AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Focus - Bill : "Il était temps de changer" (Allemagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiinky
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3128
Age : 26
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Focus - Bill : "Il était temps de changer" (Allemagne)   Dim 19 Oct - 1:57

Lien de l'interview : http://www.focus.de/kultur/musik/tokio-hotel-bill-kaulitz-es-war-zeit-fuer-etwas-neues_id_4208746.html

Traduction a écrit:

Après cinq ans, les Tokio Hotel reviennent sur le marché avec un nouvel album. « Kings of Suburbia » surprend, avec un son électro et pop, ainsi qu’un clip vidéo très controversé. Quel message le groupe veut-il faire passer au monde ? C’est ce qu’ils révèlent dans leur interview avec spot on news.

Les Tokio Hotel ont sorti un nouvel album. « Kings of Suburbia » est fort différent des disques précédents des garçons. Non seulement les chansons sont plus électroniques et pop, mais avec leur nouveau single « Love Who Loves You Back », les garçons de Magdeburg font passer un message très clair. Bill Kaulitz (25 ans) et Gustav Schäfer (26 ans) ont parlé avec l’agence de presse spot on news des dérives de la pensée unique. Ils ont également expliqué pourquoi il était temps pour eux d’opérer un changement.

La vidéo de « Love Who Loves You Back » a fait fureur. Bill, beaucoup de gens veulent savoir si vous êtes bisexuel. Vous vous êtes prononcé en faveur d’un amour indépendant du genre. Pourquoi les gens ont-ils encore besoin d’un label pour cela, aujourd’hui ?

Bill : C’est une bonne question, que je me pose aussi. Je ne le comprends pas. Mon message est : ne mettons pas une étiquette là-dessus et ne mettons pas cela toujours au centre de la discussion. Chacun peut aimer qui il veut – sans le crier sur tous les toits. Ce n’est de toute façon pas quelque chose que nous pouvons contrôler. Notre cœur décide de l’amour. Chacun se rend compte de ça à un moment ou à un autre.

Et on ne peut pas non plus le prédire…

Bill : Exactement. Qui sait, peut-être que je rencontrerai l’amour de ma vie en sortant de ma chambre d’hôtel. Ce genre de rencontre peut tout changer. C’est pour cette raison que je trouve ça difficile, de soumettre cela au genre ou à la religion, ou de le limiter de quelque manière que ce soit.

Les hommes sont-ils soumis à la pensée unique, pensent-ils trop en noir et blanc ?

Gustav: Tout à fait.

Bill: Absolument. D’après moi, on devrait être beaucoup plus ouvert à toutes les sortes d’amour. Je trouve cette pensée unique très ennuyeuse. Les gens m’ont toujours dit : « Tu es un garçon, tu ne peux pas t’habiller comme ça ou te maquiller. » Je pense que c’est valable pour la mode, mais aussi pour l’amour et la sexualité : chacun devrait faire ce qui lui convient et lui semble juste.

Comment peut-on sortir de ce modèle ?

Bill : On ne peut qu’essayer de le bousculer. Nous ne prenons pas le sujet trop au sérieux dans la vidéo, il y a aussi des détails amusants. Nous essayons simplement d’inspirer les gens à cela et voulons leur dire : Détendez-vous !

Votre nouvel album s’intitule « Kings of Suburbia » – Rois de la banlieue. Que signifie ce titre ?

Bill : Nous venons de la banlieue la plus profonde, c’est donc quelque chose que nous connaissons. Et il s’agit également de cette sensation que nous avons lorsque nous venons d’enregistrer une chanson géniale ensemble. On se sent comme le roi de son monde et de son univers. Mais si on regarde le monde d’en haut et qu’on voit les milliards d’êtres humains, chacun avec son petit microcosme, cela perd de son importance. Nous avons eu ce sentiment lorsque nous avons enregistré l’album.

Le nouvel album sonne différemment que vos œuvres précédentes. Comment décririez-vous le son de ce nouveau disque ?

Gustav : Génial.

Bill : Beaucoup plus électronique. Nous avons beaucoup fait la fête à L.A. et nous sommes inspirés de DJs, de festivals et de la musique électronique. Nous avons beaucoup expérimenté, parce que nous avions le temps. Et pour la première fois, nous avons produit nous-mêmes. Cela nous a fait avancer en tant que musiciens. J’ai aussi essayé de nouvelles choses en ce qui concerne le chant. Nous nous ennuyions avant, il était temps de changer.

Est-ce important de toujours se réinventer en tant qu’artiste ?

Bill : Absolument ! Cela ne devrait en aucun cas être forcé, mais pour nous, cela s’est fait très naturellement. Les chansons de l’album sont comme un « best-of » de ces quatre dernières années. Après tout ce temps, nous avions énormément de chansons et nous nous sommes demandés ce qui serait l’album le plus fort et le plus réussi. C’est comme ça que nous avons choisi les chansons.

L’album est en première place dans de nombreux pays. Pensez-vous avoir convaincu musicalement vos anciens fans ? Ou achètent-ils l’album à cause du nom Tokio Hotel ?

Bill : Les pré-commandes ont déjà eu beaucoup de succès, alors que nous n’avions encore sorti aucune chanson. La version Deluxe a également été rapidement épuisée. Il y a donc beaucoup de fans qui ont acheté sans connaître les chansons. Nous recevons à présent des retours positifs des fans, mais aussi de gens qui nous découvrent. Ils aiment une chanson et l’achètent ; puis, ils veulent l’album entier, parce que les trois premières chansons leur plaisent tellement.

Avez-vous une chanson préférée sur ce disque ?

Bill : C’est difficile à dire : chaque chanson a son histoire et nous avons passé beaucoup de temps sur chacune. Mais « Love Who Loves You Back » est en général notre chanson préférée à tous. C’est aussi pour cela qu’elle est devenue le single. Ma chanson préférée est « We found us ».

De quoi parle cette chanson ?

Bill : Il s’agit d’un sentiment particulier. J’aime énormément sortir et faire la fête, encore plus que Georg, Gustav, et Tom. Quand je ne travaille pas le week-end, je ne peux pas rester assis à la maison. Je dois être entouré de gens, sinon je déprime. Je crois que la plupart des gens aiment ça ; je pense que les hommes ne sont pas faits pour être seuls. La chanson explique que tous ces gens cherchent quelque chose, durant la nuit. Tous les gens sortent pour trouver quelque chose. Et, dans la chanson, deux personnes se sont trouvées dans le club.

Dans « Kings of Suburbia », vous chantez : « Accepter les choses que l’on ne peut pas changer. Et changer ce que l’on peut changer. » Que doit-on accepter, dans la vie ?

Bill : Il s’agit là d’une prière que j’aime beaucoup et que j’ai incorporée dans la chanson. Je ne l’ai pas écrite moi-même. Pour moi, c’est le plus grand devoir de notre vie : apprendre qu’il y a des choses qu’il faut accepter et se tranquilliser à ce sujet. Je suis à tous les égards un véritable maniaque du contrôle. Je ne peux rien abandonner aux autres, surtout pas professionnellement. Et j’ai aussi un gros problème avec l’autorité : je ne supporte pas que les gens me disent ce que je dois faire, comment m’habiller, ce qui est juste et ce qui est faux. Je me construis moi-même. Quand je me sens bridé, je peux rapidement changer de visage, je deviens une autre personne. La liberté est pour moi la chose la plus importante au monde. Il y a cependant des choses dans la vie que l’on ne peut pas contrôler, par exemple l’amour. Mais aussi certaines choses au niveau professionnel. Il m’arrive parfois des choses pour lesquelles je me dis : « Détends-toi ! Tu dois accepter ça, tu ne peux rien y changer. » On aimerait être capable d’accepter les choses telles qu’elles sont. Et ce n’est pas facile. 

Traduction par *Elena* pour le FC Officiel français

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Focus - Bill : "Il était temps de changer" (Allemagne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit Bordeaux 10 et 11 Novembre...........il était temps..!
» [Info] Bill : nouvelle coiffure, nouveau style : photos !
» Connexion de plusieurs ordinateurs à internet en même temps
» [INFO] Bill & Tom en couverture de Vogue Italie d'octobre (photoshoot + vidéo)
» [Rumeur confirmée 2 ans après] Bill & Tom auraient un tatoo commun et Bill un nouveau piercing!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Between The Lines :: Actualité Tokio Hotel :: Apparitions et interviews :: Interviews Ecrites-
Sauter vers: