AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6249
Age : 25
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Trekkie
Humeur : Right as rain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 17:14

Bonchour, bonchour! Bon comme je l'avais annoncé, j'ai pas mal traduit ce weekend, donc voici une de mes réalisations! \o/ Fraichement relu par Dinou, merci.<3
C'est un threesome Tom/Andreas/Bill, et c'est chaud chaud chaud! Very Happy C'est suivi d'une préquelle que je vous posterai bientôt!
Enjoy!
VO: http://fiction.tokiohotelfiction.com/viewstory.php?sid=12328

Belated birthday party (Fête d'anniversaire tardive)



Réaction en chaîne.

Andi ferma son téléphone, mettant fin à l'appel en cours, et le glissa de nouveau au chaud dans la poche de son jean. Il shoota dans le mur auquel il faisait face, tournant occasionnellement en rond pendant qu'il attendait. 'Dix minutes' Bill avait dit.

Les jumeaux étaient en route.

Ils allaient faire ce qu'ils avaient prévu depuis des années, déjà, même si tout avait commencé par un accident. Après quelques bières de plus qu'ils n'étaient pas capables de tenir à l'âge tendre de quatorze ans, Bill avait d'une manière ou l'autre confondu Andi avec Tom et avait commencé à l'embrasser. Quand Tom était arrivé dans la pièce, tout autant ivre, à la place de balancer son poing dans la figure d'Andi comme celui-ci s'y était attendu, il s'était agenouillé près d'eux, avait placé ses mains sur leurs cuisses et avait regardé, fasciné, son petit frère se bouffer la langue avec son meilleur ami.

Andi sourit à ce souvenir qui avait tout sauf changé sa vie. Naturellement, les choses avaient évoluées depuis lors, mais les bases étaient toujours les mêmes.

Les dix minutes semblèrent s'envoler pendant que Andi attendait, méditant sur ses plans pour la soirée, et avant qu'il ne le réalise, une Audi étincelante s'était garée en dehors de l'hôtel et deux personnages ridiculement grands en sortaient. Ils étaient habillés décontracté, ou, eh bien, aussi décontractés que ces deux-là pouvaient l'être, et marchaient directement de la voiture à l'entrée de l'hôtel en silence, le seul mouvement venant de la plus grande forme, qui agrippa subtilement le bas du t-shirt légèrement froissé de Andi, et l'entraina avec.

Andreas les avait déjà enregistré, avait déjà la clé de la chambre dans sa poche arrière, donc ce fut à lui de montrer le chemin menant au quatrième étage, vers la chambre du fond et d'ouvrir la porte. C'est lui qui glissa la carte dans le lecteur, qui alluma les lumières, mais après ça, c'était au tour des jumeaux de mener la danse.

Quand la lumière s'alluma et illumina la pièce, Andi fut capable de voir les deux visages qu'il n'oubliait jamais, mais en même temps, les deux visages qu'il connaissait à peine. Chaque jour, ils étaient loin de lui, que ce soit dans la ville d'à côté ou à l'autre bout du monde, quelque chose les changeait, les marquait d'une manière unique, que ni Andi ni leur mère ne pouvaient expliquer. Ils ne pouvaient même pas l'expliquer pour l'autre, parce qu'ils étaient pareils.

Deux manteaux furent accrochés sans douceur au crochet derrière la porte et ensuite Andreas se retrouva enveloppé par quatre bras, deux corps attachés bataillant pour avoir son corps fin. Ils étaient un enchevêtrement de membres et il commença à rire, essayant de satisfaire les deux, bougeant et se tordant jusqu'à avoir Bill à sa gauche et Tom à sa droite, et il se sentit très petit, se tenant avec son mètre cinquante-cinq entre eux qui faisaient plus d'un mètre quatre-vingt. Ses mains trouvèrent leurs tailles et se posèrent sur le même point chaud, pendant qu'il attendait qu'ils finissent.

Andi s'était habitué aux manières étranges des jumeaux depuis longtemps, depuis leur rencontre il y a plus de quatorze ans. Il avait aussi appris à ne rien demander à moins de vouloir risquer une confusion éternelle grâce à leurs réponses, qui n'auraient probablement aucun sens de toute façon. Comme par exemple, quand ils avaient douze ans et qu'il les avait trouvé l'un sur l'autre dans le lit de Tom une après-midi, il avait demandé comment il était possible qu'ils "soient amoureux" comme ils lui avaient dit. Il avait simplement répondu qu'ils étaient "âmes-sœurs", et même à ce jour, Andi ne savait toujours pas vraiment ce qu'ils avaient voulu dire par là.

Après ce qui lui avait semblé des jours, mais qui avait été en réalité une poignée de minutes, Tom, étant le plus âgé des jumeaux, relâcha Andreas à contre-cœur, laissant Bill se tourner et attraper le blond de face. Avec ses bras moins remplis, Andreas était maintenant capable de rendre le câlin correctement, et il s'autorisa à enrouler ses bras autour des hanches de Bill, ses doigts tapotant son ventre de manière rassurante.

"Ça va?" demanda-t-il aux deux, car n'importe quoi dit à un pouvait être répondu par l'autre, juste quand Bill décida qu'il avait terminé et se dégagea de la prise d'Andi, un sourire timide sur le visage. Il recula dans les bras en attente de Tom et s'autorisa à être enlacé tandis que Tom répondait avec un hochement de tête ferme mais légèrement lasse.

"Tu nous as manqué," ajouta Bill, le coin de sa bouche se retroussant dans un sourire espiègle, affichant un air de fausse modestie sur ses traits.

"Vous m'avez vu la semaine dernière. Votre fête d'anniversaire, ça vous dit quelque chose?" Andreas essaya de sourire, aussi, même s'il le pensa un peu forcé.

"Difficilement," rétorqua Tom, ses doigts s'enfonçant à l'intérieur de la taille du jean-à-peine-plus-large-que-d'habitude, et il frotta le long de la peau encrée en dessous. "Le putain de cameraman ne nous laissait jamais tranquille."

Andi haussa une épaule et s'assit au bout du lit, retirant ses chaussures et les laissant atterrir où elles voulaient, s'éparpillant sur le sol.

"On veut se racheter auprès de toi, par contre." Les yeux de Bill brillèrent avec quelque chose que seuls Tom et Andreas étaient capables de déchiffrer. Ce n'était pas de l'excitation, même si c'était un dérivé, et ce n'est pas de l'adrénaline non plus. Juste de la luxure.

"Ouais," finit Tom. "Si t'es, t'sais, au taquet pour ça." Il sourit narquoisement, et son frère gloussa de manière enfantine à la vanne nulle. (Ndt: Il y a un jeu de mot entre "up for" qui veut dire "prêt à" et "up" qui veut dire "debout", vous pouvez comprendre l'intention de base XD)

Andi acquiesça rapidement, sentant déjà son corps commencer à picoter rien qu'à la vue des doigts habiles de Tom balayer la peau noire et ivoire de Bill. Ce dernier fondit pratiquement contre Tom, sa tête se balançant contre son épaule, sa main restant sur celle de Tom, sous la couture de son jean. Ils ne semblaient pas remarquer qu'ils agissaient en face d'Andreas, considérant qu'il avait vu bien pire auparavant.

"Bien. Autre chose... Tomi?" Bill fit une pause et pencha la tête vers son frère. "Dis-lui."

La réponse de Tom fût immédiate. "Tu peux être au milieu, si tu veux."

Le picotement qu'il avait senti se transforma bien vite en une vague de chaleur sous ses vêtements. Ils semblèrent lourds et commencèrent à coller à sa peau. Il n'avait jamais été autorisé à être au milieu auparavant. C'était toujours la position de Bill.

"Vous êtes-" toussa-t-il, avalant fort, et essayant à nouveau. "Vous êtes sûrs? Bill..."

"Tu le veux?" l'incita Bill, se tortillant presque dans la prise de Tom. "On fera que ce soit si bon pour toi. Si bon..."

"O-Ouais." L'hésitation dans sa voix l'effrayait mais Andi savait qu'il le voulait. Il avait seulement pu oser se l'imaginer ces six dernières années. "Bon Dieu, oui."

L'éclat dans les yeux de Bill disparut, seulement pour être remplacé par une noirceur sincère, identique à l'ombre qui était tombée dans les pupilles de Tom depuis un moment. Et soudainement, Andreas ne put s'empêcher de se considérer comme une proie.

"Allons-y alors, Tomi." Bill s'écarta de la prise de Tom et marcha lentement vers l'endroit où Andreas était assis, vibrant pratiquement dessus. Il s'arrêta à seulement quelques centimètres du visage d'Andreas et s'agenouilla pour s'installer sur la pointe des pieds.

Le cœur d'Andi battait dans son torse, si vite, qu'il craignait qu'il puisse battre contre sa cage thoracique avec assez de force pour s'envoler. Mais ça seulement si sa gorge était assez détendue pour le laisser quitter son refuge. Son estomac s'était effondré, mais il n'était pas nerveux. Il anticipait.

Quand Bill commença à se pencher, Andi ne put s'empêcher de faire la même chose, bougeant jusqu'à ce que leurs lèvres se rencontrent doucement. Un bas grognement derrière eux fut lâché et Bill sourit dans le baiser, tendant les mains pour les passer dans les cheveux d'Andreas, enlevant quelques mèches de ses cheveux, et grattant avec précaution ses ongles dans le cuir chevelu. Ses mains ne mirent pas longtemps à trouver la taille de Bill et il les redressa tous les deux. La langue de Bill sortit lentement d'entre ses lèvres et toucha la lèvre inférieure d'Andreas, et celui-ci rapprocha Bill de lui.

Le couple s'embrassant pouvait entendre Tom, pendant qu'il bougeait dans la pièce, fermant chaque rideau et volet. La chambre d'hôtel était réservée sous le nom d'Andreas, même si les jumeaux la payeraient, donc personne ne savait qu'ils étaient là, mais juste pour être à l'abri, ils devaient assurer leurs arrières.

Il traversa la pièce depuis la fenêtre la plus éloignée et apparut derrière son ami, rencontrant les yeux de Bill par dessus son épaule et acquiesçant. Doucement, ses doigts descendirent jusqu'à ses côtes et grimpèrent sur le torse d'Andreas jusqu'à ce qu'ils arrivent aux boutons qui fermaient sa chemise au milieu. Il put sentir Andreas frissonner sous ses mains, et toucha des lèvres le cartilage de son oreille en ouvrant rapidement chaque bouton avec une facilité qui trahissait son expérience.

Bientôt, il glissa la chemise bleu marine le long des épaules d'Andreas, forçant ses bras à se détacher de Bill pour l'enlever totalement. Après l'avoir déposée au sol, ses mains, une fois encore, s'enroulèrent autour du corps d'Andreas, cette fois trainant sur ses hanches à moitié exposées, à cause de son jean bien trop taille basse. Le bouton s'ouvrit facilement, et en tirant un peu, accompagnant un halètement avalé par la bouche de Bill, il tomba au sol, bientôt suivi de son boxer.

Maintenant qu'Andreas était parfaitement nu, Tom répéta les mêmes gestes pour son frère, qui était plus qu'impatient de retirer ses vêtements. Il fit un mouvement du pied pour enlever le tissu et se détacha d'Andreas seulement pour enlever son t-shirt. L'espace entre eux s'était réduit à cause du manque de vêtements, seulement à ce moment, il n'y avait pas que leurs lèvres qui se touchaient, les hanches s'embrassaient, leurs longueurs glissant l'une contre l'autre, et ce fût assez pour rendre la bouche de Tom aussi sèche que le Sahara.

Il passa rapidement son t-shirt par dessus sa tête et le jeta sur le côté, enlevant son jean et son boxer dans un mouvement rapide et habituel. Maintenant qu'ils étaient tous sans vêtements, les choses sérieuses pouvaient enfin commencer.

"Bill," dit Tom, brisant le silence qui était tombé sur la chambre, et Bill sursauta légèrement, cassant sa connexion avec Andreas, bien que ses mains restèrent enprisonnées et emmêlées dans les cheveux ondulés du blond. Les yeux des jumeaux se croisèrent et ils se parlèrent silencieusement comme ils l'avaient toujours fait. Ça avait ennuyé Andreas au début, mais plus maintenant, plus depuis qu'il avait abandonné le fait de prendre personnellement tout ce que les jumeaux faisaient sans lui.

Bill acquiesça et retira lentement ses doigts des cheveux d'Andreas, posant une main sur sa hanche, et l'autre descendant sur le torse de l'autre, ses longs ongles frottant plaisamment sa peau, laissant de très légères marques rouges. Quand il atteignit les épais poils blonds foncés entourant la partie d'Andreas que Bill préférait, il pencha la tête et le regarda à travers ses longs cils maquillés, et commença à passer ses doigts dessus, le taquinant.

Tom s'était déplacé dans la pièce après avoir placé une bouteille de lubrifiant sur la table de nuit, et attendait sur le lit, se touchant de la main droite en regardant les deux autres interagir.

"Allez," chuchota Bill, gardant sa position en dirigeant Andi vers le lit, enlevant sa main juste pour le pousser contre le matelas. Quand il atterrit, Tom l'attrapa, et Bill grimpa sur lui, il se retrouva pris en sandwich.

Andreas ne savait pas de quel côté se tourner, ne savait pas quel jumeau le voulait en premier. Il n'en avait vraiment aucune idée, et donc, à la place, il se contenta de s'effondrer sur le lit et de se laisser diriger par qui voulait.

C'est Tom qui l'attrapa en premier, le retournant pour que son dos lui fasse face et que son torse soit face Bill. Cette seule action laissa Andreas savoir comment les choses allait se passer et la petite pointe d'anticipation en lui explosa, se répandant dans ses veines et allant droit au sud de son corps.

"Je- oh, mon Dieu," gémit-il tandis que les doigts de Tom parcouraient le bas de son dos et s'enfonçaient entre ses fesses.

Et comme si ce n'était pas suffisant, Bill enroula ses jambes autour d'Andreas et murmura dans son oreille.

"Je veux que tu me baises, maintenant."

Andreas bégaya et fut presque incapable de faire quoi que ce soit d'autre que de hocher la tête stupidement. Il fallut un moment pour que son cerveau rattrape ses actions et il regarda aux alentours. "Lubrifiant," murmura-t-il pendant qu'il était tenu par Tom, qui déplaça le lubrifiant de la table vers sa main en deux temps trois mouvements.

"Vas-y," l'encouragea Tom pendant qu'Andreas ouvrait le tube d'une main tremblante. "Baise-le. Baise-le vraiment fort." Et ensuite ses lèvres trouvèrent la base de son oreille et il commença à sucer de façon étonnamment gentille, ses mains fortes se posant sur les épaules d'Andreas.

Les mots de Tom suffirent pour faire durcir Andreas encore plus, même si ses actions faisaient le reste, et il se tordit sur le côté, ne faisant plus face à Tom, seulement pour voir Bill déjà en position, tirant sur sa queue en attendant, impatient.

"Putain." Étalant la substance froide sur quelques doigts, Andreas délaissa la bouteille sans remarquer qu'elle était récupérée par Tom quelques temps plus tard, et les humidifia. Prenant une grande inspiration, étendant ses poumons à leur pleine capacité, il plaça une main sur la hanche de Bill et plongea l'autre, enfonçant agilement un doigt dans le fondement plissé.

Immédiatement, Bill se serra autour d'Andreas, et ce dernier laissa échapper le souffle qu'il retenait. Il n'eut pas à attendre longtemps avant d'en ajouter un second, son autre main massant lentement les muscles autour de la taille de Bill. Ajoutant finalement un troisième, il commença à travailler le petit trou, inconscient de tout le reste, incluant les mouvements apaisants de Tom derrière lui.

Derrière Andreas et Bill, Tom détacha ses lèvres du cou salé de sueur d'Andreas et se dévoua à regarder la préparation, en se masturbant d'une main en même temps. Depuis qu'il avait vu son frère et son meilleur ami s'embrasser pour la première fois, il y a de ça quelques années, quelque chose sur le fait de les regarder l'avait chauffé, l'avait toujours rendu plus excité qu'auparavant. Il les interromprait à la fin, mais pour le moment, ça lui convenait.

Les longs doigts de Bill s'enroulèrent autour de sa queue tandis qu'Andreas continuait de manquer le petit point à l'intérieur de lui qu'il voulait tant trouver. Il était proche, mais il n'y était pas, et Bill devait se maintenir excité.

"Putain," grogna Bill, "Allez, Andi." Il s'agita et se tortilla, et le petit point fut enfin trouvé. Son dos s'arqua tandis que le bout des doigts d'Andi frôlaient sa prostate, et il laissa échapper un hurlement. "En moi," dit-il, "En moi, maintenant."

Enlevant ses doigts de l'intérieur de Bill, Andreas enduisit sa queue du reste du lubrifiant, le liquide séminal goutant au bout s'ajoutant à la mixture. Un instant plus tard, il avança, ayant presque oublié Tom, qui regardait toujours, et se pressa directement dans la chaleur de Bill, réprimant un gémissement guttural alors qu'il est quasiment aspiré en entier. Ses lèvres trouvèrent l'arrière de l'épaule de Bill, en sueur et chaud, avec des mèches de cheveux collées, et il suça fort, déterminé à le marquer.

A ce moment, avec Bill et Andi tous les deux occupés, Tom sût que c'était le bon moment pour continuer. Avec un dernier mouvement du poignet et un gémissement silencieux, il prit le lubrifiant et enduit ses doigts minutieusement, se laissant à peine le temps de penser avant d'enfoncer directement deux doigts en Andreas. Le blond cria de surprise, ses hanches partant en avant contre Bill, qui haleta en retour, comme une réaction en chaine.

"Putain, Tom," serra les dents Andreas. "Préviens mec. Putain."

Tom fut un peu moins prudent avec Andreas qu'Andreas ne l'avait été avec Bill, et il fit des mouvements de ciseaux rapides, impatient d'entrer dans le chemin étroit de son ami. Il ne perdit pas plus de temps que nécessaire pour le détendre, ajoutant rapidement un troisième doigt, jusqu'à ce que les jambes d'Andreas tremblent contre les siennes et il jugea alors qu'il était enfin prêt.

Il sortit ses doigts, lubrifia son sexe et entra à nouveau en Andreas, tout ça en l'espace d'une minute, parce que c'était là que c'était supposé être bon.

Quand, quelques secondes plus tard, Tom le remplit et qu'il remplit Bill, Andreas ne savait plus quoi faire; il se savait plus s'il devait se presser contre Tom et ses poussées régulières, ou s'appuyer contre Bill et sa chaleur atrocement chaude.

Comme s'ils étaient capables de lire dans son esprit, aussi bien que dans ceux de l'un et de l'autre, Tom se rapprocha, ses bras s'enroulant autour de la taille d'Andreas et ses lèvres trouvèrent son lobe, tandis que Bill poussait en arrière, essayant de s'empaler difficilement plus fort sur Andreas.

Juste quand Andi pensait qu'il n'aurait pas pu avoir plus chaud, ce fut comme si quelqu'un avait augmenté le thermostat car la chambre sembla gagner dix degrés de plus. Il pouvait sentir la sueur tomber de son front, glisser dans son dos et entre ses jambes. Il pouvait sentir l'étourdissement arriver, et il n'avait aucune idée de comment Bill avait pu tenir les autres fois.

"Putain putain putain," chanta-t-il tandis que son ventre se tordait. Les poussées de Tom semblèrent devenir plus sporadiques et plus irrégulières et Andi devina que c'était le signe qu'il était proche lui aussi. Bill se tortillait, criant à chaque fois qu'Andreas frappait dans sa prostate, son dos se arquant joliment.

"Vous êtes proches?" haleta Tom irrégulièrement, ses hanches cognant contre celles d'Andreas. Le blond acquiesça difficilement et sa frange tomba sur son visage, obscurcissant sa vision, pas qu'il puisse voir grand chose à travers ses yeux mi-clos, de toute façon. "Bill?"

"Merde-oui." Tom enleva sa main gauche de celle d'Andreas et la tendit devant lui, agrippant à l'aveuglette la main de Bill. Le plus jeune des jumeaux l'agrippa et la tint contre son estomac ondulant, les serrant tous ensemble un peu plus de ce fait.

Quand Bill vint, chaudement et fortement contre leurs mains liées à lui et Tom, ce fut comme un jeu de dominos. Ses muscles se serrèrent autour d'Andreas, dont l'orgasme fut arraché de lui et il se serra autour de Tom, qui, après quelques poussées de plus, vint à l'intérieur d'Andreas en un cri qu'il fut incapable de ravaler.

Tandis que les trois ralentissaient pour s'arrêter, ainsi que pour reprendre leur souffle, la chaleur de la chambre sembla se multiplier à nouveau quand la sueur culmina comme un épais brouillard au dessus de leurs têtes. La chambre était chaude et étouffante, et ils puaient le sexe, mais aucun ne bougea pour faire quelque chose pour changer cela. Aucun d'eux ne pouvait, même s'ils auraient voulu.

Il mit un moment avant de le faire, mais Tom s'extirpa lentement d'Andreas et remua sur le lit pour créer l'espace nécessaire pour qu'Andi fasse la même chose avec Bill. Avec l'espace libre, il fut capable de se mouvoir en arrière et roula sur le dos, haletant fortement. Bill bougea aussi, se tourna de l'autre côté et se pelotonna contre le torse d'Andreas. De l'autre côté, Tom fit la même chose, sa main cherchant celle de Bill à nouveau et ils les emmêlèrent, les reposant sur le torse d'Andreas.

Entre eux, Andi glissait déjà vers le sommeil et Bill contint un gloussement, posant sa tête contre l'épaule de son ami. Tom serra ses doigts en fermant les yeux et il les rouvrit en les clignant, essayant de chasser le sommeil.

"Tu penses qu'il a aimé?" chuchota-t-il, regardant les cils d'Andreas battre légèrement.

"Oh, ouais." Bill sourit narquoisement. "Mais c'était juste pour cette fois. Je suis au milieu la prochaine fois."

Tom acquiesça et frotta son pouce contre les articulations de Bill, ce que Bill prit comme le signal qu'il pouvait à présent dormir. Ses yeux se fermèrent et il enfonça son visage dans le creux du cou d'Andreas, juste quand Tom copiait son action de l'autre côté.

Ils s'endormirent sur le champ.

Fin


Dernière édition par Mary le Dim 12 Sep - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 18:42

Muhahaha XD En fait, ouais, j'étais morte de rire pendant tout l'OS, parce que putain, c'est tellement, tellement... tellement quoi :'O

Et c'était putain de chaud ouais uu' Même si ça aurait pu être quand même plus long X)

Bref, merci de la traduction <3

(ah si, le truc qui m'a dérangé ; depuis quand Andreas mesure 1m55 ._. n'importe nawak.)
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6249
Age : 25
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Trekkie
Humeur : Right as rain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 19:01

(en fait il fait peut être pas 1m55 dans l'os mais je comprenais rien à la mesure en pieds de l'auteur... xD)
Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 19:33

(j'ai regardé, ça fait bien 1m55 ce que dit l'auteur XD C'est juste... petit, y a juste genre... 25cm de différence entre lui et les jumeaux, mais bon XD)
Revenir en haut Aller en bas
Vile Créature
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7462
Age : 26
Emploi/loisirs : Glandeuse/Geekeuse professionnelle.
Humeur : :pokerface:
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 20:25

Maooooooooooowh *_________________*
Omgggggggg c'était trooooop chauuuuuud *O*

J'ai trop adoré leur position, Bill avait l'air putain de sexy, Andy était total démuni et aaah j'aurais trop voulu être pris en sandwich aussi XD *sort*

Puis la fin c'est trooooop mignon, les jumeaux, qui se caressent la main, en regardant Andy dormir, bubuh *__*
Et j'ai adoré quand Bill a dit que la prochaine fois il serait au milieu XD Omg *___*


C'était un trop bon OS *___* (et ouais j'étais choquée du 1m55, alors j'ai essayé d'oublier la taille et le rendre plus grand dans ma tête XDDD)

Merci pour la traductioooooooooooooon, c'était trop trop bien *_____* <333333333333
Revenir en haut Aller en bas
Machin
Geek
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1706
Age : 23
Localisation : Ermont (95)
Humeur : .__.
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 23:12

Il peut pas faire 1m55 mdrrrrr

Sinon c'était hot *_* même si je préfère quand un des jumeaux est au milieu What a Face, et la fin est mignonne *___*

Mais Andreas je peux pas le voir autrement qu'un intru dans la relation un peu D:

Bref merciiiiii I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6249
Age : 25
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Trekkie
Humeur : Right as rain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Mar 7 Sep - 23:15

De toute façon elle s'est plantée dans la taille des jumeaux aussi, dooonc... xD

Merciii<3
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6249
Age : 25
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Trekkie
Humeur : Right as rain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Dim 12 Sep - 22:05

Voici la préquelle, qui raconte comment tout a commencé...
VO: http://fiction.tokiohotelfiction.com/viewstory.php?sid=13036&chapter=1

Peeping Tom

Oh, tu n'es pas Tomi...

**

"Qu'est-ce que vous allez faire ce soir?" La voix de Simone résonna depuis sa chambre à travers le hall jusqu'au sol de la chambre que Bill et Tom avaient insisté pour partager, s'affrontant à un jeu de combat sur leur PlayStation. "Les garçons?"

"Oui!" entendit-elle crier Bill avec joie, qui fut suivit par un grognement et le bruit d'une manette qui tombe, sûrement balancée sous le coup de l'échec. "Maman?"

"Ici, chéri," répondit Simone, et peu après, deux paires de bruit de pas se firent entendre, trottinant sur le palier. Bill passa sa tête par la porte, tout sourire, et entra dans la chambre, tirant Tom par la main droite à travers le couloir derrière lui. "Qu'est-ce que vous avez prévu ce soir?" demanda-t-elle à nouveau, glissant la tige de sa boucle d'oreille dans son oreille, la refermant ensuite. La boucle dorée refléta la lumière, scintillante.

"Andi va venir," répondit Bill, tirant son jumeau vers le lit de sa mère et s'asseyant au bord, ses jambes se balançant par dessus. Tom prit sa place légitime à côté de Bill, leurs mains toujours enlacées entre eux.

Avec ses deux boucles d'oreilles en place, Simone fit un tour sur elle-même, sa jupe se gonflant autour de ses genoux, et elle regarda ses deux garçons. Elle résista au besoin de faire "aww" quand elle les vit ensemble, parce qu'elle savait que ça les mettait mal à l'aise. Ils avaient quatorze ans, et étaient tout aussi proches que quand ils en avaient quatre. Où était le problème?

Simone chérissait le fait qu'ils se montrent toujours de l'affection en public. Enfin, publiquement: à la maison. Elle savait qu'ils limitaient leurs démonstrations d'amour à se cogner l'épaule et à se donner des coups de pieds quand ils étaient entourés d'autres personnes. Ce que Simone ne savait pas, par contre, c'est que, quand ils étaient totalement seuls, il n'y avait plus de limites quant au fait de se montrer à quel point ils adoraient vraiment l'autre.

"On va sûrement regarder des films, ou quelque chose comme ça, peut-être que je botterai à nouveau le cul de Tom à un jeu de combat," Bill rit, et Tom coinça sa tête sous son bras, ébouriffant ses cheveux. Par chance, le lit sur lequel ils étaient était assez grand pour ne pas qu'ils se retrouvent par terre et Simone rit en mettant ses sandales.

"Allez, les gros durs, on sort de ma chambre. Gordon et moi allons bientôt partir," elle sourit et attrapa leurs avant-bras pour les tirer hors du lit.

Bill émergea de sous Tom, le visage rougi et à bout de souffle d'avoir rit si fort. Il trébucha hors de la chambre, manquant de tomber mais se rattrapant à Tom avant que cela n'arrive, et s'effondra dans le canapé quand ils arrivèrent en bas.

Tandis que Simone disparaissait dans la cuisine pour attraper une veste, et que Gordon levait les yeux de son journal qu'il lisait sur le fauteuil en face des jumeaux, on sonna à la porte et les yeux de Bill s'éclairèrent immédiatement.

"J'y vais!" hurla-t-il, se levant du canapé, son coude manquant de justesse l'entre-jambe de Tom au passage. "Ça doit être Andi!" Il piétina jusqu'à la porte et l'ouvrit à la volée, sourit d'une oreille à l'autre quand l'autre garçon entra. Ses cheveux étaient d'un blond cendré, tombant sur ses yeux et il portait un jean étroit avec un t-shirt trop large.

Il était comme les jumeaux réunit en une seule personne.

"Hey!" s'exclama joyeusement Bill, reculant pour laisser Andreas entrer.

"Salut." Andreas sourit à Bill puis à Tom. "Bonjour, M. Et Mme T.," ajouta-t-il quand Simone passa la porte, un châle autour de ses frêles épaules.

"Ça fait plaisir de te voir, Andreas," répondit Simone, marchant jusqu'à l'arrière du fauteuil où était assis Gordon, tapotant sa tête d'une délicate main manucurée. "Allez, chéri. Laissons les garçons tranquille."

La porte se ferma doucement, et du bruit suivit, celui de la serrure qu'on vérifiait avoir bien fermé. Dès qu'ils entendirent la voiture partir sur les chapeaux de roue, l'inquiétude sur le visage de Tom s'effaça; il ne s'était pas vraiment fait du soucis pour un pauvre jeu de combat stupide.

"Donc!" s'exclama-t-il, sautant du canapé. "Qui veut de la bière?"

Andreas acquiesça de là où il était, toujours près de la porte, et se traina vers Bill, s'asseyant où Tom était précédemment.

"Bill?"

"Ouais, Tomi." Bill rit et toucha le genou d'Andreas sans raison apparente.

Tom se retourna, disparaissant dans la cuisine et alluma la lumière. Il y eut un cliquetis quand il ouvrit la porte du frigo, puis le bruit de canette métallique se cognant l'une contre l'autre quand il en attrapa plusieurs en une main.

"Nous avons de l'alcool!" cria-t-il, sa voix se cassant quand il le fit, parce qu'elle n'était pas vraiment au meilleur de sa forme, quelque part entre la pré-adolescence et la cassure. Il toussa pour essayer de le masquer.

"Comment t'en as eu?" demanda Andi, s'étirant et attrapant la cannette que Tom lui tendait. Il la décapsula et la mousse sortit, humidifiant ses doigts. La chose suivante qu'il fit fut de porter sa main à sa bouche et de la lécher.

"Piqué à Gordon." Tom haussa les épaules. "Tu te souviens quand il avait juré en avoir acheté la semaine dernière?" Tom se tourna vers Bill, qui acquiesça lentement sous le souvenir. "Ouaip, il en a vraiment acheté."

Bill ricana derrière ses mains, et donna un coup de pied, manquant Tom de justesse qui s'installa à côté de son jumeau dans le sofa. "Mais peu importe," conclut Tom, jetant une cannette à Bill. "Le dernier à la descendre doit cacher les preuves!" cria-t-il, et il commença à boire.

"Hey! Hey, c'est pas juste. La mienne n'est pas encore ouverte!" gémit Bill, agrippant l'anneau de ses ongles vernis. Quand elle finit par craquer, son vernis était ruiné.

*

Une heure et huit cannettes de bière plus tard; les trois garçons étaient entassés sur le sol du salon, s'affrontant sans but dans un jeu de course, tandis que les trois voitures sortaient de la route et s'écrasaient les unes contre les autres.

Tom grogna et s'étala sur le dos, sa manette tombant sur le tapis en un bruit sourd. "Je dois aller pisser," grogna-t-il, mais ne fit aucune tentative pour bouger parce que Bill était étalé sur lui, malgré le fait qu'Andreas soit dans la pièce. Pas qu'il soit assez sobre pour le remarquer de toute façon. "Bill, bouge."

Ce dernier gloussa et roula de son frère, lui donnant des coups de coudes et faisant face à Andreas dans le processus. "Salut," dit-il, regardant Tom trébucher dans le couloir de ses yeux vitreux. Quand Tom disparut dans la petite salle de bain du bas, Bill détourna son attention vers Andreas à nouveau.

"Salut," hoqueta Andreas, roulant sur le côté, son nez touchant presque celui de Bill, et celui-ci rit à nouveau, son souffle alcoolisé flottant jusqu'au nez d'Andreas et le réchauffant. "Mec, t'es carrément bourré," dit-il, même s'il n'était pas mieux.

"Tu peux parler," articula avec difficulté Bill, se tournant et atterrissant sur le bras étendu d'Andreas. "Hmm," huma-t-il stupidement, souriant à Andreas et battant des cils.

Andreas grimaça. "Bill?"

"Tu es si joli, Tomi," balbutia Bill, oscillant sa tête plus près jusqu'à ce que leurs nez se touchent vraiment. "Ah!" Et là leurs lèvres se touchèrent.

Normalement, la première réaction d'Andreas aurait été de se reculer, sachant que Tom allait revenir d'une minute à l'autre. Mais à cet instant, les lèvres de Bill étaient si tentantes et charnues, et elles touchaient les siennes, sa tête était si embrouillée qu'il n'osa pas bouger. Donc il ne le fait pas. Il était par contre un peu plus préoccupé sur le fait que Bill continuait de chantonner "Tomi, Tomi, Tomi" contre son visage.

"Bill?" Tom rentra dans le salon, louchant à cause de la lumière aveuglante venant de l'écran de télévision. "Bill, qu'est-ce que tu..." Tom chancela et atterrit sur le sol à côté de son frère et de son ami, même si Bill ne le remarqua pas. Il touchait toujours le visage d'Andreas de ses lèvres, marmonnant des choses sans queues ni têtes dans son brouillard alcoolisé.

Retrouvant son équilibre, Tom plaça une main légère sur le milieu de la cuisse de Bill, faisant sursauter son frère et se reculer d'Andreas. "Quoi- Tom?" Il cligna des yeux, fronçant les sourcils, et regarda à nouveau Andi. "Oh, tu n'es pas Tomi... Ouups." Il gloussa et les doigts de Tom agrippèrent sa jambe plus fort. "Tom?"

Le visage de Tom était bloquée sur la même expression, les yeux grands ouverts de curiosité maladive et sa bouche légèrement béante. Andreas ne savait pas comment le prendre, et soudainement la brume devant ses yeux s'éclaircit un peu.

"Tom, je n'ai pas- je- je, euh, il..."

"Refaite ça," dit Tom d'un ton autoritaire, sa main libre se posant également sur la jambe d'Andreas.

"Quoi?" demanda Andreas, et Bill sourit, se penchant de nouveau en avant.

"Recommencez," répéta Tom, grognant fortement quand les lèvres de Bill rencontrèrent celles d'Andreas pour la seconde fois. "Putain, c'est si sexy."

"Hé, stupide Tomi," murmura Bill contre les lèvres d'Andreas, se tortillant jusqu'à ce que ses hanches se pressent contre celles de son ami.

Tom grogna à nouveau, enlevant ses mains des membres où elles étaient posées et en glissa lentement une dans son jean. Ses doigts frôlèrent le bout de son érection chaude et à moitié formée et il ravala un halètement, mais ses compagnons ne le remarquèrent même pas. Lentement, avec précaution, il la guida à travers l'ouverture de son boxer et appuya sur le bout, résistant à l'envie de rejeter sa tête en arrière. A la place, il opta pour mordre sa lèvre inférieure et regarder son frère se presser plus près d'Andreas, qui semblait incapable de faire autre chose que d'accepter les avances de Bill.

Les mains de Bill chatouillèrent les côtes d'Andreas, et il sourit narquoisement quand son ami se tortilla sous lui. Même avec son esprit embrumé par l'alcool, il était conscient de Tom qui le regardait, était conscient de ce que Tom faisait à côté de lui, et donc il donna un coup de pied, son talon cognant la main de Tom.

"Bill," gémit Tom, bougeant pour mieux s'accommoder à Bill, et touchant légèrement sa queue. "Fais attention."

Lentement, Bill commença à faire des cercles avec son pied, arrachant des sons de plaisir de la bouche de son frère, ce qui l'encouragea, et il osa lécher les lèvres fermées d'Andreas. Il força gentiment le passage, et lécha autour, la sensation fortement différente d'avec Tom. Pas mauvais, juste différent.

"Bill," dit Tom à nouveau, à bout de souffle. "Je vais..."

Bill enfonça son talon dans la main de Tom et la força à descendre, entrainant un long et bas grognement de la bouche de Tom pendant qu'il venait sans doute dans son pantalon. Il sourit contre Andreas, qui aurait aussi bien pu être une flaque de substance gluante sur le sol tellement il rendait la pareille, et se retira finalement. Il tapota la joue de son ami, avant de se reculer pour s'asseoir et se poser contre Tom.

Il eut un coup de chaud quand les yeux de Tom parcoururent son visage rougi, et il tâtonna sa cuisse, ses doigts dansant avec le bas du t-shirt souillé de Tom. Il jeta un coup d'oeil par dessus son épaule et vit Andreas étalé sur le sol, aillant l'air endormi. Son torse montait et descendait régulièrement, un petit filet de bave tombant au coin de ses lèvres.

"Et dire que je pensais le réveiller," Bill rit, se tournant et plaçant ses mains sur la taille de Tom.

Immédiatement, Tom se pencha et pressa ses lèvres contre celles de Bill, créant un conflit de dents et de baisers paresseux. "Vous devrez le faire à nouveau," ordonna-t-il, écartant ses doigts sur le torse de Bill et relevant lentement son t-shirt au dessus de sa tête.

"Tu veux que je fricote avec Andreas?"

Tom acquiesça désespérément, et embrassa Bill plus fort. "Mais seulement après que tu aies fricoté avec moi."

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Vile Créature
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7462
Age : 26
Emploi/loisirs : Glandeuse/Geekeuse professionnelle.
Humeur : :pokerface:
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   Lun 13 Sep - 0:13

Krrrkrrkrrr c'était couuuurt mais trop *___*
Et la fiiiiiiiiiiiiiiin aaaaaah la dernière phrase *wwww*

J'ai adoré *O* <3 Merci pour la traduuuuuuuuuuuuuuuc'! <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Threesome] Belated birthday party, de LittleMrsTom (+Peeping Tom)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GLEN GLENN
» [ PARTY] Michael Jackson 50th Birthday Party at MJTunes
» DA FOX birthday party @ Le ZENZILé @ Compiègne (60)
» Freddie Mercury's Birthday Party
» Birthday party area 51

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Between The Lines :: Traductions-
Sauter vers: