
Age : 24
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Jeu 28 Mai - 18:07

(je commente au fur et à mesure de ma lecture! :p)
J'adore Lukas, trop stone le gars xD
La soeur de Bill est complètement déjantée, dès le début je me suis dis : ok elle, je sens que je vais bien l'aimer =D
Je me suis pétée un de ces fous rires quand Tom se gamelle dans la fontaine, je voyais trop bien la scène quand il se mange, et se remange *deaaad* et puis "petit sourire charmeur"? Tom serait-il gay? c'est ce que je me suis direct demandée xD
Le stéréotype de la mère complètement en larme et chieuse : excellent! xD
Quand j'ai lu que Tom était dans le même avion, je me suis dit : Mwahahhaa j'en étais sûre What a Face
"Tous les gagnants du jeu organisé par les céréales Nestlé " : me demande pas pourquoi, mais j'me suis dit "putain l'air con quand même oO" mdr
Le premier baiser c'était trop romantique! =D (et pourtant, je suis pas hyper romantique v.v)
"une longue nuit encore plus chaude que les précédents" ... oulala *bave rien que d'imaginer*

La fin est délicieuse, juste trop choux, c'est une fin originale par la forme et j'aime vraiment beaucoup =D
Je suis incapable de dire les passages mais OSEF, j'ai vraiment aimé! Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Risou
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 552
Age : 26
Localisation : Toulouse (31)
Emploi/loisirs : Yaoïste \o/
Humeur : =)
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Sam 30 Mai - 0:03

Moi aussi j'ai beaucoup aimé, j'adore la légèreté, on passe un bon moment sans prise de têtes et ça fait du bien !
Les personnages sont tous super attendrissants, et je trouve pas que ce soit rapide en vacances c'est toujours comme ça (on sent mon expérience mdr) !
'Fin c'est vrai que c'est dommage de pas avoir un peu plus de détails sur ce qui se passe pendant et aprés le baiser, mais l'épilogue est trés original et passe vachement bien.
En somme, un grand merci pour ce petit moment de bonheur à Malé sur la plage XD !
Revenir en haut Aller en bas
Kill Sophy
Geek


Féminin
Nombre de messages : 1700
Age : 24
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Dim 31 Mai - 12:24

C'était léger, doux, mignon, c'était vraiment bien <3
Même si je préfère aussi le début à la fin un peu trop rapide, mais après j'aime ta chute, et j'aime comment tu as développé l'histoire.
C'était sympa et léger, et bien écrit, je suis incapable de trouver les extraits.
Et en même temps ça change complètement de ce que tu écris d'habitude, donc respect :3
C'était vraiment bien, merci et bravo
Revenir en haut Aller en bas
Jess
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 572
Age : 26
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : en cuisine
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 10 Juin - 11:58

J'ai bien aimé cet os,j'ai passé un bon moment Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Jeu 3 Sep - 17:01

Haaaa! J'aime! J'aime! J'aime! Du début jusqu'à la fin quoi! C'est juste, le rêve ce que t'as écrit là!

Un seul mot, L O V E !

BRAVO!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mar 29 Sep - 0:21

Ohlalal mais c'est OS est juste génial XD
Déjà moi et les bisounours on est comme les deux doigts de le main, donc... rien que ça hein. Mais aussi, j'adore la fin, les deux derniers paragraphes sont super =)
Revenir en haut Aller en bas
claraMM
Présente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 24
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   Mer 26 Mai - 21:57

BRAVO BRAVO BRAVO
<3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cache-cache] I win your heart in a pack of breakfast cereales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beaumanoir
» Où se cache-t-il ? n°2
» Jeu : qui se cache sur cette photo ?
» Peavey Cache Card est VENDUE
» Le cache-micro, parlons-en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Between The Lines :: Cache-Cache-
Sauter vers: