AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Today my dreams will come true, de Mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chachouille
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5960
Age : 25
Localisation : Nancy :9
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Today my dreams will come true, de Mary   Ven 9 Juil - 15:40

Today my dreams will come true,
par Mary


"Encore combien de temps Tom?"

"17 heures. Allez, on a tenu jusque là, on peut continuer."

La jeune fille acquiesça. Tom s'appuya contre la barrière et ferma les yeux. La tournée de son groupe préféré venait de reprendre et il ne s'était jamais senti aussi entier. Cela faisait trois ans qu'il était fan, et aujourd'hui, à 20 ans, il avait enfin pu mettre une pause dans ses études pour suivre le groupe dans tous ses déplacements. Il travaillait entre les tournées et les promos pour pouvoir financer tout ça. Tout avait commencé assez simplement, un ami lui avait fait écouter une chanson et il avait tout de suite accroché à cette musique. Dès qu'il était rentré chez lui, il avait cherché à en écouter et à en savoir plus... Il avait découvert à quoi ils ressemblait et surtout à quoi il ressemblait. Bill Kaulitz, le chanteur. Tom s'avouait sans honte être gay et surtout proche de ce qu'on appelle une groupie. Il était tout bonnement amoureux de l'image qu'il avait de Bill. Il avait toujours rêvé de le rencontrer, mais n'avait jamais pu.

Tom était vraiment un fan dévoué. Il consacrait son temps et son argent à ce groupe, il participait à la moindre action qui était organisé, il les soutenait dans tous leurs choix. Le groupe avait fait une pause de quelques mois afin de préparer leur album et ces moments avaient été stressants pour lui. Dans quelle direction allaient-ils partir, est-ce que les choses changeraient, est-ce que cet opus serait bien accueilli par la critique? Et les fans, allaient-ils être au rendez-vous? Puis l'album était sorti et il avait été très bien reçu par les médias, Tom l'avait juste adoré. Ils avaient évolué en gardant leur style, c'était juste parfait. Bill avait travaillé sa voix, elle était encore plus envoûtante qu'avant, variant dans les aigus. La promo avait enchainé directement en Allemagne et Tom avait été plus que présent. Devant les hôtels, les studios, assistant à certaines émissions de tv,... Ce qui faisait qu'il avait un certain statut auprès des autres fans, qui étaient en majorité des filles. Elles le considéraient comme leur chouchou adoré et même s'il se rendait toujours dans chaque ville seul, il trouvait toujours de la compagnie avec qui passer l'attente.

Il avait rêvé de mener cette vie depuis le début. Au lycée, il ne s'était pas caché, ni pour son amour du groupe ni pour ses préférences sexuelles, donc il avait été vite catalogué. Il avait quand même eu une vie sociale tout à fait acceptable mais ça ne l'avait pas forcément protégé de quelques brimades. Il passait toujours outre, même encore aujourd'hui. Un jour il reprendrait des études et aurait une vie stable mais ce n'était pas au programme pour le moment. En ce moment, il profitait du temps avec le groupe.

Et là, il y était, troisième show de la tournée. Il n'avait pas fait le deuxième, pour pouvoir faire la file plus longtemps ici et avoir un premier rang. Il devait être cinquième, donc il n'y aurait pas de problème. La plupart des fans choisissaient leur côté de fosse en fonction de leur préférence entre le guitariste et le bassiste; mais Tom s'en fichait, il changeait à chaque fois, allant même devant l'avancée parfois, pour être sûr de voir Bill sous toutes les coutures. C'était l'aspect le plus essentiel. Il mettait un point d'honneur à toujours être en première fosse, quoi que ça pouvait lui coûter. Et les autres fans le savaient.

Il se permit de somnoler un peu et finit par s'endormir... Jusqu'à ce qu'on le réveille d'une secousse à l'épaule. Il cligna des yeux et vit la même fille que plus tôt dans la nuit.

"Désolée de te réveiller mais ça pousse vraiment et j'ai peur que tu te fasses écraser... Il faut se mettre debout."

"Déjà? Il est quelle heure?"

"15 heures. Les portes ouvrent à 17h30."

Comment avait-il pu dormir autant? Surtout avec tout le bruit qui l'entourait: certaines filles chantaient (ou massacraient, selon le point de vue) les plus gros tubes de Find Yourself, d'autres parlaient vraiment très fort. Il se leva et s'étira, grimaçant quand son dos le punit pour l'endroit contre lequel il s'était assoupi. Il sortit un sandwiche de son sac, qu'il avait acheté la veille.

Les deux heures s'écoulèrent rapidement et l'excitation montait dans la file. Les portes s'ouvrirent et Tom courut comme si sa vie en dépendait. Il arriva dans la fosse et se plaça au premier rang de la fosse, du côté du guitariste, près de l'avancée. Parfait. Il déposa son sac devant la barrière et s'appuya dessus. La fosse se remplit, puis les gradins. Le temps passa et les lumières s'éteignirent enfin. Le cœur de Tom s'accéléra brutalement. Malgré tous les concerts qu'il avait pu faire, le sentiment restait le même. Il voyait son groupe préféré en live et c'était énorme à chaque fois. Le guitariste commença à jouer, suivit du bassiste et du batteur. Et bam, là Bill arriva, faisant hurler la foule. Comme d'habitude, il rayonnait de beauté et charisme. Tom avait des étoiles dans les yeux rien qu'en le regardant. Il se mit à chanter avec le reste des fans, profitant à fond de ce moment qui passerait toujours trop vite...

**

Un autre concert, une autre ville. Huit jours plus tard. Il avait fait un autre concert entre temps puis était rentré chez lui se reposer. Aujourd'hui il se contenterait d'un fond de première fosse. Il était donc venu le jour même, vers 8 heures du matin. Cette fois, l'attente dans la salle même fut plus longue: ils étaient en retard. Tom fronça les sourcils. Cela arrivait rarement et à chaque fois c'était à cause d'un soucis technique. Mais là il semblait y avoir autre chose, puisque le manager du groupe s'avança sur scène. Les gens présents échangèrent un regard et Tom paniqua. Est-ce qu'il était arrivé quelque chose de grave? Est-ce que Bill était malade? Est-ce que...

"Bonsoir. Je suis désolé de vous l'annoncer comme ça mais il n'y aura pas de concert. La tournée est annulée, le groupe se sépare. Tous les billets seront remboursés. Encore désolé."

Silence de mort. Certains ne semblaient pas comprendre ce qui se passent, d'autres ne voulaient pas réaliser... Certaines fondirent en larmes et Tom était sous le choc. Ça ne pouvait pas arriver, n'est-ce pas? Qu'avait-il bien pu se passer? Le manager disparut dans les coulisses et des techniciens commencèrent à ranger le matériel. Non, c'était impossible. Il refusait de l'admettre. Ils étaient toute sa putain de vie... Et là, tout est fini, broyé d'un coup. Il traina les pieds jusqu'à la sortie. Les autres avaient l'air aussi déçus ou abattus que lui. Une fois dehors, il leva les yeux au ciel. Il s'assit sur le trottoir et mit son visage dans ses mains. Il était en plein cauchemar et allait se réveiller. D'autres filles qu'il connaissait vinrent l'entourer et ils se serrèrent tous en espérant que ce ne serait que provisoire. Que les gars allaient changer d'avis. Le rêve ne pouvait pas être fini...

*

Un mois plus tard, il était allongé sur son lit, écoutant un ancien album de Find Yourself. La peine n'avait pas diminué, il se sentait sombrer de plus en plus de jour en jour. Des tonnes d'articles étaient parus sur le sujet. La raison de la séparation? Trop grande mésentente entre le chanteur et le guitariste. Cela faisait un moment qu'ils ne se supportaient plus et lors d'une dispute, le point de rupture avait été atteint. Ils avaient manqué d'en venir au mains. C'est là que le groupe avait décidé qu'il valait mieux s'arrêter là, même si la musique était leur vie, ils ne pouvaient pas continuer à se déchirer comme ça. Et malgré les supplications des fans, ils ne recollèrent pas les morceaux. C'était juste... fini. Et Tom se trouvait pathétique de pleurer pour ça. Est-ce qu'il pourrait supporter de ne plus jamais revoir Bill?

Mais les années passèrent, la peine se résorba et l'amour qu'il avait pour le groupe et pour Bill se mua en une douce affection. Il réécoutait toujours avec plaisir les albums du groupe mais n'était plus aussi fan qu'avant. C'était désormais une période révolue de sa vie. Tom avait repris les études entre temps, passé une licence en relation publiques. Et à 26 ans, il possédait sa propre salle de concert, d'une grandeur assez intéressante pour que des groupes à succès passent par là. La vie semblait être un long fleuve tranquille, elle n'était jamais ennuyeuse mais elle n'était pas trépidante pour autant.

Il vivait dans un grand appartement à Hambourg, seul avec son chien. Quand il n'avait pas de concert de prévu, ses soirées il les passait devant la télévision ou en soirée intimiste avec ses amies. Mais la tradition voulait qu'une fois par mois il sorte au bar gay du coin, le plus réputé de la ville. Il y allait pour faire des rencontres... Et surtout tirer son coup de temps en temps. Il n'avait pas vraiment envie d'une relation stable, il était encore jeune. Et puis quelque chose en lui l'en empêchait, mais il ne savait pas bien ce que c'était.

Mais un jour comme tout les autres, tout sembla basculer à nouveau. Le journal fut livré comme d'habitude et il le lut en buvant son café. Il manqua de le recracher en voyant les pages culture. Il était écrit en grand que Find yourself était de retour. Un album allait sortir d'ici une semaine et la promo commençait à partir de là. Le cœur de Tom s'accéléra, ses paumes devinrent moites. Il savait qu'il allait retomber dedans, qu'il les écouterait encore en boucle, qu'il voudrait les voir en concert... Et il ne savait pas si c'était positif ou non. Il alluma son ordinateur et commença à effectuer des recherches sur le come-back du groupe. Des tonnes de sites avaient ouvert ou ré-ouvert. Il avait même la possibilité d'entendre trente secondes de chaque chanson. Tom souffla et appuya sur play. Tout de suite, la voix de Bill, plus puissante qu'auparavant résonna. L'homme ne pouvait empêcher ses mains de trembler. C'était aussi addictif qu'auparavant. Il devait voir à quoi Bill ressemblait à présent. Il chercha immédiatement des photos sur Google et son cœur loupa un battement (Tom commençait à croire qu'il n'allait pas survivre à tant d'émotions) : Bill était encore plus beau qu'avant. Il avait 29 ans et était définitivement un homme, malgré ses traits et attitudes restées féminines. Le dreadé tenta de respirer et de se concentrer sur autre chose: sans succès. Son amour de jeunesse n'était pas passé et il ne savait pas s'il passerait un jour. En un mot, il était dans une sacrée merde.

Il alla jusqu'à sa salle en rêvassant de concerts qu'il ne pourrait certainement pas faire à cause de son travail. Cette pensée le rembrunit un peu mais il se força à être positif: au moins il verrait de nouveau le groupe à la tv, dans les magasines,... Il ne pouvait décidément pas attendre la semaine d'après pour écouter l'album en entier.

La semaine suivante, il se rua chez le disquaire dès l'ouverture pour acheter l'album tant attendu. Il manqua de courir vers chez lui pour l'écouter le plus vite possible. Quand il introduisit le cd dans le lecteur, son cœur était au bord des lèvres. Et s'il n'aimait pas? Même s'il avait apprécié les extraits -adoré était le mot juste, surtout qu'il les avait fait tourner en boucle, si l'ensemble ne lui plaisait pas? La première chanson débuta et la chair de poule couvrit les bras de Tom. C'était ce même sentiment, exactement identique que celui qu'il avait eu plus jeune. C'était de l'amour, de la passion, de la plénitude. Ce groupe le faisait se sentir lui, c'était ça. Ça pouvait paraitre excessif, mais c'était ce que ressentaient tous les fans, non? Il s'allongea dans son canapé et ferma les yeux, se laissant envahir par les mélodies et surtout la voix du chanteur. C'était le paradis.

*

Deux semaines plus tard, au travail, sa secrétaire lui demanda de prendre un appel, pour une réservation pour Universal. Il décrocha et son interlocuteur se présenta comme l'organisateur de la tournée de Find Yourself. Ils voulaient avoir la salle de Tom pour un soir. L'intéressé resta sans voix pendant une seconde. Il allait rencontrer le groupe. Il allait rencontrer Bill. Il allait avoir un concert d'eux dans sa salle. Ça dépassait son rêve le plus fou. Il accepta de recevoir l'homme pour parler des commodités. Dans les jours suivants, tout fut réglé et Tom n'en revenait toujours pas. Il avait eu des groupes importants dans sa salle auparavant, mais pas un qui lui tenait tant à cœur.

Il inscrivit le nom du groupe sur le planning pour le mois de Mars et envoya un mail au rédacteur de la newsletter pour qu'il se charge de la promo de la salle. Tom avait quelques semaines pour se préparer à rencontrer Bill. Ça allait passer extrêmement vite et lentement, il le savait.

Il téléphona à sa meilleure amie, qui habitait à Berlin pour lui raconter toute l'histoire. Il n'avait pas osé jusque là, parce qu'elle aussi avait été une fan dévouée du groupe, c'est d'ailleurs dans une file qu'ils s'étaient rencontrés. Elle était là aussi quand tout avait fini. Mais il ne savait pas si elle était retombée dedans comme lui ou si cette époque était bel et bien derrière elle. Elle lui répondit qu'elle avait acheté l'album et qu'elle l'avait apprécié. Apprécié. En cet instant, Tom se sentit très seul, presque ridicule. Quelle personne de son âge devient hystérique quand elle entend le nom d'un groupe? Ils parlèrent encore une vingtaine de minutes puis il raccrocha. Son amie se montrait pourtant enthousiaste à ce qui lui arrivait. Au moins il avait un peu de soutient de quelqu'un.

Un mois plus tard, le groupe débarqua. Ils avaient choisi la salle de Tom pour faire leurs répétitions, car Bill avait une maison à Hambourg. Mais il ne pouvait pas les laisser essayer les décors avant un autre mois, car il y avait d'autres concerts de prévus. Leur tournée commençait en mai. Le jour même de leur arrivée, Tom faisait les cent pas en ayant les mains moites. Il se sentait comme un adolescent qui avait son premier rendez-vous.

La porte s'ouvrit et le manager du groupe entra, suivi de Bill qui était au téléphone, des autres membres du groupe, puis de leurs gardes du corps. Tom s'avança vers eux, avec son assistante et se présenta au manager. Bill lui jeta un coup d'œil, lui serra la main puis s'écarta du groupe pour continuer sa conversation. Quand il revint, une ou deux minutes plus tard, Tom saluait les autres musiciens, en les appelant par leur prénom. Ceux ci semblèrent étonnés en bien mais Tom se garda de préciser qu'il était fan depuis son adolescence.

Il laissa les techniciens travailler et observa le groupe discuter avec l'organisateur de la tournée sur la mise en scène. Tom sentait qu'ils allaient revenir avec un show énorme, et ils avaient déjà prévenu qu'ils allaient utiliser de la pyrotechnie. Ils ne comptaient pas passer inaperçu avec leur retour.

Le jeune homme regarda les répétitions se dérouler, et c'était quelque peu différent de ce qui était apparu dans les backstage des DVD live sortis des années auparavant. Bill était très autoritaire, essayant de contrôler tout. Tom voyait bien que son guitariste, Jared, faisait tout pour garder son calme et ne pas répliquer. Ils étaient en désaccord sur pas mal de point. Le batteur, Klaus, essayait de trouver un juste milieu entre leurs deux opinions et Lorenz, le bassiste, tranchait de façon directe, sans s'occuper de les vexer. Si c'était comme ça tout le temps, l'ambiance devait être au beau fixe à la fin de chaque tournée. Heureusement que l'organisateur de la tournée et le manager étaient là pour avoir le dernier mot.

Ils jouèrent quelques chansons, vu qu'ils avaient déjà décidé l'ordre de passage. Il restait encore à enregistrer l'intro mais ça ne devrait prendre que peu de temps. Et c'est pour ça que Bill partit avant les autres, en direction du studio. Tom le regarda s'éloigner et quelques minutes plus tard, il y eut un déclic dans sa tête. Il devait faire signer au groupe des papiers qu'il devait renvoyer à son comptable le lendemain matin à la première heure. Il en informa le manager et les musiciens suivirent l'assistante de Tom pour aller signer les papiers. L'homme, David de son prénom, promit à Tom qu'il trouverait un moyen pour que Bill signe les papiers, même s'il devait le pousser hors du lit à 4 heures du matin.

Tom ne voyait pas trop comment ils pouvaient faire mais fit confiance à l'homme. C'était son métier après tout. Le tressé rentra chez lui quelques heures plus tard avec tranquillité, satisfait de cette première journée. Le mois promettait d'être intéressant. Dès qu'il fut dans son salon, il composa le numéro de sa meilleure amie, pour lui raconter. Après une vingtaine de minutes, l'interphone sonna. Il s'excusa auprès de sa meilleure amie et alla répondre.

"C'est Bill Kaulitz. David a dit que je devais signer des papiers..."

"Oh. Heu, bien sûr, je t'ouvre." Il pressa le bouton de l'entrée du bâtiment. "Anke, je te rappelle... Oui, moi aussi. Bisous." Quand il entendit des pas dans le couloir, il ouvrit la porte et laissa passer Bill.

Tom le conduisit vers le salon et sortit les papiers que Bill signa, non sans y jeter un coup d'œil. C'était assez étrange pour lui d'avoir ce mec qu'il admirait chez lui. Il se forçait à avoir l'air totalement à l'aise... Ce qui avait l'air de marcher plutôt bien.

"Hum... Tu veux quelque chose à boire?"

"D'accord. Un cosmo c'est possible?"

"Bien sûr."

Voilà qui trahissait certaines préférences...

"Je peux utiliser les toilettes?"

"Oui, au fond à gauche."

Bill se leva et traversa le couloir, mais une porte entre-ouverte attira son attention. Il vérifia que Tom ne regardait pas dans sa direction, et la poussa. Il avait toujours été curieux de nature, alors ce n'était pas cette indiscrétion qui allait peser sur sa conscience. Mais ce qu'il découvrit dépassait de loin tout ce qu'il aurait pu imaginer. Il avança de deux pas, regardant tout autour de lui. La pièce était entièrement dédiée à Find Yourself. Il y avait des objets collectors, qui avaient dû couter une fortune pour se les procurer, comme des disques d'or. Il y avait des posters officiels vendus sur les tournées, des photos de concert et bien sûr, les albums et DVD que le groupe avait sorti. Bill toucha du doigt le poster grandeur nature de lui des années auparavant.

"Oh, merde."

Bill sursauta et se retourna vers le tressé, qui avait à présent l'air sérieusement paniqué.

"Tu..." commença Bill. "Euh... Tu es..."

"Fan," dit clairement Tom, en détournant tout de même les yeux. "Depuis que j'ai 17 ans."

"Oh. C'est bien. Je heu... Je vais y aller. On se voit demain."

Tom acquiesça et le raccompagna à la porte. Bill se tourna vers lui en se mordant la lèvre puis partit. Tom referma la porte et se laissa glisser contre elle. Merde. Personne devait le savoir. Maintenant tout le monde allait l'apprendre.

*

Le lendemain, Tom était encore plus nerveux. Il se disait que les réactions à son égard allaient changer et il ne savait pas si c'était positif ou négatif. Le groupe arriva vers 9 heures et ils saluèrent Tom d'une manière tout à fait normale. Ce dernier finit par se poser des questions, il se tourna vers Bill qui lui fit un clin d'œil en souriant. Il n'avait donc rien dit.

Plus tard dans la journée, après le déjeuner, il vit que Bill était assis seul sur scène. Les autres se détendaient dehors, profitant des premières chaleurs de l'année. Tom s'approcha de lui, essayant de décrypter son langage corporel pour voir s'il pouvait s'installer tout près. Bill tourna la tête vers lui et hocha la tête. Le tressé s'assit donc à côté de lui, ne sachant pas bien comment débuter la conversation. Habituellement, il était très loquace et avait un contact facile, mais devant Bill, il était intimidé.

"Je leur ai pas dit tu sais."

"Pourquoi?"

"Je me suis dit qu'à la base ça nous regardait pas. Après tout on te connait même pas."

Tom acquiesça. Au moins son secret allait être gardé.

"Alors, tu nous as déjà vu en concert?"

Tom rit un peu. "C'est le cas de le dire, j'ai fait au moins trois concerts sur chaque tournée. Surtout la dernière, avant que..."

"Avant qu'on se sépare. Ça a été dur. Pour nous et pour vous j'imagine."

Le tressé acquiesça légèrement.

"Mais c'est bien de voir qu'il y a encore des membres de notre ancienne fanbase qui sont là."

"Je me sens quand même un peu décalé par rapport aux gens que j'ai connu grâce à vous. J'ai l'impression de pas avoir dépassé le stade de l'adolescence."

"J'ai cette impression aussi parfois."

Ils se sourirent doucement et les musiciens et techniciens rentrèrent à l'intérieur. Tout le monde se remit au travail et Tom se surprit à chantonner un peu plus tard. Ce mois allait vraiment être intéressant.

*

Tom se trouvait dans une chambre d'hôtel un peu sombre. Il avança de quelques pas. Ce n'était pas très luxueux mais il avait vu bien pire dans sa vie. Il y avait un lit double, les draps étaient mis correctement, donc personne n'avait encore dormi là. Il entendit l'eau de la douche se déclencher. Il n'osa pas aller voir dans la salle de bain qui l'occupait. Il n'y plus un bruit d'un coup et la porte s'ouvrit. Tom baissa les yeux quand il vit que la personne était nue. Mais la curiosité le força à relever le regard et il saliva à la vue du corps d'un homme assez fin. Quand il arriva au visage, il recula d'un pas. Bill. Qui avait un regard de prédateur. Le brun s'approcha, ses cheveux mouillés retombant sur ses épaules. Il marcha sensuellement jusque Tom et quand il fut devant lui, il posa ses mains sur ses épaules.

"Alors, tu viens?"

Tom approcha son visage de celui en face de lui et posa ses lèvres sur celles de Bill, en agrippant sa taille. Il se sentait si excité...


Tom se réveilla en sursaut, tandis que son réveil sonnait. Un rêve, ce n'était qu'un rêve. Mais son excitation était bien réelle. Un passage dans la douche allait arranger ça... Ça ne lui était pas arrivé depuis des années. Il avait vraiment besoin de baiser.


Cela faisait déjà une semaine que le groupe répétait. Tom se sentit un peu gêné face à Bill ce jour là-plus que d'habitude en tout cas- à cause de son rêve. Il décida que le soir même il allait sortir et essayer d'oublier un peu ce béguin totalement stupide.

A 22h, il monta dans sa voiture et se dirigea vers le seul club gay qui avait une backroom. Autant s'éviter la délicatesse et tirer son coup le plus rapidement possible. Le videur lui fit signe qu'il pouvait entrer sans faire la file et il se dirigea vers le bar, commanda un scotch qu'il vida d'un trait, en grimaçant un peu puis descendit les escaliers placés un peu plus loin. Il capta le regard de plusieurs hommes, mais pas un seul ne lui plaisait véritablement. Il avança dans la pièce sombre et posa son regard sur les différents "couples". Ses yeux tombèrent sur un gars qui cherchait apparemment lui aussi quelqu'un et tout de suite, quelque chose passa entre eux. Tom s'approcha de lui et ils reculèrent contre le mur le plus proche. Ils s'embrassèrent en se déshabillant mutuellement. Quand le gars descendit sa bouche vers le cou de Tom, celui ci tourna la tête vers la droite et ce qu'il vit le déstabilisa un instant. Bill était là. Bill était là en train de baiser un mec. Tom ne put s'empêcher de l'observer et son excitation augmenta. Il retourna le mec et après quelques préparations basiques, le pénétra rapidement. Il le baisait en observant Bill qui, heureusement, ne l'avait pas remarqué. Tom avait l'impression que c'était l'instant le plus chaud de sa vie.

Quand il rentra chez lui, Tom se sentit plus soulagé qu'il ne l'avait été depuis longtemps.

*

Une semaine passa encore, les répétitions allaient bon train, la mise en scène était déjà décidée pour cinq chansons et les décors étaient en construction dans un hangar en dehors de la ville. C'était vendredi soir et tout le monde commençait à fatiguer, accueillant le weekend avec joie. Ils avaient même terminé plus tôt, parce qu'un autre artiste arrivait avec ses musiciens pour donner un showcase.

"Je veux sortir!"

Tout le monde tourna le regard vers Bill. Il semblait être le seul à être blindé d'énergie. Ses comparses soupirèrent en disant qu'ils étaient trop crevés pour bouger. C'est là que Bill se tourna vers Tom, qui vérifiait les derniers détails avec le manager de l'autre artiste. Quand ils eurent fini, Bill se dirigea à grands pas vers lui.

"Dis moi, Tom?"

Le tressé leva les yeux de ses papiers et haussa les sourcils.

"Tu es gay, n'est ce pas?"

Le plus jeune piqua un fard et eut du mal à ne pas bafouiller. "Comment tu le sais?"

"Hm, on se reconnait entre nous, non?" chuchota Bill, avec un clin d'œil.

Si au début de sa carrière, Bill avait tout fait pour cacher son homosexualité, en prétextant attendre le grand amour, quand les papparazzi l'avaient surpris avec son copain de l'époque, il avait arrêté de nier les rumeurs. De toute façon, personne ne l'aurait cru. En supposant que des gens le croyaient auparavant. Tom hocha la tête légèrement.

"Et donc, tu veux sortir ce soir?"

"Avec toi?" demanda Tom avec des yeux ronds.

"Bah oui. Au moins avec toi j'aurais pas besoin de me coltiner un bar rempli d'hétéros!" L'idée semblait faire frémir Bill. Et à vrai dire, elle faisait grimacer Tom. L'avantage de ne trainer qu'avec des filles, c'est qu'elles étaient toujours partantes pour les bars gays. Tom réfléchit à peine une seconde à la question. Sortir avec Bill. Passer un moment seul avec lui.

"D'accord."

Bill sauta à pieds joints en tapant des mains. D'une manière si gay. Ouais, personne n'avait pu croire au mythe de son hétérosexualité. Ils convinrent d'une heure et d'un lieu de rendez vous, puis l'artiste qui donnait son concert le soir même arriva avec son staff. Find yourself quitta donc les lieux et Tom partit accueillir les nouveaux arrivants. Son assistante allait se charger de surveiller le concert de ce soir. Tout allait être assez calme, et puis il serait joignable sur son portable.

A 18 heures, Tom sortit de la salle, tandis que les fans faisaient la file. Cette vision lui apportait toujours un petit pincement au cœur, une sorte de nostalgie. Mais ce sentiment repartait toujours assez vite. Il passa prendre à emporter au resto chinois près de chez lui puis rentra. Il mangea devant la télévision puis prit une douche. C'est quand il fut devant sa garde robe qu'il hésita. Dans sa vie professionnelle, même s'il ne devait pas porter de costume-cravate, il devait être toujours soigné, surtout quand il recevait des clients. Il optait souvent pour une chemise et un jean droit, ou un t shirt à sa taille. Il se souvenait de l'époque où il ne jurait que par des t shirt trop grands et des baggys, vers ses 16 ans. Mais avec les années, il avait préféré des pantalons plus serrant, même s'il savait qu'il ne mettrait jamais des slims. Et puis c'était plus pratique en concert. Il opta finalement pour une chemise à carreaux rouge et un jean un peu large bleu foncé, accompagnés de baskets noires. Il attacha un bandana noir roulé autour de sa tête. Tom jeta un regard satisfait au miroir, mit son portefeuille, son portable et ses clés en poche et sortit.

Il arriva devant le bar en même temps que Bill, qui s'approcha pour lui et s'arrêta pour l'admirer. Il se mordit la lèvre de manière appréciatrice.

"Je te trouvais déjà sexy avant, mais là, woah. Un mot et tu m'as dans ton lit," déclara-t-il en plaisantant.

Du moins, Tom espérait qu'il plaisantait, parce que son cœur ne tiendrait pas le coup. Il rougit légèrement en balbutiant que Bill était très bien lui-même. Celui-ci sourit largement et lui prit le bras pour l'entrainer à l'intérieur. Ils s'installèrent à une table et commandèrent.

"Alors, dis moi Tom, qu'est ce qui t'a poussé à t'installer à Hambourg?"

"C'est ma ville natale. J'ai déjà fait le tour du pays et je me ne voyais pas m'installer ailleurs."

"Oh, tiens, c'est ma ville natale aussi!"

"Je sais..."

Bill ferma la bouche d'un coup, semblant se rappeler la raison qui les avait rapproché au départ. Mais il fut sorti de ses pensées par le regard d'un bel homme au bar. Il ne le regardait pas lui, mais bien Tom, qui lui répondit par un petit sourire satisfait. L'homme hocha la tête et se détourna alors.

"Ancienne conquête?"

Tom rougit, ayant oublié un instant la présence du chanteur. Il n'avait jamais eu honte de son mode de vie, mais devant Bill, tout paraissait différent. Le plus âgé y trouva sa réponse et eut un sourire narquois.

"Oh, ne t'inquiète pas, je fais dans les coups d'un soir également. La vie de couple est tellement morne."

"T'as l'air de t'y connaitre en la matière."

Bill sourit doucement. "J'ai eu un copain pendant trois ans. Tu sais, durant la pause. C'était la première fois qu'une de mes relations durait si longtemps et j'ai vraiment cru que c'était le bon."

"Et... Qu'est-ce qu'il s'est passé? Enfin, si ça ne te gêne pas..."

"Non, t'inquiète. On s'est juste ennuyés l'un de l'autre. On vivait ensemble. Mais après un moment on ne pouvait plus se supporter, on ne voyait plus que les défauts de l'autre. C'est devenu impossible, alors on a décidé d'arrêter là."

Tom ne voyait pas quoi répondre.

"Et toi, les relations longues, t'es dedans?"

"Oh, non. Jamais essayé."

"Pourquoi?"

"Je sais pas trop, manque d'envie... Quelque chose m'en dissuadait. Après quelques mois, je sabotais tout pour une raison ou l'autre, même inconsciemment. Peut-être que j'avais juste peur." Ou peut être que j'arrivais pas à me détacher de mon amour de jeunesse totalement improbable.

Bill sembla trouver sa réponse satisfaisante, car il acquiesça et but une gorgée de bière. Il la vida d'un trait juste après.

"Il est temps de passer à quelque chose de plus fort!" Et il fit signe au serveur tout en déclarant cela.

Deux heures plus tard, ils sortaient du bar en riant. Ils avaient assez bu pour être totalement à l'aise l'un avec l'autre. Ils avaient quand même appelé des taxis pour plus de sûreté. Ils allaient dans des directions différentes, donc ne partageaient pas une voiture. Ils s'observèrent en riant encore un peu. Puis Bill s'approcha et déposa un baiser sur la joue de Tom qui rougit.

"J'ai passé une excellente soirée, merci."

"Moi aussi. Alors... A lundi?"

"Oui. Bye!"

Après un dernier signe, ils se séparèrent. Tom entra dans son taxi et posa la tête contre la vitre après avoir indiqué son adresse. Bill lui semblait trop parfait. Il savait qu'il l'idéalisait beaucoup mais il était proche de l'idée qu'il s'en était toujours fait. Fier, égoïste et arrogant mais agréable, drôle et avec la conversation facile. Horriblement facile de tomber amoureux de lui... Enfin un peu plus en tout cas.

*

Les semaines passèrent et la première date se rapprochait. L'équipe avait commencé à essayer les décors, ils étaient à présent montés. Toutes les chansons avaient trouvé une mise en scène et le groupe la répétait. Une bonne ambiance régnait, tout le monde avait ses repères bien ancrés. Et le personnel de la salle et le staff du groupe se coordonnaient assez bien.

Bill remit son micro sur son pied après avoir terminé de répéter pour ce matin. Une bonne pause était méritée. Il descendit de la scène et marcha jusqu'à la régie, où Tom observait le réglage des lumières.

"Tomiii!"

Tom sourit en se tournant vers lui et accueillit le brun qui s'effondra dans ses bras.

"Je suis fatiguéééé."

La relation entre Bill et Tom s'était bien approfondie après leur sortie dans le bar. Ils étaient réellement devenus amis, partageant de nombreuses soirées en compagnie de l'autre. Bill avait été jusqu'à présenter Tom à son meilleur ami Andreas. Qui ne s'était pas gêné pour le reluquer. Et Bill n'admettrait jamais que ça lui avait fait franchement froncer les sourcils de mécontentement. Il ne savait toujours pas pourquoi d'ailleurs...

"Viens, je vais te faire un massage."

"Quoi, tu sais faire des massages et tu me l'avais caché?"

"Oh mais j'ai plein de talents cachés que tu ignores..."

Tom poussa Bill jusqu'à un siège de bureau, il le fit s'asseoir dessus et commença à lui masser doucement les épaules, lui déliant les muscles. Le chanteur émit des bruits de satisfaction de temps à autres.

"Oh mon Dieu, si tu as encore des talents du genre, n'hésites pas à les partager."

"Je suis pas sûr de pouvoir te les montrer..." Il avait déclaré cette phrase à voix basse. Bill releva les yeux, flirter ne faisait pas partie des caractéristiques de Tom. Leurs regards se croisèrent et de l'électricité passa entre eux. Une douce tension s'était installée. Ils ne bougèrent plus, jusqu'à ce que quelqu'un se racle la gorge, les faisant sursauter. Ils se tournèrent vers Klaus qui venait d'entrer dans la pièce.

"Bill, on reprend, tu viens?"

"Hum, oui, j'arrive!"

Il se leva et sortit en évitant le regard de Tom. Merde, dans quoi est ce qu'il était en train de tomber?

*

"BONSOIR HAMBOURG!"

Un tonnerre de cris lui répondit. Premier show, enfin. Dans la salle de Tom, bien évidemment. Toutes les places avaient été rapidement vendues, le groupe reprenait sur une note plus que positive. Tom les regardait depuis la régie. Ils s'étaient bien préparés pour la tournée et on avait l'impression qu'il n'y avait jamais eu de pause tellement ça semblait naturel qu'ils soient là. Le tressé chantonnait légèrement en les observant. Il se serait bien mis dans la fosse mais les obligations l'avait poussé à rester en retrait. Vers la fin du concert, pendant une chanson particulièrement énergique, Bill leva le regard vers lui et un instant tout sembla s'arrêter. Bill pointa son doigt vers lui avec un sourire que lui seul pouvait déchiffrer. Tom entendait son pouls pulser contre ses tempes. Il souhaita que ce moment ne prennent jamais fin... Mais le show devait continuer.

*

"Sérieusement, c'est quoi ce club?"

"C'est spécial VIP!"

Tom secoua la tête en souriant tandis que Bill le trainait par la main à travers la foule. Ce club devait être le secret le mieux gardé de Hambourg, parce que Tom n'en avait jamais entendu parler. Il repéra quelques autres figures allemandes et évita d'avoir l'air trop étonné.

A la fin du concert, tout le monde avait bu une coupe de champagne pour célébrer la parfaite réussite du premier show... Enfin si on occultait le moment où Bill avait oublié ses paroles ou celui où les musiciens se sont tous mis à jouer faux, d'une manière un peu trop synchronisée... Mais pour une première date, après si longtemps, c'était un succès. Bill s'était rué dans les bras de Tom et lui avait annoncé qu'ils devaient sortir fêter ça plus dignement. Et c'était donc comme ça qu'ils s'étaient retrouvés dans ce club.

Ils étaient en train de discuter au bar depuis quelques minutes, sirotant un cocktail quand la musique changea.

"Oh, j'adore cette chanson!"

Sans lui laisser le temps de refuser, Bill traina Tom sur la piste. Le chanteur passa ses bras sur les épaules du tressé et ils bougèrent ensemble en souriant. Tout le monde se trémoussait autour d'eux, personne ne faisait attention à eux, et quand ils plongèrent leurs regards l'un dans l'autre, ils semblèrent oublier la foule également. Ils se rapprochèrent un peu plus, Tom posa ses mains sur les hanches du plus âgé et ils ralentirent la cadence. Cet instant était d'une sensualité unique à leur relation. Ils savaient qu'ils franchissaient une ligne mais ne semblaient pas vouloir reculer. Et de manière naturelle, Bill se pencha légèrement et posa ses lèvres sur celles de Tom, qui répondit immédiatement au baiser. C'est quand il y eut un flash qu'ils réalisèrent ce qui se passait. Tom s'écarta vivement, les yeux remplis de panique. Il se tourna vers la personne qui venait de les photographier, qui disparut rapidement.

"Tom..."

"Non."

Et le tressé traversa la foule pour sortir. Bill resta planté là, ne sachant que faire. Il ne pouvait pas s'amuser avec Tom, il le savait. Il avait de toute façon trop d'affection pour lui pour faire ça. S'il commençait avec lui, c'était clairement pour une relation sérieuse. Est-ce qu'il en avait envie? Est-ce qu'il s'en sentait le courage? Il avait trois mois de tournée devant lui. La longue distance, ça marchait que dans très peu de cas. Surtout quand le couple est tout neuf. Est-ce que Tom aurait envie de l'attendre? Est-ce que lui aurait envie de se faire attendre?

Il se dirigea vers le bar, commanda un scotch et essaya de mettre ses pensées à plat. Il devait faire quelque chose. Il savait qu'il le regretterait s'il ne tentait rien. Alors il posa son verre vide, prit sa veste au vestiaire et sortit. Il grimpa dans sa voiture et roula jusqu'à l'appartement de Tom. Sa voiture était là aussi. Il profita qu'un autre locataire poussait la porte pour entrer et grimpa les escaliers. Arrivé devant la porte, il fronça les sourcils, essaya de se donner contenance et frappa à la porte. Une ou deux minutes plus tard, elle s'ouvrit, découvrant Tom, torse nu et en boxer. Qui ne semblait pas du tout attendre sa visite.

"Bill, qu'est-ce que..."

"Laisse nous essayer."

Bill n'attendit pas la réponse avant de fondre sur ses lèvres. Tom se détacha après quelques secondes.

"Ne joue pas avec moi."

"Jamais."

Tom tira doucement Bill à l'intérieur, ferma la porte et l'attira vers la chambre. Ils s'embrassèrent en reculant contre le lit puis Bill poussa Tom sur le lit, grimpant à quatre pattes au dessus de lui juste après. Ils s'embrassèrent fiévreusement, ne pouvant retirer leurs mains du corps de l'autre. Bill descendit dans le cou de Tom, lui mordillant. Il laissa trainer sa langue sur son torse, titillant doucement ses tétons avant d'en prendre un en bouche. Le chanteur surveillait les réactions de son amant, essayant de découvrir les zones où il était le plus sensible. Il descendit encore sa bouche, frôlant du doigt ses poils blonds sous le nombril. Bill descendit le boxer et libéra l'érection du tressé. Bill la prit en main et glissa sa langue sur le côté, en remontant pour venir faire le tour du gland. Tom sa cambra, passant une main dans les cheveux de son ainé. Bill sourit et utilisa son autre main pour titiller ses testicules. Il mit deux doigts en bouche et pénétra Tom d'une phalange en prenant sa queue complètement en bouche. Ça avait l'air de faire un moment que Tom n'avait pas été dominé, donc Bill s'appliquait à le préparer correctement. Il poussa son doigt jusqu'au bout et frôla de l'ongle sa prostate. Tom gémit bruyamment en réponse à son action. Bill ajouta un autre doigt et toucha franchement son point G. Bientôt Tom ne fut plus qu'une masse pantelante, suppliant de se faire baiser. Bill ne tint pas longtemps, lui aussi en avait besoin. Il enleva ses doigts et Tom ouvrit la table de nuit, sortant un préservatif et du lubrifiant. Il arracha l'emballage avec les dents et se releva pour l'appliquer sur le sexe de Bill. Il l'enduit ensuite de lubrifiant et se reposa contre les oreillers.

"Tu me veux comment?"

"Je veux te voir."

Bill remonta les jambes de Tom sur ses épaules et à l'aide de sa main dirigea sa queue vers l'orifice. Il le pénétra lentement, en soufflant pour se contrôler. Tom finit le reste du chemin en soulevant le bassin. Ils gémirent d'une même voix.

"Putain, Tom, t'es si..."

Tom eut un sourire narquois et se resserra autour de lui, le faisant jurer encore plus. Bill sut qu'il pouvait y aller plus fort et ne s'en priva pas. Il allait sûrement laisser des traces dans les hanches de Tom à force de les serrer mais aucun d'eux ne s'en préoccupait. Bill accéléra encore, saisissant le sexe de Tom pour le masturber. Bien vite ils atteignirent l'orgasme. Tom laissa retomber ses jambes sur le matelas et Bill s'écroula sur lui en respirant fort. Il finit par se retirer et ils s'allongèrent l'un à côté de l'autre, fixant le plafond en reprenant leur souffle. Ils fermèrent les yeux et Bill roula sur Tom, posant sa tête sur son torse. Tom lui caressa les cheveux en retour et ils s'endormirent ainsi.

*

"T'es sûr que tu veux faire ça?"

"Certain, Anke. Il ne leur reste plus que deux semaines de tournée, et c'est en France. J'ai besoin de changer d'air et puis de revivre un peu notre adolescence."

"Mais qui va s'occuper de la salle?"

"Mon assistante le fera très bien. Il n'y a rien d'important au programme, je peux lui faire confiance."

"Bon, d'accord mais repasse par Berlin en rentrant!"

"Promis."

Tom leva la tête en voyant qu'on lui faisait signe. Il s'était rendu jusqu'à Düsseldorf pour rejoindre Find Yourself. Et surtout Bill. Et il était là, à l'attendre devant la gare. Il dit au revoir à sa meilleure amie puis raccrocha, s'approchant de l'homme qui l'embrassa directement. La nuit après leur première fois, ils avaient été assez gênés, pas mal flippés à vrai dire. Ils ne savaient absolument pas comment ils pouvaient gérer cette relation. Déjà par rapport à eux, ensuite par rapport à la tournée, puis par rapport aux médias. Bill avait dû partir peu après sur la route, et Tom l'avait rejoint à différents points, évitant de se considérer comme une groupie que Bill venait baiser. Il y avait bien plus que ça. Mais c'était difficile de faire tenir une relation ainsi, même avec des appels tous les jours. Alors, après avoir consulté ses musiciens, Bill avait proposé à Tom de finir la tournée avec eux. Ils rentreraient ensuite ensemble en Allemagne et aviseraient à ce moment là.

"Alors, prêt à vivre la vie de rockstar?"

"Comme jamais."

Fin.

Demande de Machin
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chach-ouille.skyblog.com
Machin
Geek
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1706
Age : 23
Localisation : Ermont (95)
Humeur : .__.
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Ven 9 Juil - 21:23

*________*

Alors alors *se frotte les mains*
Déjà, arrête de stresser, c'était super èé
Ensuite, oui ça va vite, mais honnêtement c'est pas dérangeant, tu coupes là où il faut, tu mets l'essentiel et c'est très bien!
Et sinon, j'adore trop Tom, trop amoureux et en admiration devant Bill, et on s'identifient (enfin pour ma part) à lui parce que bon, tu t'es quand même inspirée des fans de TH, je trouve ça coul :33
Bill aussi, il est lui dans le sens où il est celui qui dirige mais t'en as pas non plus fait un connard méfiant \o/ \o/
Et la scène où Tom baise un mec en le regardant, mamaaaaaa *-* je voyais les choses plus ou moins comme dans QAF et *-*
Sinon, j'ai bien aimé le fait que Bill voit l'autel qui lui est dédié dans la chambre de Tom What a Face *sort* et leur première sortie au bar, et leur premier baiser quand ils dansent *______* et puis bon bah lemon What a FaceWhat a Face avec Tom dominé hihi :33
Bref, je suis pas du tout du tout déçue, alors merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii I love youI love you
Revenir en haut Aller en bas
Youlia*
Marquise du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4897
Age : 25
Localisation : DTC (:
Humeur : Sucrée/Salée
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 10 Juil - 1:11

J'avoue au début j'avais peur que ça aille super vite en voyant que c'était plutôt "court" par rapport à la demande mais en fait ça allait! Comme l'a justement remarqué Machin, t'as su couper là où il fallait et garder l'essentiel (:
Ensuite bah, j'ai beaucoup apprécié; déjà la demande était super et tu l'as bien respectée.
Tom est super attachant, parce que bon, on peut pas s'empêcher de s'identifier à lui ^^ Et Bill est tellement...billesque xD
J'ai aimé la petite influence de QAF aussi, avec le moment dans les backrooms x)
Ouais, franchement c'était bien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
April.
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2240
Age : 25
Localisation : Lorraine (54).
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 10 Juil - 1:13

J'ai adoré *_____*
Y a de ces répliques trop trop priceless.
Les personnages sont top et j'aime l'idée de Bill en dominateur, je trouve que ça lui va mieux que le dominé.
Et, du Tom dominé \o/ J'aime, j'aime, j'aime. Hot. What a Face
Des moments dans la lecture j'ai gloussé comme une conne, c'était super! C'est peut être rapide, mais comme l'a dit Machin c'est bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Vile Créature
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7462
Age : 26
Emploi/loisirs : Glandeuse/Geekeuse professionnelle.
Humeur : :pokerface:
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 10 Juil - 1:50

Moi je l`ai lu pendant son écrituuuuuureuh *sort*

Tu vois Maryy il est trop bien l`OS :DD
Et donc tu connais déjà mon opinion qui rejoint celle des autres et :O
Et j`irai rerelire plus tard :3

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Junko
Donne son avis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 187
Age : 26
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 10 Juil - 1:56

C'était tout choupinou, j'ai bien aimé Smile J'avais le sourire pendant toute la lecture, c'était vraiment adorable. Et je n'ai pas non plus trouvé ça trop court !

C'était vraiment sympa ! Tom était tout mignon et Bill genre beau gosse, fantasme ambulant ! Puis c'était du Tom dominé *o*
Revenir en haut Aller en bas
Pitch'
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5148
Age : 27
Localisation : next to Paris
Humeur : Déprimée.
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 10 Juil - 3:44

J'ai trouvé ça pas mal non plus. Un peu rapide mais bon st'un os.
Buuh le split ç_ç. A un moment j'étais trop en mode outrée devant mon pc, genre "QOUI comment ça il les a oublié è_é!" XD
Moi perso j'en suis pas encore au stade de l'affection, ils me mannquent ç_ç
Jtrouve ça trop gore quand il "racle" la prostate avec son ongle XD
Revenir en haut Aller en bas
http://pitchoun3.wordpress.com/
Sixties
Geek
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1692
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Lun 12 Juil - 18:35

Duuuh, j'ai bien aimé moi aussi Smile

Déjà, la demande est trop top :3 Le contexte des fans et tout, j'adore !
Bon je vais répéter ce qu'on dit les autres, mais osef.
J'adore Tom, je le trouve adorable, et juste tout comme il faut ! Je pense pas m'être identifié à lui, vu qu'en ce moment, j'idolâtre pas un seul et unique membre de TH, mais j'ai adoré son personnage !
Bill est génial aussi, même si je l'aurai bien vu un tout petit peu plus.. billesque XD
Sinon oui ça va vite, j'aurai bien aimé plus de scènes où Tom est trop le fan intimidé, mais ça passe quand même, je sais pas, t'as bien géré le truc.
J'ai adoré la scène où Tom baise un gars en mattant Bill, et j'ai adoré le lemon avec Tom dominé *O*
Et j'aime la fin, parce qu'elle laisse du suspens sur le futur, puis ouais c'est simple, c'est pas irréel et tout.

Bref, bon OS ! Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6249
Age : 25
Localisation : Glasgow
Emploi/loisirs : Trekkie
Humeur : Right as rain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Mar 13 Juil - 14:23

Merci beaucoup pour vos commentaires! *_____*
Je voulais faire quelque chose de plus long mais je m'y suis mise à la dernière minute et voilà...
Revenir en haut Aller en bas
£illou
Ptite Nouvelle
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Mar 13 Juil - 16:26

Oui trés bon style bien fluide...on le lit avec plaisir...bizarement c'est un OS pas extra long mais l'histoire est développée de telle sorte que tout y est...rien ne manque! ^^
Bravo!

cat
Revenir en haut Aller en bas
applecrumble
Donne son avis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 154
Age : 26
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Mar 13 Juil - 22:16

Moi aussi j'ai beaucoup aimé!

J'avais pas du tout lu la demande alors en lisant le début je me suis dit "okayyy, encore la même histoire" mais j'ai continué à lire, intuition. Et effectivement je ne m'attendais pas du tout à ce que Tom et Bill se rencontrent comme ça; grâce au métier de Tom.

J'ai adoré le personnage de Tom et tous les moments où on se reconnaît tellement dans son comportement. Celui de Bill un peu moins mais parce qu'il est moins développé aussi et qu'on le "connaît" moins bien que Tom du coup.

Le lemon et la fin sont juste parfaits *o*
Revenir en haut Aller en bas
http://traductions-th-ea.skyrock.com
Sabrina
Marquise du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4974
Age : 23
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lycéenne
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Mer 14 Juil - 13:08

Youlia* a écrit:
J'avoue au début j'avais peur que ça aille super vite en voyant que c'était plutôt "court" par rapport à la demande mais en fait ça allait!
Ensuite bah, j'ai beaucoup apprécié; déjà la demande était super et tu l'as bien respectée.
Tom est super attachant, parce que bon, on peut pas s'empêcher de s'identifier à lui ^^ Et Bill est tellement...billesque xD
J'ai aimé la petite influence de QAF aussi, avec le moment dans les backrooms x)
Ouais, franchement c'était bien Very Happy
Tout pareil! J'ai bien aimé c'était franchement sympa! Même si c'était un peu court quand même... J'aurai bien aimé que leur rencontre soit un petit peu plus développé, qu'on voit plus le Tom timide devant son idole et l'évolution de leur relation et tout, mais ce n'est qu'un détail, et ça allait très bien comme ça tout de même! J'ai adoré Tom, il est trop attachant et adorable, et sinon, la première partie m'a rendu trop nostalgique. ;__; Un bon os, merci! (:
Revenir en haut Aller en bas
Kiwee
Célébrité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1882
Age : 26
Localisation : Lorraine (88)
Emploi/loisirs : IDE
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 17 Juil - 3:51

J'ai bien aimée cet os ! C'est sûr que j'aurais préférée qu'il soit un peu plus développé, mais comme disaient les autres filles, c'est pas trop gênant car tout y est, et c'est bien écrit. Donc, il est très bien ! J'ai adorée le fait que Tom puisse rencontrer son idole de jeunesse grâce à son boulot, l'idée était bonne ^^ Merci pour cet OS !
Revenir en haut Aller en bas
Jess
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 572
Age : 26
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : en cuisine
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   Sam 17 Juil - 20:08

j'ai vraiment bien aimé ton os Mary, il était agréable à lire.
Moi je trouve que ça va ni trop vite ni trop lentement!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Today my dreams will come true, de Mary   

Revenir en haut Aller en bas
 
Today my dreams will come true, de Mary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Livre] Remember the Time: A True Intimate Look at Michael Jackson
» Alice Mary Smith (1839-1884)
» Today is The Day (Noise/Experimental Metal - USA)
» 14-15 Février 2009 - True Thrash Fest - Japon
» CAP 48 danse sur love today

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Between The Lines :: Campeuses de l'Humanoid City Tour-
Sauter vers: