AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bill-luv-tom
Chevalier du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2980
Age : 33
Localisation : Belgique.
Humeur : Amoureuse.
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 11 Oct - 22:55

Coucou les gens!

Alors, pour la traduction de cet OS j'ai décidé de vous le poster en 4 parties, car il est vraiment long. Comme ca vous pouvez lire l'histoire progressivement, et pas attendre encore des lustres, le temps que je traduise tout What a Face

Titre en français : "Ce qu'ils font"
Contient du twincest, angst, romance, actes sexuels explicites xD Vous êtes prévenues lol

J'essaierai de vous poster une partie par semaine.
Bonne lecture! <3




______________________






"What They Do" par Haylz





Il est samedi soir et Tom est allongé sur le dos, presque certain qu'il ne pourrait pas être plus proche du paradis qu'en ce moment.

"Mmmm. Il était bon celui-là," murmure-t-il à Bill.

"T'en veux un autre?"

"Tu sais bien que oui." Tom ouvre la bouche et gémit lorsque Bill insère un autre chicken nugget bien juteux entre ses lèvres. Bill rigole mais Tom l'ignore, trop occupé à savourer le goût délicieux pour penser à quoi que ce soit d'autre. "Il faut plus de sauce."

Bill trempe le nugget suivant dans le petit pot de sauce qui se trouve ouvert sur la table du salon, et le submerge presque en entier avant de le donner à Tom.

Ils se trouvent dans leur appartement commun, tous les deux trop épuisés pour sortir avec leurs amis, alors au lieu de ça ils font ce qu'ils font d'habitude – ils regardent des films et mangent beaucoup trop de McDonald's. Tom a sa tête posée sur les genoux de Bill, et Bill qui le nourrit de chicken nuggets pendant qu'il masse le crâne de Tom, c'est définitivement la meilleure chose au monde.

La troisième saison de Nip/Tuck est dans le lecteur de DVD et les jumeaux sont satisfaits de simplement végéter devant toute la soirée. Une scène assez chaude commence et Bill donne un petit coup dans le torse de Tom.

"On n'a pas fait ca depuis un moment."

"Fait quoi?" demande Tom en léchant la sauce sur ses lèvres.

"Ca," répond Bill.

"Oh, vraiment?" Tom n'y a pas vraiment réfléchi, il ne garde pas le compte du nombre de fois où lui et Bill le font, quand ca se passe, ca se passe. Il adore simplement être avec Bill, sexe ou pas sexe. "On a été assez occupés ces derniers temps," marmonne Tom. "Tellement de boulot, trop fatigués." Il se sent tellement fainéant qu'il n'a même pas envie de parler convenablement. "Tu veux le faire?" Il ne l'aurait jamais dit à son jumeau, mais Tom espère en fait que la réponse est non. Il est tellement confortable dans cette position, il n'a pas envie de bouger – il pourrait même s'endormir bientôt.

Bill reste silencieux pendant un moment, comme s'il y réfléchissait. "Nan," dit-il enfin. "J'ai pas trop envie."

Une autre fois, Tom aurait pu le prendre mal, mais là il est trop content pour y faire attention. Il sourit vers Bill et embrasse sa main qui lui caresse la joue. Ils passeront les heures suivantes sur le canapé, en mangeant des chicken nuggets et en regardant Nip/Tuck.

C'est juste ce qu'ils font le samedi soir.



***



Tom se frotte l'estomac et gémit, souhaitant ne pas s'être servi une troisième fois au dîner. Pour une fois ils étaient sortis, lui et Bill avaient été invités au dîner d'anniversaire de la sœur de Gustav et c'était dans un des restaurants italiens préférés de Tom. C'était un repas glorieux mais maintenant il le regrette. Il est tellement rempli et il a chaud, comme s'il transpirait, il ne porte que son sous-vêtement bien qu'ils soient presque en hiver. Tom ne peut presque pas bouger de sa position sur le lit et lève la tête vers Bill d'un air désespéré quand son frère sort de la salle de bains, prêt à se mettre au lit aussi.

"Tu me frottes le ventre?" lui demande Tom d'un ton aussi pathétique qu'il en a l'air.

Bill affiche un sourire fatigué et se glisse à côté de lui, laissant son pied légèrement en dehors du lit. Toute leur vie, Bill n'a jamais su dormir sans laisser un pied sortir des couvertures et pendre sur le bord du matelas. Tom ne sait pas pourquoi, c'est juste ce que Bill fait quand il est au lit. Bill passe sa main sur le ventre gonflé de Tom et le caresse doucement.

"T'as encore trop mangé," dit-il en baillant.

"Mmmm." Tom ferme les yeux et commence à se détendre, mais rigole après quelques minutes.

"Quoi?" demande Bill.

"Oh mon Dieu," geint Tom en se frottant les yeux. "Je suis vraiment désolé, c'est tellement pas sexy." Il désigne l'endroit où la main de Bill est sur son nombril.

"Aw," dit Bill. "Tu es toujours sexy." Tom tourne la tête et sourit à Bill, dont les paupières commencent à se fermer. Il a l'air si foutrement adorable, pense Tom. Il sourit malicieusement et prend sa main dans la sienne, la faisant descendre et passer sous l'élastique de son boxer, mais Bill l'arrête. "Pas si sexy que ca," marmonne-t-il en reniflant.

Tom soupire, faisant semblant d'être vexé, mais en fait ca l'amuse. "Je pouvais bien essayer." Il roule sur le côté, grimaçant à la douleur dans ses entrailles, et se roule en boule près de Bill. Il a chaud maintenant mais en plein milieu de la nuit il va se les geler et il aura besoin de Bill tout près de lui pour qu'il puisse se nicher près de lui et se réchauffer.

"Bonne nuit," chuchote-t-il, déposant un doux baiser sur la joue de Bill, mais Bill est déjà dans les bras de Morphée.



***




Il n'a aucune idée de l'heure qu'il est mais Tom est certain qu'il est trop tôt pour se réveiller. Il repousse avec sa main la chose qui essaie de s'infiltrer dans son sous-vêtement.

"Arrête," marmonne-t-il dans son oreiller. Il se réveille un peu quand il entend un soufflement.

"Tom," geint Bill. "Allez, réveille-toi."

Tom secoue la tête. "Non, je veux dormir." Il essaie de tendre un bras pour le mettre autour de Bill, ou plutôt pour essayer d'arrêter les avances matinales de Bill, mais ca ne marche pas. Bill le repousse et frappe son bras.

"Tom, j'ai envie de le faire, je veux que tu me baises, réveille-toi."

Le rire de Tom résonne dans l'oreiller et il roule sur lui-même pour faire face à son frère. "On le fera plus tard, il est trop tôt, j'ai envie de dormir."

"Il n'est pas trop tôt!" dit Bill d'une voix trop aigue. "S'il te plait? On ne l'a pas fait depuis si longtemps."

Tom ouvre les yeux mais ne voit pas grand-chose, ils sont encore lourds de sommeil et il n'a pas vraiment envie de se réveiller plus. "Attends, est-ce que tu as vraiment envie de le faire, ou est-ce que tu veux seulement le faire parce que tu penses qu'on ne l'a pas fait depuis longtemps?"

"Quelle différence ca fait? Réveille-toi, c'est tout."

"Bill, je suis trop crevé, je t'ai dit qu'on pourra le faire plus tard." Tom commence à être énervé à présent, il ne comprend pas pourquoi Bill en fait toute une histoire.

"Plus tard tu seras trop fatigué aussi," dit Bill doucement, et c'est ca qui réveille vraiment Tom.

Il se frotte les yeux et pousse un soupir de défaite. "Pff, très bien. Viens sur moi alors."

"Oh," renifle Bill, et Tom sent le matelas bouger à côté de lui. Il lève le regard pour voir Bill se tenir debout à côté du lit, l'air énervé. "Ouais, ca donne foutrement envie tiens."

"Quoi?" Tom remarque enfin que Bill est nu, et jette un coup d'œil à son cul alors qu'il se penche pour prendre quelque chose sur le sol, son pantalon de pyjama. Tom sent un serrement familier dans son entrejambe et il se redresse rapidement. "Allez Bill, pardon d'avoir été aussi con. Reviens au lit et on le fera, promis."

"Nan, t'en fais pas pour ca," marmonne Bill en se dirigeant vers la porte de la salle de bains. "Tu peux te rendormir."

"Mais… J'ai vraiment envie de le faire," geint Tom.

Avant que Bill ne parte il se retourne vers Tom, son expression hargneuse. "Ouais mais maintenant moi j'ai plus envie. C'est con, hein?"

Tom se laisse tomber sur l'oreiller, plus énervé sur lui-même qu'autre chose. Il déteste quand Bill est fâché après lui, et ca aurait pu être évité si Tom avait juste fermé sa bouche et dit oui, comme tout autre mec normal l'aurait fait si Bill avait demandé de le baiser. Il grogne; en ce moment il pourrait être au fond du corps svelte et menu de Bill, les rendant tous les deux très heureux, mais au lieu de cela il est tout seul, et complètement réveillé à présent. Et merde, ils ne l'ont vraiment pas fait depuis un moment.

"Idiot, idiot," se dit-il, repoussant la couverture pour se lever. Il va se faire pardonner auprès de Bill, il n'est pas trop tard. Il se lève rapidement et veut aller ouvrir la porte de la salle de bains, mais celle-ci a été fermée à clef par Bill. Bill ne ferme jamais la porte à clef.

Tom jure et déboule dans le couloir pour aller dans l'autre salle de bains, pour se mettre un peu d'eau sur le visage. Son excitation a tout à fait disparu donc il en profite d'utiliser les toilettes pendant qu'il y est, se demandant sans arrêt jusque quand Bill va lui faire la gueule.

Après un court passage dans la cuisine pour prendre un verre de jus pour son frère, Tom retourne dans la chambre à coucher et retourne au lit pour l'attendre. Une demi-heure plus tard, Bill réapparait finalement, portant juste son jeans. Il a l'air un peu plus calme, mais son expression est encore un peu glaciale quand il voit Tom.

"Bill," dit Tom doucement en se levant du lit. "Ne t'habille pas. Reviens au lit avec moi et…" il ne termine pas sa phrase alors qu'il attire Bill à lui, qui a les cheveux mouillés. "Toute la journée si tu veux," chuchote-t-il, posant un baiser sur l'épaule nue de Bill, et il sourit contre la peau quand il sent Bill trembler.

"Toute la journée?" La voix de Bill tremblote. "Je ne me souviens même pas de la dernière fois qu'on a fait ca."

Ca fait bien trop longtemps, réalise Tom. "Et bien je veux te rappeler comment c'est."

"Je ne peux pas," dit Bill, l'air vraiment déçu cette fois. "Andi passe me prendre, on va faire les achats de Noël."

"Les achats de Noël? Ce n'est pas un peu trop tôt?"

"On est presque en décembre," fait remarquer Bill en caressant les bras de Tom. "Et on va être tellement occupés le mois prochain."

"Pff, ouais," grommèle Tom. "Tu ne peux pas annuler?" Il passe ses bras autour de la taille de Bill et lui lance un petit regard suppliant. Maintenant qu'il y a réfléchi, Bill manque à Tom et il ne veut pas le laisser partir.

Bill rigole et l'embrasse doucement. "Il est déjà en chemin. Tu veux venir avec nous?" Tom secoue la tête en faisant la moue. "Alors est-ce que tu veux que je t'achète quelque chose?"

"Pour Noël?" Bill hoche la tête. "Non," murmure Tom. "J'ai déjà tout ce que je veux." Il rend le baiser, l'approfondissant en glissant sa langue dans la bouche de Bill. Les doigts de Bill s'enfoncent dans ses épaules à l'endroit où il s'accroche à Tom, et Tom l'entend gémir doucement. Le baiser est rompu par un bruit sourd sur la porte de leur appartement.

"Merde," dit Tom, relâchant Bill avec réticence.

Bill s'essuie la bouche et prend son t-shirt sur le lit. "Je vais le laisser entrer, mais… plus tard, ok?"

Tom hoche la tête. "Absolument."


***



Tom pense à Bill lorsqu'il est sous la douche, il pense à ce qu'ils pourraient faire quand Bill sera rentré. Bill est parti depuis quelques heures mais Tom se dit qu'il ne va pas rentrer tout de suite, surtout si Andreas a son mot à dire. Si Bill aura envie de faire quoi que ce soit quand il sera rentré, Tom n'en sait rien, mais il aime y penser. Ok, ils ne l'ont pas fait depuis pas mal de temps, mais Tom n'est pas inquiet, ca ne veut rien dire. Dans son opinion, ils se sont fait prendre dans la routine, ils sont devenus trop fainéants, ce qui est normal dans une relation stable.

Avec un petit soupir, Tom fait passer une main savonneuse sur son ventre et prend son sexe en main. Il durcit entre ses doigts lorsqu'il pense à Bill penché en avant comme tout à l'heure, et Tom se serre doucement, il l'encourage, encourage les pensées vers son frère. Dans son esprit, Bill est à quatre pattes sur leur lit, sa tête se tournant vers Tom comme il le fait à chaque fois qu'ils le font dans cette position. Tom se glisse derrière lui, attrape ses hanches et pose ses doigts dessus, Bill est tellement doux au toucher.

Vu que c'est juste un fantasme, Tom ne doit pas s'inquiéter si Bill est préparé ou pas, il peut facilement pénétrer son entrée et se pousser en avant. Dans la douche, Tom serre son sexe avec force, imaginant qu'il s'enfonce dans son jumeau. Le tunnel formé par sa main est un faible remplacement pour le cul de Bill, mais ca doit suffire quand le vrai n'est pas dans le coin. Il avance et recule sa main, se branlant fermement alors qu'il prend Bill dans sa tête. Tom n'a pas de désir secret de baiser Bill sans lubrifiant, il n'aime pas la douleur, et plus spécifiquement, il n'aime pas que Bill ait mal, mais vu que ce n'est pas réel, Tom peut penser à entrer en Bill sans leurs aides habituelles, rien ne peut ralentir son fantasme.

Il doit se tenir à l'étagère dans la douche pour rester debout, et Tom ne fait pas attention à toutes les bouteilles de shampoing et de gel douche hors de prix qu'il renverse, même celles qui heurtent ses pieds avant de rebondir bruyamment sur le sol de la douche. Il tire avec force sur son sexe, et il entend les bruits haletants que Bill émet quand il est baisé. Tom les a entendu tellement de fois, son cerveau arrive à recréer ces sons à l'identique quand il en a besoin.

La cabine de douche est remplie par le propre grognement et halètement de Tom et ses jambes se mettent à trembler un peu. Bill roule des hanches et se contracte autour du sexe de Tom, tout comme il le fait quand il est sur le point de jouir. Il crie le nom de Tom et Tom se caresse furieusement en rythme avec ses coups de reins imaginaires.

"Tom?"

Les yeux de Tom s'ouvrent brutalement, et lorsqu'il voit Bill se tenir près de la douche avec une expression confuse sur le visage, il jouit, incapable de s'arrêter ou de penser à ce que son frère pourrait croire. Bill disparait et Tom se nettoie rapidement, attrape une serviette pour la mettre autour de sa taille et va chercher Bill.

"Je ne pensais pas que tu allais être rentré si tôt."

"Visiblement." Bill a l'air énervé, très énervé même, et il lance un regard noir à Tom en faisant la moue, assis au pied du lit.

"Qu'est-ce qui ne va pas?" C'est une question remplie de sous-entendus, mais Tom doit la poser.

"Je suis rentré pour qu'on puisse…" Bill remue les bras en l'air, les joues rosies. "Mais alors tu étais…"

"Ben si j'avais su que tu allais arriver, j'aurais attendu," réplique Tom. Il ne sait pas pourquoi Bill est fâché, ca leur arrive à tous les deux de se masturber quand le besoin fait surface. "On est des mecs, je me branle encore, tu sais."

Bill rigole avec dérision, un sourire de dédain sur son visage. "Le même jour où tu n'as pas envie de me baiser? Super."

"Oh, bon Dieu, Bill," dit Tom, inondant le tapis avec de l'eau à l'endroit où il se tient. "C'était tôt le matin! Ce n'est pas que je voulais pas, je voulais pas le faire à ce moment là. Je pensais à toi sous la douche, si ca peut te remonter le moral."

Bill a l'air encore plus énervé en entendant ca. "Non, pas du tout! Les gens normaux fantasment sur des choses qu'ils ne peuvent pas avoir."

"Qu'est-ce que tu veux dire?" Tom est confus, il pensait qu'au moins Bill serait content de savoir qu'il était dans les pensées de Tom.

"Je veux dire que peut-être, l'idée de me baiser t'excite plus que me baiser en vrai," dit Bill.

Tom renifle. "C'est ridicule, tu te rends compte à quel point c'est dingue?"

"Non ca ne l'est pas," dit Bill calmement. "Quelque chose ne va pas, et arrête de faire semblant que ce n'est pas le cas. Avant on le faisait tous les jours, et pas juste une fois. Ensuite on le faisait tous les deux jours, et puis deux fois par semaine peut-être. Maintenant on a de la chance si on peut le faire une fois par semaine."

"Merde," marmonne Tom, baissant le regard vers le tapis, des tâches mouillées se formant autour de ses pieds. Bill a raison. Tom se souvient quand ils se sont installés dans cet appartement, ils l'avaient baptisé en faisant l'amour dans chaque pièce, sur toutes les surfaces où ils pouvaient le faire. Et même longtemps après ca, on dirait qu'ils en avaient jamais assez, jamais assez d'être ensemble, et c'était comme ca depuis deux ans. "C'est juste que… on traverse une période de routine," dit-il à Bill. "Mais ca ne veut pas dire que je n'ai pas envie de toi, ca veut juste dire qu'on doit faire un effort en plus, ne pas être aussi paresseux."

Bill le regarde tristement. "Plus d'efforts? Avant tu étais tout le temps sur moi, ca ne te demandait pas tellement d'efforts que ca. Tu dis que tu as envie de moi mais tu ne m'as pas touché, vraiment touché depuis des lustres."

"Ca va dans les deux sens, tu sais," dit Tom d'un ton un peu amer. Il ne veut pas se sentir comme seul coupable. "Toi aussi tu étais tout le temps sur moi, avant."

Bill ne dit rien pendant un moment. "Ouais je sais, mais ces derniers temps j'en avais pas vraiment envie."

"Et ce n'est pas grave," Tom essaie de le raisonner. "On est pas obligés de le faire toutes les cinq minutes."

"Comment est-ce que tu peux trouver ca bien?" Bill a l'air blessé, et Tom se sent un peu impuissant, parce qu'il n'a pas toujours toutes les réponses que Bill cherche. "Il doit y avoir quelque chose, quelque chose que je fais de travers ou quelque chose que je ne fais pas, car sinon tu voudrais toujours être avec moi tout le temps. Qu'est-ce que c'est?"

"Ce n'est rien," dit Tom d'un air désespéré. "Tu es très bien, tu es parfait." Il s'assied sur le lit à côté de Bill et lui caresse le dos. Il n'arrive pas à croire comment se passe cette journée.

"Si, il y a quelque chose," insiste Bill. "Quand tu penses à moi comme quand tu es sous la douche – qu'est-ce qui change? A quoi tu penses?"

Tom expire lourdement, réfléchissant à ce qu'il doit dire. "Je pense à nous en train de le faire."

"Et?" demande Bill, le poussant à continuer. "Qu'est-ce qui se passe?"

Tom rigole. "Euh, tu sais déjà ce qu'il se passe, tu es toujours là quand ca se passe en live."

Bill lui donne un petit coup dans la jambe. "Tu sais bien ce que je veux dire."

"Très bien, très bien, d'accord. Je pense à toi, allongé nu sur le lit, à quatre pattes," dit Tom, se sentant un peu gêné de devoir dire tout ca à voix haute. "Et puis je me mets sur le lit derrière toi et… on le fait."

Bill le regarde en clignant des yeux. "C'est tout?"

"Je n'ai pas besoin de grand-chose," dit Tom sur la défensive. "Il me suffit de penser à moi en train de te baiser, crois-moi." Bill n'a toujours pas l'air convaincu. "C'est juste que, parfois c'est plus facile d'y penser que de le faire en vrai," ajoute Tom.

Bill plisse les yeux et Tom n'est pas sûr que ce fût une bonne chose à dire.

"Plus facile?"

Nan, ce n'était pas la bonne chose à dire.

"Plus rapide," se corrige Tom. "Mais pas meilleur."

"Tu voudrais que je sois une fille?" lui demande Bill soudainement.

"Quoi?" Tom est déconcerté. "Jamais de la vie, c'est quoi cette connerie?"

"Ben ce serait plus facile pas vrai? Si tu ne devais pas me préparer avant et tout?"

Tom n'aime pas la tournure que prend cette conversation. "Plus facile, ouais peut-être, mais comme je viens de dire, pas meilleur, sûrement pas."

"Et bien tu sais quoi?" Bill se lève. "Parfois ce n'est pas super pour moi non plus. Parfois ca me saoule vraiment d'avoir quelque chose dans le cul!"

Tom le regarde la bouche ouverte, pas préparé pour cette révélation et complètement dénué d'une réponse.

"Et ben," bafouille-t-il. "Parfois ca me saoule de passer cent ans sur les préliminaires pour te préparer, alors ouais parfois ca m'arrive de juste vouloir me branler." C'est bas, il le sait, mais il réagit seulement à l'explosion de sa confiance en soi.

"Je n'ai plus envie de parler de ca," souffle Bill en se précipitant vers la porte.

"Très bien, on a qu'à l'ignorer!" lui crie Tom après. Il secoue la tête; Bill finit toujours par s'enfuir de leurs disputes quand il ne sait plus quoi répliquer, et Tom le laisse toujours faire.

C'est juste ce qu'ils font quand ils se disputent.


***



Lorsque Bill vient vers lui dans la soirée, Tom ne sait pas à quoi s'attendre, mais il ne s'attendait sûrement pas à ce que Bill se glisse sur ses genoux sur le canapé alors que Tom regarde la télé en zappant. C'est une position familière pour tous les deux, Bill s'est souvent mis dans cette position pour entamer une partie de jambes en l'air, mais pas ces derniers temps.

"Hey," chuchote Tom, ses mains se glissant sur la taille de Bill pour le tenir dans le dos.

"Hey," répond Bill, déposant un petit bisou sur les lèvres. "Alors en fait je réfléchissais, et… peut-être qu'on pourrait essayer de le faire à ta façon."

"A ma façon?"

"Ouais, tu sais, comme tu l'as imaginé, que tu la mettes juste en moi."

Tom rigole. "Bill, on ne le fera pas comme ca, et je n'ai jamais dit que je voulais le faire de cette façon-là, ce n'est pas du tout ce que je veux."

"Mais, tu n'aimerais pas?" Bill a l'air totalement confus.

"Ce n'est pas ca," essaie d'expliquer Tom. "Quand je suis tout seul et que je veux juste faire ma petite affaire, je veux le faire aussi vite que possible. Ca ne veut pas dire que je veux faire pareil avec toi." Bill a l'air de ne pas comprendre. "J'adore faire tout ca avec toi. Te toucher et t'embrasser et te lécher." Tom sourit lorsque Bill rougit légèrement. "Mais quand je suis en train de, tu vois…" Il fait le mouvement explicite avec sa main et Bill rigole. "Je passe juste à l'évènement principal."

"D'accord," dit Bill, l'air pas totalement convaincu.

Tom l'attire contre lui, content que leur dispute soit finie. "On peut toujours le faire," chuchote-t-il, et il le pense vraiment. Il n'est pas fatigué, et Bill est chaud et bien sur ses genoux, c'est parfait.

"Oh…" Bill baisse la tête et le cœur de Tom s'alourdit. Il a déjà été vexé par Bill aujourd'hui et il ne sait pas s'il peut encore affronter un vrai rejet. Il entend un drôle de gargouillement et regarde autour de lui, essayant de trouver d'où ca vient.

"C'est moi," dit Bill d'un air bête, tenant une main contre son ventre. "J'ai mangé quelque chose de pas net aujourd'hui. Mon estomac fait ce bruit depuis ce midi, et ca fait mal." Tom entend le gargouillement à nouveau et il rigole, bien qu'il voit que Bill est gêné. "Oh mon Dieu," geint Bill, l'air mortifié. "Maintenant c'est moi qui ne suit pas sexy."

"Nan," dit Tom en embrassant son nez doucement. "Tu es toujours sexy."

"Bordel, on ressemble tellement à un vieux couple marié," geint Bill.

Tom renifle. "Oh allez, pas à ce point-là. Nous ne sommes pas mariés."

Bill triture la manche du t-shirt de Tom. "Ben, on l'est un peu. On a le même nom de famille." Il sourit bêtement et Tom rigole.

"Mignon."

"Tu es sûr que ce n'est pas grave?" dit Bill en se tapotant l'estomac.

"Je survivrai," dit Tom en soupirant. Il ignore la petite voix geignarde dans sa tête lui disant qu'il devrait se sentir beaucoup plus déçu que ca.


***



"Mmm, tu m'excites trop," marmonne Tom, souriant vers Bill dans la semi obscurité de sa couchette. Ils sont dans le bus, mais pas celui auquel ils sont habitués. Ils sont de retour aux Etats-Unis pour quelques jours et au lieu d'avoir leur propre bus comme en Europe, les jumeaux doivent le partager avec les autres, et Bill s'en est plaint toute la journée jusqu'à ce que Tom lui rappelle à quel point c'était excitant quand ils devaient se voir en cachette en plein milieu de la nuit, ce qui est exactement ce qu'ils sont en train de faire. Bill est à cheval sur Tom et se frotte contre lui, et même avec tous leurs vêtements, c'est bon.

"Chuuuut." Ils sont tous les deux bourrés, Tom beaucoup plus que Bill, et Bill n'arrête pas de lui dire de se taire. "On est pas à la maison," lui rappelle-t-il.

"J'ai envie de toi," dit Tom avec un sourire, ignorant complètement que Bill lui supplie de la fermer.

"N'importe quoi," chuchote Bill. "T'es tellement saoul."

Tom rigole et attire Bill contre lui avec force, suçotant ses lèvres avidement. Il gémit bruyamment lorsque Bill caresse son entrejambe à travers son pantalon, et soulève ses hanches avec envie. Il n'a pas eu d'action depuis si longtemps et ils ont besoin de faire quelque chose parce que ces derniers temps ca ne va plus trop, ni entre eux, ni avec les autres. Il y a toujours quelque chose, ils sont trop fatigués, ils ne sentent pas bien ou alors ils n'ont pas un seul moment d'intimité.

"Je pense," halète Tom, essayant d'avoir l'air sérieux, "que tu devrais me sucer."

Bill renifle. "Oh vraiment, tu penses ca?" Ils rigolent tous les deux et Tom essaie de rapidement défaire les boutons de son pantalon.

"Oui, je le pense." Il avait raison, l'aspect interdit de le faire dans le bus rempli d'autres personnes a allumé quelque chose en lui. Ce n'est peut-être pas le feu brûlant qu'il avait avant pour Bill, mais ca se consume, il pourrait y arriver.

"Je suppose que je pourrais," dit Bill en soupirant. Il sourit narquoisement et Tom l'embrasse à nouveau, submergé par une vague d'affection. Il se souvient de l'époque où la bouche de Bill était toujours occupée à son entrejambe, et c'était tellement excitant en partie parce que Bill aimait tellement le faire. Tom veut à nouveau sentir ca, et il espère que Bill s'amuse vraiment autant que lui.

Bill soulève le t-shirt de Tom, et Tom se redresse pour qu'il puisse le lui enlever complètement. La langue de Bill se retrouve immédiatement sur son torse, et Tom se rallonge d'un air content, prêt pour la suite. La bouche de Bill est brûlante et humide sur sa peau, et Tom se tortille sur le lit pendant que Bill descend peu à peu. Il est un peu chatouilleux au niveau de ses hanches, Bill a toujours adoré l'embrasser et le lécher à cet endroit parce que Tom couine comme une fille parfois. Mais cette fois, Bill lui épargne la torture vu qu'ils ne peuvent pas vraiment faire trop de bruit, et sa langue se dirige directement vers le dessous du sexe de Tom.

Tom se lèche les lèvres et laisse échapper un soupir tremblant alors qu'il durcit rapidement, la langue de Bill parcourant lentement la longueur de son sexe. Tom n'y croit pas quand Bill le prend enfin en bouche, il a oublié à quel point c'était bon, qu'il n'a pas harcelé Bill pour le faire plus souvent, c'est tellement bon. Il fait glisser ses doigts dans les cheveux de Bill, les entortillant autour de ses doigts.

"Oh mon Dieu, ca fait du bien." Bill émet un son de satisfaction autour de son sexe et enfonce un doigt dans le nombril de Tom, le faisant tortiller. "Billll." Bill retire son doigt et Tom voit une lueur d'amusement dans son regard. "Est-ce que tu peux… le faire lentement?" Tom veut en profiter un maximum, qui sait avant combien de temps ca se reproduira.

Bill hoche la tête et Tom ferme les yeux, content de juste rester allongé et laisser Bill le suçoter. C'est tellement relaxant, Tom pourrait rester ainsi pour l'éternité. Ils devraient vraiment faire ca plus souvent, surtout quand ils sont en tournée, parce que le stress est tellement présent, et ceci est un moyen tellement mieux pour se détendre que de rester à rien faire et boire. Les chicken nuggets sont oubliés depuis longtemps, Bill en train de le sucer lentement et juste comme il faut, ca c'est le paradis.

Les rêveries bienheureuses de Tom sont brutalement interrompues par une gifle soudaine dans son visage.

"Putain de merde!" Bill n'est plus en train de le sucer, il surplombe Tom d'un air furieux. "Mais pourquoi tu m'as frappé?"

"Tu t'es endormi, espèce de connard! J'arrive pas à y croire!"

Tom secoue la tête. "Pas du tout, qu'est-ce qui ne va pas chez toi?"

"Tu étais en train de ronfler," crache Bill en pressant ses lèvres ensemble.

Tom écarquille les yeux, il est vraiment dans la merde. "Merde, je suis désolé," dit-il en vitesse, essayant de prendre Bill dans ses bras, mais Bill se dégage de son emprise et glisse en dehors de la couchette. "C'est seulement parce que j'ai trop bu!" C'est vrai, et Tom est encore trop bourré pour affronter la colère de Bill.

"Oh vas te faire foutre!" siffle Bill, et se retourne pour partir.

"Non, Bill, reviens s'il te plait!" crie Tom en sortant sa tête dans le couloir.

"Vous voulez bien la fermer tous les deux, putain?" C'est la voix de Georg, et il a l'air grognon, mais Tom est trop ivre, il en a rien à fiche.

"Non, toi la ferme, Bill, allez!" Tom entend des pas lourds revenir bruyamment vers lui, et il se glisse rapidement hors de sa couchette.

"Tom!" chuchote Bill sévèrement. "Tais. Toi. Tout le monde t'entend!"

"Ok, ok," chuchote Tom, attrapant Bill par la taille et l'attirant contre lui. "Mais reste avec moi s'il te plait."

Bill secoue la tête, il a l'air misérable. "Je suis humilié."

"Ne sois pas bête," murmure Tom. "C'est assez marrant, en fait."

"Non, ca ne l'est pas," réplique Bill. "Et bordel de Dieu, tu n'as pas de pantalon." Il regarde nerveusement autour de lui.

Tom hausse les épaules, il fait noir et il ne voit pas pourquoi quelqu'un sortirait de sa couchette. "Alors reviens au lit avec moi."

"Non," geint Bill, essayant de se dégager. "Je suis fâché." Il affiche une moue des plus adorables.

"Je vais continuer à crier," menace Tom. "S'il te plait? Je suis désolé, d'accord? Ca ne veut rien dire." Bill regarde le sol et il ne veut pas lever les yeux, mais il ne part pas non plus, alors Tom le tire avec lui dans la couchette et Bill le suit sans opposition.

"Je n'ai plus envie," dit-il en boudant.

"C'est pas grave," dit Tom en rigolant. "On peut juste dormir." C'est trop petit et étroit pour deux personnes, mais Bill et Tom se blottissent l'un contre l'autre et se collent ensemble dans la couchette minuscule, avec le pied de Bill qui pend pardessus le bord du lit.

C'est juste ce qu'ils font dans le bus.


A SUIVRE…


Dernière édition par bill-luv-tom le Dim 8 Nov - 2:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://maureen0207.wordpress.com
Girl From Hell
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 576
Age : 22
Localisation : Dans la voie lactée
Emploi/loisirs : écolière/musique
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 11 Oct - 23:26

Preuuums =D

Je crois que j'ai déjà lu Oo...
M'enfin MDR quoi!
Tom, c'est just un gros boulet I love you
Et pauvre Bill I love you I love you

Vivement la suiite
Revenir en haut Aller en bas
http://Girl-From-Hell.skyrock.com
obsedum sexualis
Indispensable
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1056
Age : 34
Localisation : vu son âge....bientôt en maison de retraite
Emploi/loisirs : buveuse professionnelle de Sobieski
Humeur : zen attitude
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 11 Oct - 23:28

j'adooooooooooooooooooooooooore
mon dieu les situations sont juste kiffantes, ça fait vraiment le p'tit couple dans ses habitudes
c'est mignon, drôle, attachant, un vrai bonheur à lire

mais juste pour Tom qui s'endort quand Bill le suce: déjà j'ai halluciné qu'il ose s'endormir XD et aussi Bill a été bien bon de ne lui mettre qu'une simple baffe

en tout cas merci pour la trad' Maureen
Revenir en haut Aller en bas
Sabrina
Marquise du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4974
Age : 23
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lycéenne
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 11 Oct - 23:33

Oh putain, j'adoooore! Complètement! Je plussoie Obsedum, c'est attachant, et bien drôle. I love you
Les pauvres quand même... Y'a toujours un truc qui vient tout gâcher, j'adore! Et Tom est un gros boulet mdrrr. <3
Et j'adore la denière scène! en espérant que ça aille plus loin la prochaine fois, mais j'en doute pas (a) J'ai hâte de lire la suite, ça à l'air génial!

Merci pour la traduction!
Revenir en haut Aller en bas
Dine
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7132
Age : 24
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 11 Oct - 23:40

OH MON DIEU , ils me frustrent ces cons è______é c'est trop mignon les "ça c'était pas du tout sexy" :3333 Ça fait bizarre de voir la routine de leur couple, ça me ... fait en quelque sorte mal au coeur pour eux XDDDD mais j'adore ! pressée d'avoir la suite 8D
Revenir en haut Aller en bas
Jess
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 572
Age : 26
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : en cuisine
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Lun 12 Oct - 15:16

comme l'a dis Girl From Hell Tom est un boulet, mais j'ai peur de découvrir dans la suite que Tom en faite n'aime plus Bill. Tout au long de cette partie on lisait qu'il ne l'aimait plus comme au début, est-ce que ça veut dire que son amour pour Bill s'éteind?

en tout cas merci pour la traduction de cet os!
Revenir en haut Aller en bas
koala-bamboo
Intégrée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 31
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Lun 12 Oct - 15:27



C'est juste ce que je fais quand je lis cette première partie de cette traduction xD

Je ne l'avais pas lu en anglais, et je suis contente de voir et de lire qu'on m'a simplifié le boulot en le traduisant. Encore une fois, ce qu'elle a écrit à l'air terrible, et j'aime vraiment le principe de les voir 'en couple' dans leur routine quotidienne et voir ce qui va en découler de toute cette frustration. Ils sont super marrant en plus.

Je suis pressée de lire la suite et lire encore quelques scènes d'abstinences en me laissant à rêver du jour J avec impatience.

Merci encore pour la traduction et à la semaine prochaine ^^
Revenir en haut Aller en bas
Machin
Geek
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1706
Age : 23
Localisation : Ermont (95)
Humeur : .__.
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Lun 12 Oct - 20:12

UUUH J'ADOOOOOOOOOOORE *______*
(en plus comme Mary m'a raconté la suite je sens que je vais encore plus plus adoré quand tu posteras )
Tom j'ai envie de le frapper mais... MUAHAHA x) *se tait et sort avec ses sous-entendus sous le bras*
Et juste Bill est trop mignon *o* et ils me font rire xD
Et Tom laisse Bill toucher à ses cheveux alors que ses mains sont grasses de nuggets
Et merci de traduire ça c'est trop bien \o/ I love you
Revenir en haut Aller en bas
bill-luv-tom
Chevalier du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2980
Age : 33
Localisation : Belgique.
Humeur : Amoureuse.
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 18 Oct - 18:03

Voici la suite! Smile
J'espère que ca vous plaira.




_____________






Tom se réveille avec un horrible mal de tête lancinant, et Bill semble avoir disparu. Après que Tom se soit habillé, il se fait un café parce qu'il sait qu'il n'est pas en état de faire quoi que ce soit avant d'avoir eu sa dose de caféine, et vu qu'il a encore la tête qui tourne, ca pourrait aussi être utile pour dissoudre les restes d'alcool encore présent dans son organisme, refusant de quitter la fête.

Il sait qu'il doit parler à Bill, c'est impossible que Bill lui pardonne de sitôt ce qu'il a fait hier soir. Même en étant sobre, Tom pense que la colère de Bill était exagérée ; s'ils n'avaient pas été aussi intimes depuis si longtemps, Bill aurait trouvé ca simplement drôle.

Il retrouve les autres qui sont déjà dans la salle, se préparant pour le sound-check, et la première chose que Tom remarque, ce sont Bill et Georg collés ensemble. Il plisse les yeux lorsque Georg lance son bras autour de l'épaule de Bill, lui disant quelque chose à l'oreille, et Tom se dirige vers eux.

"Oh attention, le grand frère arrive," entend-il dire Georg alors qu'il se rapproche, et Georg lui lance un clin d'œil avant de lâcher Bill et de se diriger vers l'autre côté de la scène.

Bill ne dit rien et éloigne son regard lorsque Tom se tient devant lui. "Est-ce que tu me punis?" demande Tom doucement, soufflant dans sa tasse de café.

"Non." Bill lève enfin la tête, et lui adresse un petit sourire. "Non, pas du tout. Je parlais juste à Georg à propos de… s'il s'était déjà endormi pendant… enfin tu vois."

"Oh putain, Bill! Bordel, pourquoi est-ce que tu as été lui parler de ca?!" Tom essaie de parler tout bas mais il remarque que Gustav les regarde d'un air curieux.

"Relax," marmonne Bill. "Ce n'est pas comme si je lui avais dit que c'était toi."

"Ouais mais même, ne le fais plus," dit Tom, énervé. "Je te l'ai dit hier soir, ce n'est pas grave, ca ne veut rien dire, j'étais juste bourré, tu sais que je l'étais."

"Ouais," dit Bill d'un air morose. "Ou peut-être que tu n'as tout simplement plus envie de moi."

"Quoi?!" Tom pose brutalement son café sur un des haut-parleurs à côté de lui. "C'est n'importe quoi, c'était tellement bon, tu es tellement bon, j'ai adoré."

"Tellement bon que tu t'es endormi," renifle Bill en levant les yeux au ciel.

Tom fronce les sourcils et saisit le bras de Bill. "Très bien, tu penses que je n'ai pas envie de toi? On a qu'à retourner dans le bus immédiatement et je vais te baiser, je suis sérieux. Tout de suite." Il tire sur le bras de Bill mais celui-ci ne bouge pas.

"Ne sois pas idiot," marmonne Bill. "On a du boulot, on ne peut pas juste courir dans le bus pour du sexe."

"Avant on le faisait," fait remarquer Tom.

"Avant on faisait beaucoup de choses," dit Bill calmement, retirant son bras et se tournant pour partir.

"Très bien, on finira ca plus tard," marmonne Tom. Il est déterminé pour montrer à Bill que tout va bien. Il le fera ce soir, après le concert. Il va prendre Bill tellement bien, que ce dernier n'aura plus aucun doute de leur vie sexuelle. Tom sait qu'il doit le faire vite; il y a un sentiment de gêne qui s'est infiltré dans son corps et qui ne veut plus partir, mais après ce soir, tout sera rentré dans l'ordre.


***



"Ca ne va pas du tout!"

"Qu'est-ce qui ne va pas du tout?" Tom se glisse sur la banquette à côté de Bill, déposant avec précaution les boissons qu'il vient d'acheter et qu'il a transportées avec succès du bar jusqu'à leur table.

"Il y a un mec ici qui te ressemble comme deux gouttes d'eau," crie Gustav pardessus la musique, vidant son verre et prenant un autre rempli. "Il s'habille comme toi et tout. Il a trop flirté avec Bill, et on se disait que ca ne peut mal si Bill sort avec lui, vu qu'eux ne sont pas de la même famille."

Tom hausse les sourcils en regardant Bill, et ce dernier se contente de rigoler. C'est plutôt un ricanement bizarre, qui ne sort seulement quand Bill est vraiment bourré. Tom voit bien qu'il va devoir porter Bill pour retourner au bus quand ils en auront fini avec ce club, Bill semble être en mission. Tom est légèrement énervé, il avait des projets pour ce soir. Il a essayé de ramener Bill directement dans le bus après leur concert, surtout quand il a entendu que les autres sortaient, mais Bill avait dit qu'il voulait sortir aussi, et déguerpit avant même que Tom ait pu lui dire pourquoi il voulait l'emmener dans le bus. Au moins maintenant, Bill ne peut pas lui en vouloir s'ils ne font pas l'amour, c'est de sa faute cette fois.

"C'était qui?" demande Tom, seulement à moitié intéressé. Bill se fait draguer tous les jours, c'est quelque chose à laquelle Tom a du s'habituer, c'est tout.

"Oh, c'était quoi son nom? Mancini?" demande Georg à Bill.

"Manzini?" Tom rigole. "Ce mec est célèbre, je pense. Il est Hollandais ou un truc dans le genre. Et merde quoi, il me ressemble pas!" Georg et Gustav éclatent de rire, renversant leurs boissons partout.

"Ca m'étonne pas que tu le connaisse," crachote Gustav. "Je suis sûr que tu as tous ses petits albums de hip-hop et tout ça."

"Oh va te faire," dit Tom. "Je n'aime pas ces trucs-là. Il est plus hop que hip (NdlT : hip veut dire cool), il fait du break-dance, des conneries pareilles. Je suis sûr qu'il n'a que dix-sept ans. Et puis qu'est-ce qu'il fout ici? Il est trop jeune."

Spoiler:
 

"Toi aussi, techniquement," lui rappelle Georg. "Tu n'as pas vingt-et-un ans."

"Dix-sept?" Bill fronce le nez. "Je ne pense pas qu'il soit si jeune que ca, et je pense que c'est son anniversaire."

"Qu'est-ce qu'il a fait?" demande Tom. Il est vraiment curieux de le savoir, maintenant qu'il sait qui a dragué son petit frère.

"Ben, au début il me parlait, mais j'avais du mal à comprendre un seul putain de mot de ce qu'il disait," commence Bill d'un débit plutôt lent. "Et puis tout à coup, sa main est sur mon cul –"

"Monsieur Louche," dit Georg, et Tom rigole comme tout le monde, même si sa possessivité naturelle envers Bill commence à prendre le dessus et il n'est pas certain de finir la soirée sans mettre une baffe au petit jeune.

"Et il me parle et tout ça, et je ne le comprends toujours pas alors je lui demande en criant de me parler en anglais." Tom renifle légèrement, il imagine Bill en train de gueuler dans le visage du pauvre gars. "Alors c'est ce qu'il a fait, et il m'a dit que c'était son anniversaire et que je devrais l'embrasser, et il a dit que j'étais beau –"

"Beurk, Monsieur Ringard," se moque Gustav. Tom hoche la tête en signe d'agrément.

"La ferme, arrêtez de m'interrompre," geint Bill. "Bref, et ensuite il m'a dit que mes cheveux étaient un peu dingues!" Bill a l'air scandalisé en disant ca, et Tom ne peut s'empêcher de glousser un peu.

"Ooh, Monsieur Méchant!" dit Georg, tapant du poing sur la table d'un air moqueur.

"Va te faire foutre," dit Bill en faisant un doigt d'honneur à Georg. "Débile."

"Oh, tu sais bien que tu m'aimes." Georg se lève. "Je vais aux toilettes."

"Alors, où est-il?" demande Tom après que Georg soit parti.

Bill hausse les épaules. "J'en sais rien. Il était juste là, avec sa main sur mon cul, me disant que je suis beau, et la minute d'après il disparait."

"Monsieur l'Allumeur," dit Gustav, se penchant en arrière avec un sourire narquois.

"Il a juste disparu?" Bill hoche la tête, et Tom espère que c'est vrai; il ne peut pas vraiment jouer la carte du petit ami devant tout le monde, mais ca ne veut pas dire qu'il a envie de voir Bill se faire draguer par un autre mec. Il a encore plus envie de se tirer d'ici maintenant. "Je suis fatigué, je veux retourner dans le bus." Il espère que sa main sur le genou de Bill est un assez bon indice.

"Pourquoi, pour que tu puisses dormir?" Le ton de Bill est presque méchant, et Tom s'étrangle un peu avec le whisky qu'il vient de boire. Heureusement que Georg n'est pas là, parce qu'il aurait sans aucun doute compris à quoi ca faisait référence, après sa conversation avec Bill de ce matin. Tom lui lance un regard noir, voulant lui dire ses quatre vérités, mais ce n'est pas vraiment ni le moment ni l'endroit, avec Gustav assis juste en face d'eux. Bill souffle lorsque Tom ne répond rien, et bouscule Tom. "Laisse-moi sortir, je veux aller pisser aussi." Tom le laisse passer, trop énervé pour arranger les choses. Si Bill veut agir comme un enfant dans cette situation, alors très bien.

Georg revient après ce qui semble un siècle, se faufilant un passage à travers la foule pour regagner leur table, et il est seul.

"Où est Bill?" demande Tom, ce sentiment désagréable grandissant à l'intérieur de lui.

"Encore aux toilettes, je crois," répond Georg. "Je voulais l'attendre, mais alors il s'est mis à parler à cet Hollandais."

"Il a quoi?" Le gobelet rempli de Tom atterrit violemment sur la table.

"Ouais, ce Manzini est entré, au moment où je suis sorti."

Tom se lève. "Et tu as juste laissé Bill avec lui?"

"Oui. Tom, détends-toi, il a le droit de s'amuser." Tom a vraiment envie de frapper Georg. Au lieu de ca, il s'en va, se frayant un passage dans la masse de corps en sueur et en mouvement, essayant d'atteindre le fond du club où se trouvent les toilettes le plus vite possible. Pendant tout ce temps il se force à se calmer, que tout ira bien, parce que c'est foutrement dingue de croire que Bill ferait quelque chose, il ne ferait jamais ca à Tom.

Mais Bill le fait.

L'estomac de Tom se retourne lorsqu'il entre dans la petite pièce et voit Bill collé au mur, rigolant et haletant contre des lèvres qui ne sont pas celles de Tom. Manzini est collé contre lui, ses doigts entortillés dans les cheveux 'dingues' de Bill. Tom doit l'admettre, voyant le mec avec Bill c'est presque comme ca qu'il imagine lui et Bill ensemble, mais ca ne le fait pas sentir mieux, rien ne pourrait. Il se sent malade.

Manzini embrasse Bill et Tom voit que Bill hésite, ne se laissant pas complètement aller dans le baiser, mais c'est assez. Bill se rend enfin compte qu'ils ne sont plus seuls, et l'horreur dans son regard quand il regarde Tom est une preuve suffisante qu'il sait que c'est mal, et c'est comme un coup en plus, en plein dans l'estomac de Tom.

"Tom!" Tom n'a jamais vraiment réfléchi à ce qu'il ferait si un jour il découvrait un mec en train de peloter et embrasser Bill. Peut-être entrer dans une colère noire, peut-être frapper le mec, mais il ne fait rien de cela. Tom se retourne et part, ignorant Bill complètement. Ses jambes tremblent et sa tête semble sur le point d'exploser, Tom a besoin de sortir d'ici, tout de suite. Il peut à peine respirer quand il se retrouve dehors, et il s'étouffe avec l'air piquant et glacial qui remplit ses poumons brusquement.

"Je dois rentrer," siffle-t-il à Tobi, et le vigile le ramène rapidement vers la voiture, mais lorsque Tom monte dedans, il entend une voix qu'il n'a pas vraiment besoin d'entendre en ce moment, et il prend un air menaçant lorsque Bill monte à ses côtés, essoufflé d'avoir couru. Tobi ferme la portière derrière lui et Bill se tourne immédiatement vers Tom.

"Tom –"

"Ne me parle PAS," le coupe Tom, ne voulant même pas le regarder.

"Mais –"

"Je suis sérieux, ca devra attendre." Il hoche la tête vers Tobi, qui a pris place derrière le volant. Ces gars pourraient probablement écrire un livre avec toutes les histoires qu'ils ont vu et entendu avec le groupe, et Tom ne veut pas que sa dispute avec Bill sur le fait que Bill l'ait trompé avec un drôle de sosie devienne le chapitre huit du roman exclusif de Tobi.

Ils restent silencieux pendant le reste du trajet, bien que Tom voit bien que Bill meurt d'envie de lui parler. Tom n'en a pas envie, pas tout de suite. Il ne peut vraiment pas affronter tout ceci.

Dès que la porte du bus se referme sur eux, Tom se met à faire les cents pas, il a besoin de tout sortir. "Putain de merde, Bill! Je ne sais même pas quoi dire!"

Bill secoue la tête et semble être sur le point d'éclater en sanglots. "Ce n'était rien! C'était juste stupide, je ne sais pas pourquoi je l'ai fait. Ce que tu as vu s'arrête là, je te jure."

Tom le croit, mais ca n'améliore pas la situation. "Je ne sais pas si j'arriverai à te parler maintenant," marmonne Tom, tenant sa tête entre ses mains.

"De toute façon je ne sais pas vraiment quoi dire," réplique Bill doucement.

Tom renifle. "Ah ben ca c'est foutrement génial." Il laisse Bill près de la porte, et se dirige vers sa couchette. Il ne sait pas marcher ni penser correctement, et c'est seulement après quelques minutes qu'il comprend, qu'il comprend vraiment ce que Bill a fait. Il se retourne et fonce à travers le bus. Bill est assis à la table de la cuisine, s'essuyant le visage. "Comment tu as pu faire ca, Bill? Comment est-ce que tu as pu me faire ca?"

Bill lève la tête et Tom voit des larmes dans ses yeux, ce qui l'énerve encore plus. "Je te l'ai dit, je ne sais pas!"

"Et pourquoi tu pleures, putain?" demande Tom. "C'est moi qui devrait pleurer, bordel." Bill renifle doucement et Tom se sent mal, mais il est trop fâché pour faire attention aux sentiments de Bill.

"Je suis désolé!" lâche Bill finalement. "C'est vraiment dur."

"Oh, tu penses que c'est dur pour toi?" demande Tom, incrédule. "Comment penses-tu que je me sens? Bill, si tu m'avais vu embrasser quelqu'un d'autre, tu aurais disjoncté. Tu ne supportes même pas que je me touche!"

"Et bien, peut-être que je ne l'aurais pas embrassé si tu avais –"

"Oh non, n'essaie même PAS," le coupe Tom, en pointant Bill du doigt. "Ne mets pas la faute sur moi."

"Je veux juste dire que… putain, je sais pas ce que je veux dire." Bill s'effondre sur la table, l'air vaincu.

Tom soupire. "Non, dis-moi ce que tu veux dire. J'adorerais savoir ce qui se passe dans ta tête."

"Je pense… que quelque chose ne marche plus." La lèvre de Bill tremble, et le sentiment étrange dans l'estomac de Tom a grandi au point qu'il a l'impression de bientôt devoir vomir. "Tu dis que tu as envie de moi mais," Bill secoue la tête, "je ne me suis jamais senti aussi peu désiré."

"Tu as tout faux," insiste Tom. "Je n'avais même pas envie de sortir ce soir, je voulais juste rester ici avec toi, pour être avec toi."

"Parce que tu pensais que tu devais le faire," dit Bill tristement. "Parce que tu pensais que tu devais te faire pardonner pour la nuit d'avant."

"Combien de fois est-ce qu'on doit en reparler?" souffle Tom. "Tout va très bien entre nous –"

"J'ai embrassé quelqu'un d'autre!" crie Bill. "Il m'a touché et il avait envie de moi et c'était plus que je n'ai eu depuis quelque temps. Donc je dirais que tout ne va pas bien."

Tom avale la boule coincée dans sa gorge, il ne sait vraiment pas quoi dire. "Mais je t'aime," est tout ce qu'il arrive à dire.

"Je le sais," dit Bill d'un air fatigué. "Bien sûr qu'on s'aime, ca ne changera jamais."

"Qu'est-ce que tu veux dire?" Tom a froid, il tremble presque.

"Tu sais ce que je veux dire."

Tom secoue rapidement la tête. "Non. Non, tu ne sais même pas ce que tu dis, tu es trop bourré pour avoir cette conversation."

"Admets-le, on s'est éloignés," dit Bill. Il s'essuie les yeux et étale son maquillage noir sur ses mains.

"C'est des conneries," crache Tom. "Juste parce qu'on ne passe plus notre temps à baiser, ca ne veut pas dire qu'on s'est éloignés. Je pense que c'est l'inverse, on est plus proches que jamais, on se connait trop bien. Du moins, je pensais te connaitre." Il baisse les yeux vers ses pieds et tord ses mains ensemble d'un air nerveux.

"On est frères," dit Bill, la voix plus calme qu'il devrait l'avoir, pense Tom. "Nous n'étions pas censés ressentir ce qu'on ressens. Peut-être que c'était destiné à ne pas durer."

"Quoi – euhm." Tom doit se racler la gorge, ca fait tellement mal qu'il n'arrive même pas à déglutir, et son corps semble sans vie. Rien de tout ceci ne peut être vrai. "Qu'est-ce que tu veux dire, c'était?"

"Tom," dit Bill doucement, et Tom doit lever la tête pour le regarder. "Je me rappelle que, à chaque fois que je pensais à toi, ou quand tu entrais dans la pièce, ou que tu me parlais, j'avais des papillons dans le ventre, c'était tellement fort." Bill sourit et ca a l'air ridicule, tout semble ridicule, du moins pour Tom. "Et maintenant…"

"Et maintenant tu ne les as plus," termine Tom à sa place. Bill ne dit rien, et la réponse suffit à Tom. "Et bien, je suppose qu'on reste là alors." C'est fini, terminé. Merci et bonne nuit.

Il doit être en état de choc parce qu'il ne sait pas comment il est arrivé dans la salle de bains, mais il sait comment son diner a terminé dans le fond de la cuvette, il l'avait senti arriver, depuis le début.


***



Le voyage de retour est long et silencieux, Bill et Tom ne se disent pas le moindre mot en chemin vers l'aéroport, dans l'avion, ou pendant le chemin vers leur appartement. Lorsque Tom s'était réveillé, il avait espéré, souhaité que Bill se soit rendu compte de son erreur, que c'était juste des paroles en l'air du à son ébriété et qu'ils n'avaient pas vraiment rompu, parce que ce serait ridicule. Mais Bill n'avait rien dit, il n'avait même pas vraiment regardé Tom, de toute la journée.

Dès qu'ils sont dans leur appartement, Tom va déposer son sac dans la deuxième chambre au fond du couloir et le lance sur le lit. De toute façon c'est censé être sa chambre, c'est juste qu'ils n'utilisaient que celle de Bill. Jusqu'à maintenant.

Bill se tient sur le pas de la porte de sa chambre à présent individuelle, les yeux écarquillés quand Tom passe devant lui pour qu'il puisse venir prendre ses affaires. Tom remarque que Bill le regarde bizarrement, et il s'arrête.

"Quoi?" C'est son premier mot adressé à Bill depuis le début de la journée. "Tu pensais qu'on allait encore dormir dans le même lit?"

Bill laisse tomber ses propres valises et a l'air un peu perdu. "Je suppose que je n'y ai pas vraiment réfléchi." Ce n'est qu'un chuchotement, mais Tom l'entend.

"Je pense que tu n'as pas réfléchi à beaucoup de choses." Tom attrape un tas de ses t-shirts XXL sur l'étagère du milieu et veut quitter la chambre, mais Bill s'interpose sur son chemin.

"Non." Les yeux de Bill brillent, remplis de larmes pas encore versées.

"Bouge de mon chemin," dit Tom, en essayant de rester calme.

Bill secoue la tête et bondit sur Tom, s'accrochant à lui avec force. "Non."

"Bill, ne fait pas ca, putain. C'était ta décision, laisse-moi partir maintenant."

"Et c'est ma décision de revenir sur ma décision," murmure Bill contre le cou de Tom.

"Ca ne marche pas comme ca," dit Tom sèchement. Il est déchiré, Bill s'accroche désespérément à lui et même s'il est plus grand que Tom, il a l'air si petit alors que Tom essaie de le repousser gentiment. Tom est tellement en colère, et blessé, il ne peut pas céder à son petit frère, peu importe à quel point il en a envie, et il en a vraiment, vraiment envie. "Tu as embrassé un autre mec, tu m'as fait comprendre que tu n'étais plus attiré par moi, et puis tu as rompu avec moi."

"Eh ben je veux dérompre avec toi!" crie Bill.

"Tu ne peux pas faire ca," marmonne Tom, essayant de se défaire de l'emprise ferme de Bill. "Tu ne peux pas me faire ca et puis t'attendre à ce que je te reprenne. J'en ai fini avec ces conneries." Il se détache de Bill, mais Bill attrape un de ses t-shirts et tire dessus avec force.

"Non!" crie-t-il d'un ton aigu, et il a l'air totalement hystérique. Il se met à arracher les t-shirts des mains de Tom et ce dernier les regarde atterrir par terre d'un air impuissant. Lui-même est au bord des larmes; Bill lui brise le cœur, mais il sait qu'il a raison de faire ce qu'il fait. Bill est dans tous ses états, et Tom n'est pas d'humeur à se faire avoir encore une fois, juste parce que Bill n'arrive pas à se décider.

"Je pense que je vais y aller," dit-il d'une voix rauque, se retournant pour aller dans le couloir qui mène à la porte d'entrée.

"Aller où?" Bill lui court après et essaie à nouveau de se mettre à travers de son chemin. "Tu ne peux pas partir, Tom. S'il te plait."

Tom est vraiment sur le point d'abandonner, il a besoin de partir, et vite. "Je ne sais pas, mais je ne reste pas ici cette nuit."

"Non, reste avec moi s'il te plait, je suis désolé pour hier soir, je ne savais pas ce que je faisais ou disais, je ne voulais pas dire ca!" Le ton de la voix de Bill hausse de plus en plus et devient de plus en plus paniqué, au fur et à mesure que Tom se rapproche de la porte. "On ne peut pas rompre, c'est stupide, j'ai besoin de toi."

Tom attrape ses clefs sur le crochet près de la porte et se retourne pour regarder Bill une dernière fois. "Tu pensais ce que tu as dit hier soir, tu as juste peur parce que tu n'as pas l'habitude d'être sans moi. Mais on va devoir s'y faire tous les deux." Il claque la porte derrière lui et part d'un pas rapide, sachant que s'il entend ou voit Bill pleurer, il ne partira pas. Il tremble lorsqu'il arrive à sa voiture, et il doit s'asseoir pendant quelques minutes avant de pouvoir démarrer. Il est vraiment tard, mais Tom prend le chemin de l'appart de Georg, il sait que son ami le laissera passer la nuit chez lui sans lui demander aucune explication.


A SUIVRE…


Dernière édition par bill-luv-tom le Dim 18 Oct - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://maureen0207.wordpress.com
Pitch'
Duchesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5148
Age : 27
Localisation : next to Paris
Humeur : Déprimée.
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 18 Oct - 18:18

Il retrouve les autres qui sont déjà dans la salle, se préparant pour le sound-check, et la première chose que Tom remarque, ce sont Bill et Tom collés ensemble. Il plisse les yeux lorsque Georg lance son bras autour de l'épaule de Bill, lui disant quelque chose à l'oreille, et Tom se dirige vers eux.

Ya pas un problème la ?

Mdr j'imagine mal le grand Bill qui s'accroche a Tom comme a un banannier !

Buuuh ç_ç ils font de la peine.
(a chaque je pense fait pitier lol, mais c'est pas ça que jveux dire !)

Olalala Geo va capterrrr =O
Pis c'est pas la meilleure personne a qui en parler XD
Omg la reflexion sur Tobi =O (Tom serait-il intelligent ?)
Merci pour la trad !
Revenir en haut Aller en bas
http://pitchoun3.wordpress.com/
bill-luv-tom
Chevalier du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2980
Age : 33
Localisation : Belgique.
Humeur : Amoureuse.
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 18 Oct - 18:23

Pitch' a écrit:
Il retrouve les autres qui sont déjà dans la salle, se préparant pour le sound-check, et la première chose que Tom remarque, ce sont Bill et Tom collés ensemble. Il plisse les yeux lorsque Georg lance son bras autour de l'épaule de Bill, lui disant quelque chose à l'oreille, et Tom se dirige vers eux.

Ya pas un problème la ?



OOPS What a Face

C'est corrigé! Merci d'avoir relevé Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://maureen0207.wordpress.com
obsedum sexualis
Indispensable
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1056
Age : 34
Localisation : vu son âge....bientôt en maison de retraite
Emploi/loisirs : buveuse professionnelle de Sobieski
Humeur : zen attitude
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Dim 18 Oct - 23:04

naaaaaaaaaaaaaaan
ce que ça pue la routine y'a pas à dire v'là le résultat
mais bon dans un sens ça leur fera sûrement pas de mal et ils se retrouveront et auront de nouveau envie de faire ça partout et tout le temps
mais rompez pas trop longtemps quand même vous deux!!!!!!!

merci pour la trad'
Revenir en haut Aller en bas
Jess
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 572
Age : 26
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : en cuisine
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Lun 19 Oct - 15:48

oh non ce que j'avais prédis est arrivé, je vais pleuré c'est tellement déchirant comme fin avec Bill qui s'accroche à Tom!!

merci pour la suite et la traduction Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clarinett
Icone du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2495
Age : 24
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Lun 19 Oct - 17:44

OGEUH MERDE OO'

buh, c'est trop horrible TT
j'trouvais ça trop mignon au début là, j'ai le coeur tout serré><
& en plus ce suspens insoutenable ><

merciiiii de traduiiiiiire *-*
Revenir en haut Aller en bas
Sabrina
Marquise du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4974
Age : 23
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lycéenne
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Lun 19 Oct - 19:26

Oh nooon ;_____;
C'est .___. La fin est trop horrible avec Bill qui essaye de le retenir et la dernière phrase de Tom ;_; N'empêche, j'en veux trop à Bill quand même éè Petit con èé buuuuuh ><
Mais je comprend Tom, Bill a été vachement blessant. C'est peut être un mal pour un bien, j'ai hâte qu'ils se retrouvent <3

Merci de traduire!
Revenir en haut Aller en bas
bill-luv-tom
Chevalier du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2980
Age : 33
Localisation : Belgique.
Humeur : Amoureuse.
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 24 Oct - 18:41

Voici la suite! Finalement je traduis ce que je peux et puis je vous le poste, donc il reste encore 3 ou 4 parties après celle-ci... histoire de faire durer le suspense What a Face lol

Bonne lecture! <3


___________________


2 semaines ont passé et Tom dort toujours sur le canapé de Georg. Il est retourné à l'appartement pour prendre ses vêtements et sa brosse à dents, mais c'est tout. Tous les jours il se traine jusqu'au studio, accompagné de Georg, et il doit s'asseoir à côté de Bill pendant qu'ils enregistrent les chansons de leur nouvel album. Ca va un peu mieux chaque jour, ou peut-être que mieux n'est pas le terme approprié – c'est un peu différent chaque jour. Chaque jour, l'expression triste de Bill est de moins en moins présent, il se transforme lentement en un regard noir, et des lèvres pressées ensemble pour ne former qu'une fine ligne.

Gustav et Georg savent tous les deux que les jumeaux se parlent à peine, mais ils savent aussi qu'ils n'ont pas le droit d'en parler, ce sujet est hors-limite. Malheureusement, cela veut dire qu'ils parlent d'autres choses que Tom n'a vraiment pas envie d'entendre.

"Alors Bill, c'est vrai ce que j'ai entendu? Tu es sorti avec le petit Manzini l'autre soir?"

Tom jure alors que son doigt dérape et qu'il se coupe avec une des cordes de sa guitare, et le met dans sa bouche pour aspirer le sang qui commence à couler. Il lance un regard noir à Gustav pour avoir posé la question, bien que tout ceci ne soit pas de la faute de Gustav, c'est la faute de Bill.

Bill s'étrangle avec l'eau qu'il vient de boire et ses yeux deviennent légèrement larmoyants alors qu'il regarde Gustav bouche bée. "Quoi?"

"Ouais, Daniel Barth m'a dit qu'il t'avais vu avec ce mec hollandais, vous étiez en train de diner ensemble vendredi soir."

"Il n'est pas hollandais, il est danois," dit Bill d'un ton irrité.

Tom a envie de mourir, juste un peu. Cette phrase n'était aucunement un déni.

"Il est en Allemagne?" Georg a l'air surpris. "Il doit voyager presque autant que nous. Alors," dit-il en se penchant en avant avec un sourire narquois. "Comment va Monsieur Mignon?"

"Ugh." Tom frappe du pied impatiemment.

"Oh, laisse tomber," dit Bill. "Il n'y a rien, on passe juste un peu de temps ensemble."

"Ca s'appelle un rendez-vous," dit Gustav en souriant narquoisement.

"Il est gentil et j'aime bien parler avec lui, c'est tout," dit Bill, évitant soigneusement de regarder en direction de Tom.

"Aw, trop chou," piaille Georg. "Il pourrait être la version petit ami de Tom, vu qu'il a tellement envie de lui ressembler."

"La ferme!" rugit Tom finalement. Ils se tournent tous pour le regarder, et il leur adresse un regard noir. "On a du boulot, et j'aimerais bien rentrer chez moi un jour, alors vous pourriez arrêter vos cancans de fillettes?"

Bill se lève. "De toute façon j'ai besoin d'une pause. Gustav, tu veux bien m'emmener chez McDonald's?"

Tom lève brusquement la tête. "Tu ne vas foutrement nulle part avec Gustav!" Bill a l'air surpris, et Gustav se met à rire. "Oh… Sans vouloir te vexer, désolé," ajoute Tom d'un air déconfit.

Gustav agite sa main de façon nonchalante. "C'est pas grave. Je ne peux pas te conduire, Bill, je n'ai pas ma voiture, j'ai juste pris mon vélo avec moi."

"Oh ouais, j'avais oublié." Bill regarde Georg avec espoir mais ce dernier hausse juste les épaules.

"Ne me regarde pas, je suis venu avec lui," dit-il en hochant la tête vers Tom.

"Tom…"

"Débrouille-toi pour aller à ton putain de McDonald's," marmonne Tom. "Tu ne sais pas prendre ta voiture?"

"Elle a un petit problème," dit-il faiblement.

"Alors comment es-tu arrivé jusqu'ici?"

"On m'a déposé."

"Qui ca?" La question est sortie avant même que Tom puisse l'arrêter, et il regrette immédiatement de l'avoir posée.

"Maman, si tu dois vraiment le savoir," répond Bill, et Tom se détend instantanément, juste un peu. "Allez, juste au Drive-in."

Tom souffle, et Georg lui tapote le bras d'un air compatissant. "Tu sais que si tu ne l'emmènes pas, il va geindre toute la soirée."

"Ugh, très bien," dit Tom, posant sa guitare et se levant. "Allons-y."

Ils ne disent rien pendant qu'ils marchent jusqu'à la voiture, et Tom est content de cette situation pendant qu'ils roulent. Bien sûr, Bill ne l'est pas.

"Quand est-ce que tu rentres à la maison?"

Tom soupire, agrippant le volant plus fermement. "J'en sais rien."

"Je promets de te laisser tranquille," dit Bill calmement. "Si tu reviens, je ne dirai rien sur… tu sais bien." Tom ne dit rien, alors Bill essaie encore une fois. "C'est toujours notre maison, Tom. La tienne et la mienne. Nous sommes toujours frères, et je veux que tu sois là."

"J'y réfléchirai," marmonne Tom, le regard fixé sur la route.

"Maman m'a demandé si on venait toujours chez elle pour Noël," dit Bill, changeant de sujet.

"Ben ouais, bien sûr," dit Tom. "Je serai là."

"Elle va trouver ca bizarre si on ne vient pas ensemble…"

"Alors on ira ensemble," dit Tom, appréhendant déjà le trajet pour y aller, rien que lui et Bill.

"Peut-être que ce sera plus facile si tu rentrais à ce moment-là," dit Bill nonchalamment, et Tom s'autorise un petit sourire.

"Très bien, je rentrerai à la maison pour Noël."

"Ok." Bill essaie d'être nonchalant, mais Tom voit bien qu'il est content.

Ils restent silencieux pendant le reste du trajet, même si Tom meurt d'envie de poser une certaine question, mais il n'y aucune chance pour qu'elle puisse franchir ses lèvres. Ils savent tous les deux que cette question est bien là, et la peau de Tom picote, tellement l'atmosphère est tendue dans la voiture. Ils s'engagent dans le Drive-in et Tom se tourne vers Bill, son souffle se coupant quand il le regarde, roulé en boule sur le siège passager comme il le fait tout le temps, comme si le siège était fait pour lui.

"Qu'est-ce que tu veux?" arrive-il à demander d'une voix rauque.

"Tu sais ce que je veux," dit Bill platement.

"Je veux dire, pour manger," ajoute Tom, les nerfs encore plus à vif.

"Je sais, je parlais de ca aussi."

"Oh." Alors Tom passe la commande de Bill, se souvenant de tout, y compris la sauce barbecue pour les Nuggets et le Coca sans glaçons, tout cela sans que Bill dise un mot.

C'est juste ce qu'ils font au McDonald's.


***



C'est le pire Noël que Tom ait vécu, et à le regarder, Bill est tout aussi misérable. Leur mère est trop occupée avec le repas pour s'en rendre compte, et Gordon a reçu une nouvelle guitare pour Noël alors les jumeaux l'ont à peine vu de toute la journée, ils l'ont seulement entendu. Tom est d'une humeur épouvantable, et la présence de Bill n'aide pas, parce que ca ne fait que lui rappeler ce qu'il n'a plus.

Tom en a marre de rouler sur lui-même en plein milieu de la nuit, s'attendant à trouver un corps chaud qui sent comme Bill auquel s'attacher, et ne trouvant rien d'autre que l'oreiller crado que Georg lui a prêté, et même une fois, une chaussette sale de Georg qui pendait sur le bras du canapé. Il en a marre de végéter devant la télé, avec rien sur ses genoux à part ce stupide oreiller, et sans doigts pour lui masser le crâne, sans petite voix geignarde lui demandant ce qui se passe dans l'émission qu'il regarde toutes les cinq minutes. Tout ca lui manque.

Tout autour de Tom lui rappelle le Noël dernier, lorsqu'il avait entrainé Bill dans la salle de bains à l'étage parce qu'il n'arrivait pas à enlever ses mains de lui. Il s'en souvient tellement bien, et malgré qu'il soit en colère, le ventre de Tom papillonne à ce souvenir.

Il se souvient d'avoir enlevé le pantalon de Bill et de l'avoir fait asseoir sur le bord de la commode. Bill s'était plaint d'avoir froid aux fesses, mais Tom lui avait promis de les réchauffer, et il l'avait fait. Des chants de Noël emplissaient la maison grâce à la nouvelle chaine hi-fi de Gordon, mais tout ce que Tom entendait étaient les petits gémissements de Bill alors que Tom le pénétrait encore et encore, Tom n'avait même pas fait attention aux crampes dans ses genoux, c'était tellement foutrement bon.

Bill lui avait dit qu'il était trop bruyant à la fin, mais Tom n'y pouvait rien, et il n'avait aucune intention de s'arrêter, pas avec la façon dont le cul de Bill enserrait son sexe si étroitement grâce à l'angle bizarre entre eux, les jambes de Bill surélevées par les bras de Tom. Alors Bill avait saisi un sucre d'orge que sa mère avait placé sur la commode de la salle de bains (dont ils avaient rigolé tous les deux) et l'avait enfoncé dans la bouche de Tom, encore entouré de plastique, pour l'empêcher de grogner si fort. Tom se souvient encore du goût de menthe sur sa langue quand il avait joui profondément en Bill, ses dents brisant l'emballage en plastique du sucre d'orge.

"To-o-om, allôôôô."

"Hein?" Tom sort de ses rêveries et remarque enfin sa mère qui se tient devant lui, agitant quelque chose dans sa main.

"Je disais, est-ce que tu veux un sucre d'orge?" Elle le tient devant lui et Tom le regarde d'un air absent.

"Non merci," répond-il, regardant ailleurs. Il se retrouve les yeux dans les yeux avec Bill, et il voit sur le visage de Bill que ce dernier se souvient de tout, lui aussi.

Le ventre de Tom lui fait mal, et il garde son regard sur Bill. Comment a-t-il pu le laisser partir? Comment a-t-il pu être aussi bête de repousser Bill et de lui faire croire qu'il ne le désirait plus? Tom n'a jamais eu plus envie de lui que maintenant, et il ferait tout pour qu'il puisse à nouveau l'emmener dans cette salle de bains.


A ce moment précis, le portable de Bill sonne, et le petit sourire sur le visage de Bill quand il voit qui l'appelle est suffisant pour que la douleur dans le ventre de Tom s'intensifie.

C'est trop tard.


A SUIVRE…
Revenir en haut Aller en bas
http://maureen0207.wordpress.com
obsedum sexualis
Indispensable
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1056
Age : 34
Localisation : vu son âge....bientôt en maison de retraite
Emploi/loisirs : buveuse professionnelle de Sobieski
Humeur : zen attitude
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 24 Oct - 19:14

danois ou hollandais peu importe ce clone edulcoré de Tom doit dégager!!!!
j'ai trop pas aimé le trop tard de fin putaiiiiiiin
Tom va reconquérir Bill hein?
oh ouiiii il va nous faire le grand jeu de séduction ce serait tellement *.*
de toute manière peu importe ils doivent se remettre ensemble

merci pour la trad'
Revenir en haut Aller en bas
Sabrina
Marquise du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4974
Age : 23
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lycéenne
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 24 Oct - 19:15

Bon dieu Tom me fait trop de la peine. .__. Ça me serre le coeur de le voir comme ça, j'ai juste envie de lui faire un câlin. éè
Et Bill qui continue à voir l'autre Manzini là... vv Je suis sure que le message vient de lui. J'aime pas la fin.

Merci pour la traduction <3
Revenir en haut Aller en bas
Jess
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 572
Age : 26
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : en cuisine
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 24 Oct - 22:10

ah pauvre Tom mais il devait se rencontre plutot qu'il désirait encore Bill mais lui qui continue à voir ce manzini franchement... quoique ça attise la jalousie de son frère donc c'est bien.

merci la tarduction.
Revenir en haut Aller en bas
bill-luv-tom
Chevalier du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2980
Age : 33
Localisation : Belgique.
Humeur : Amoureuse.
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Mer 4 Nov - 19:46

Voici la suite! Désolée pour le retard ^^"

Après ca, il restera une dernière partie Smile
Si vous voyez des fautes, signalez-les moi Wink

Bonne lecture! Smile



_________________________________



"Hé!" crie Andreas, un peu trop fort qu'il est nécessaire. "C'est moi, ou est-ce que le mec que Bill a amené te ressemble à fond?"

Tom lève les yeux au ciel et lance un regard noir vers Bill et Manzini (ou Kris, comme Bill l'appelle) qui se tiennent au bar, attendant leurs boissons. Il n'arrive pas à croire que Bill a amené ce putain de type avec lui, bien qu'en fait, Tom ne devrait pas être étonné. On est le 31 décembre, il est le rendez-vous de Bill. "Je ne vois pas vraiment la ressemblance," marmonne-t-il en avalant son cinquième verre de la soirée. Ou est-ce son sixième? Il ne s'en souvient pas. Il a juste envie de se noyer dans l'oubli ce soir.

"Bah merde, moi je trouve qu'il te ressemble," dit Andreas, en scrutant le rappeur depuis son tabouret.

"Ugh, on s'en fiche." Tom pose brutalement son verre vide et plisse les yeux vers son ami. "Va me chercher un autre verre."

"Demande à Bill de te l'amener, il est au bar. Hé Bill!"

"Non arrête, tais-toi," siffle Tom, mais c'est trop tard; Bill se retourne quand il entend leur ami crier son nom. Andreas lève le verre vide de Tom et le pointe du doigt, et Bill hoche la tête avant de se retourner vers Manzini, qui appelle le barman.

"Alors, pourquoi est-ce que les deux autres ne voulaient pas venir à Munich avec nous?" demande Andreas en regardant la foule dans le club VIP où ils se sont installés pour la soirée.

"Ils avaient d'autres projets pour le Nouvel An," dit Tom. Il aurait du accepter l'offre de Gustav de venir à Prague pour le week-end, mais lui et Bill avaient prévu cette soirée avec Andreas depuis des mois, et Andreas n'aurait jamais pardonné à Tom s'il l'avait abandonné pour tenir la chandelle. En même temps, il est content que Georg et Gustav ne soient pas venus à Munich avec eux, parce que malgré qu'on s'amuse bien avec eux, Tom ne supporte pas leurs blagues incessantes à propos du 'petit ami' de Bill. Tom a entendu le nom 'Manzini' dans toutes sortes de variations et de jeux de mots plus d'un millier de fois, et assez pour toute une vie.

Lorsque Bill et Manzini les rejoignent avec leurs boissons, Tom avale la sienne immédiatement, et rote bruyamment. Andreas et Manzini rigolent, mais Bill a l'air dégoûté. Tom le fixe, il veut que Bill se sente aussi mal à l'aise que lui. Bill ne se laisse pas faire alors que Tom s'y attendait, il soutient le regard de Tom et ce dernier voit ca comme une espèce de défi. Il est énervé, et Bill sait exactement pourquoi Tom est énervé. Aucun maquillage ni bijou ne peuvent dissimuler le suçon géant dans le cou de Bill, et même si c'était le cas, Tom le verrait quand même parce qu'il voit toujours tout quand il s'agit de Bill.

"J'ai besoin d'un autre verre," marmonne Tom, glissant de son tabouret et chancelant légèrement quand il atterrit sur ses pieds.

"En fait, je pense que non." Bill tend une main vers lui pour le tenir droit mais Tom repousse sa main.

"Et bien moi je pense que oui."

"Oh bon Dieu, je n'ai pas envie de finir la soirée à l'hôpital, en train de te regarder te faire un lavage d'estomac," dit Bill sèchement.

Tom ricane. "Ouais, on sait tous exactement où tu as envie de finir la soirée." Il n'attend même pas une réaction, il prend juste son portefeuille sur la table. "A plus tard."


***



"Tu t'appelles comment déjà?" crie Tom à l'oreille de la fille qui est collée à lui.

"Stella!" crie-t-elle en réponse, lui lançant un sourire avant de boire une gorgée de sa bouteille de bière.

"Stella? C'est quoi ca comme nom?" Tom fronce le nez.

"Le mien," dit-elle en haussant les épaules.

Tom fronce les sourcils. "Ca me va."

Il connait Stella depuis vingt minutes et il sait déjà pas mal de choses sur elle, comme le fait qu'elle aime danser, qu'elle tient à peine debout depuis que Tom lui est rentré dedans sur son chemin vers le bar, encore. Il sait aussi qu'elle a un piercing à la langue parce qu'il le voit briller à chaque fois qu'elle parle, et elle parle beaucoup, mais les ressemblances entre elle et Bill s'arrêtent là. Elle est petite est assez ronde aux endroits où Bill ne l'est pas, ses cheveux atteignent à peine ses épaules et sont rouge pétant, le genre qu'on ne peut avoir qu'après un passage chez le coiffeur, ca a l'air professionnel. Elle est jolie, de ce que Tom peut voir dans son état intoxiqué, mais pas le genre de fille qu'il draguerait en temps normal, à l'époque où il s'intéressait encore à tout le monde sauf Bill.

"Est-ce que ton frère est là?" lui demande-elle, et Tom lève les yeux au ciel, mais lui sourit.

"Laisse-moi deviner, tu veux le rencontrer?"

"Je suis désolée, je suppose qu'on te le demande tout le temps. On n'est pas obligés."

"Ugh, de toute façon je dois aller le voir," lui dit Tom, et prend sa main pour l'entrainer avec lui. Il n'a pas vu Bill depuis quelques heures, depuis qu'il lui a aboyé dessus, mais son frère n'a pas bougé, il est toujours dans le coin avec Manzini et Andreas, et plisse un peu les yeux lorsque Tom arrive vers le petit groupe avec Stella.

"Tout le monde, voici Stella," annonce-t-il en criant presque. S'en suit un chœur de saluts et Tom est amusé lorsqu'il voit Stella qui regarde Bill avec de grands yeux pendant un moment, et comme toujours Bill fait poliment semblant de ne pas s'en rendre compte. Même les personnes qui ne veulent pas baiser Bill sont étrangement attirés par lui et semblent avoir juste envie de rester près de lui; Tom est l'une des personnes qui veut rester près de lui, et qui veut le baiser.

"Je vais au bar," les informe Bill, ne prenant même pas la peine d'entrainer son chanteur de rap avec lui cette fois.

"Je reviens dans une minute," dit Tom à Stella, et il suit son frère.

"Draguer une fille dans un bar, quelle classe," dit Bill d'un ton acéré, lorsqu'il remarque Tom qui se tient à côté de lui.

"Et bien, je suppose qu'on aime tous les deux draguer dans les bars," dit Tom lentement, essayant de se décider pour sa prochaine boisson. "Tu as l'air ridicule, au fait."

"Qu'est-ce que tu veux dire?"

Tom lui lance un sourire narquois. "Toi et ce mec, c'est tellement bête."

Bill a l'air blessé, mais il essaie de le cacher rapidement. "Et bien ca ne te concerne pas, alors la ferme."

Tom rigole, trop ivre pour s'en faire vraiment. Mission accomplie. Ils prennent leurs boissons et lorsque Tom se retourne, Stella est là, avec un grand sourire contagieux.

"Il va bientôt être minuit!" l'informe-t-elle. "Tu vas m'embrasser?"

Tom sourit narquoisement. "Bien sûr, qui d'autre j'embrasserais?" Si Tom avait le choix, il embrasserait quelqu'un d'autre, mais vu que ce n'est pas possible, Stella fera l'affaire. Bill ne se tient plus à côté de lui, et Tom détourne le regard; il ne supporterait vraiment pas de voir Bill et Manzini s'embrasser, c'était déjà assez difficile la première fois.

Le club se remplit du bruit de milliers de personnes faisant le décompte, et Tom partage un baiser maladroit avec sa nouvelle connaissance, la tenant contre lui-même après que le baiser soit fini. Il regarde au loin et croise le regard de Bill, qui le regarde pardessus l'épaule d'Andreas alors qu'ils s'enlacent, et l'estomac de Tom se serre pendant un moment; Bill a l'air tellement triste, et Tom a juste envie de repousser Stella et de courir vers lui, mais alors Bill se tourne et Tom aperçoit le suçon horrible et violet dans son cou, et cette envie disparait. C'est tellement dégueulasse, pense Tom. Il ne laisserait jamais un suçon aussi gros et laid sur le cou de Bill, toutes les petites morsures d'amour qu'il avait donné à Bill se trouvaient à des endroits qu'on ne pouvait pas voir lorsque Bill était habillé.

Les heures qui suivent passent dans un brouillard, et au plus Tom s'enivre, au plus il pense que Manzini est drôle. Ce soir, Tom est le meilleur ami de tout le monde.

"Alors tu fais aussi partie d'un groupe?" demande Stella au rappeur danois en anglais, essayant visiblement de comprendre comment le mec connait Bill et Tom.

Manzini a l'air amusé. "Euh oui, en quelque sorte. Je suis mon propre groupe, je fais du rap," explique-t-il. "J'ai fait la chanson avec le ballon."

Andreas cligne des yeux. "Comme un remake de Nena?"

Tom crache presque le contenu de son verre, et tousse et crachote lorsqu'il avale enfin, tellement il rigole fort.

"Nena?" Manzini regarde Bill pour la réponse.

"Tu sais, Nena," répète Andreas, et puis il se met à chanter la chanson à tue-tête, et Tom n'en peut plus, même Bill rigole.

Manzini sourit. "Oh non, ca n'a rien à voir." Il reste tellement impassible, ca fait glousser Tom.

Au moment où ils décident de retourner à leur hôtel, Tom avait réussi à faire chanter et danser Manzini pour Andreas et Stella, pendant que Bill se contentait de lever les yeux au ciel. Tom est amusé en voyant à quel point Bill et Manzini sont mal assortis; Bill déteste la musique hip-hop et ne s'intéresse à aucun genre de danse, Tom n'arrive vraiment pas à voir de quoi ces deux-là peuvent bien parler, et il les a presque pas vu parler ensemble de toute la soirée. Enfin, Tom a quand même monopolisé le mec. Peut-être que c'est pour ca que Bill a l'air énervé lorsqu'ils montent tous dans la voiture qui les attend dehors.

"Est-ce que vous avez toujours des gens avec vous?" demande Stella en regardant autour d'elle. "Comme des gardes du corps, tout ca? Ils vont partout où vous allez?"

"Ils vont partout où Bill va," la corrige Tom, en passant un bras autour de ses épaules.

"Et prendre une balle pour vous, ca fait partie de leur boulot?" demande Stella, rigolant en voyant l'expression de Tom.

"Hé!" s'exclame Tom, avec cet air un peu fier que seulement une haute dose d'alcool peut engendrer. "Qui voudrait tirer sur ce visage?"

Dès qu'ils entrent dans le lobby de l'hôtel, Bill tire sur la manche de Tom. "On va rester un peu dans le bar ici en bas, tu veux rester?" Tom le regarde en clignant des yeux, il y a quelque chose dans la façon dont Bill le regarde, quelque chose dans son expression que Tom ne sait pas déchiffrer, parce qu'il a du mal à se concentrer sur le visage de Bill, tellement il est déchiré.

"Euh, nan, ca va," marmonne Tom lentement. "A plus tard les mecs." Il prend la main de Stella et l'entraine vers les ascenseurs, souriant en voyant qu'elle ne tient toujours pas bien sur ses jambes, comme si elle dansait sur de la musique qu'elle seule peut entendre. "T'es bizarre," lui dit-il, et elle lui tire la langue. "Mais tu me plais."

Une fois que Tom a réussi à entrer sa carte magnétique dans la porte, il les fait entrer, et Stella plonge directement sur le lit, en rigolant comme un gosse.

"Euh, fais comme chez toi," marmonne Tom. "Je dois utiliser la salle de bains."

"Tu ne vas pas dégueuler quand même?" demande-t-elle. "Parce que ce serait un peu dégueu."

Il l'ignore, et va s'enfermer dans la salle de bains. Il se frotte les tempes, sentant encore les battements de la musique lanciner son cerveau. Maintenant qu'il se trouve ici, il ne sait pas vraiment quoi faire. Elle s'attend à du sexe, probablement, et ca fait tellement longtemps que Tom n'a pas été avec quelqu'un d'autre que Bill, il ne sait même pas s'il peut le faire. Il ne sait même pas s'il veut le faire.

"Bien sur que si," se dit-il à lui-même dans le miroir. "T'es un mec, c'est une fille. C'est ce que tu fais." Il se met de l'eau sur le visage et essaie de se concentrer et de se réveiller un peu, avant d'ouvrir la porte à nouveau.

Elle est toujours confortablement allongée sur le lit, et lève son regard brumeux vers lui. Tom prend un moment pour regarder ses jambes, qui sont bien visibles depuis que sa jupe déjà courte s'est relevée jusqu'à ses cuisses. Son attention est détournée par un bruit soudain sur la porte.

"Quelqu'un frappe à la porte," dit Stella, comme si Tom ne pouvait pas l'entendre lui-même.

Tom fronce les sourcils et ouvre la porte, surpris de voir Bill se tenir dans le couloir, l'air un peu paniqué et hors d'haleine. "Qu'est-ce qui ne va pas?"

"Je peux te parler? Maintenant?" lui demande Bill.

"Je suis un peu occupé," marmonne Tom.

"S'il te plait?"

Tom sort dans le couloir, fermant la porte derrière lui, mais pas totalement. "Quoi?" siffle-t-il.

"Je… Je ne veux pas que tu le fasses," dit Bill.

"Que je fasse quoi?"

"Ce que tu t'apprêtes à faire." Le visage de Bill est rouge et il ne regarde pas Tom dans les yeux. "S'il te plait."

Tom renifle. "Ce ne sont pas tes oignons, et c'est de ta faute."

"Non, c'est de ta faute à toi!" crie Bill presque, regardant Tom enfin, la lèvre tremblante.

"Bill…" dit Tom doucement, l'envie de réconforter son frère prenant à nouveau le dessus. "Pourquoi est-ce que tu fais ca?" Il tend la main pour caresser le visage de Bill, et Bill se penche vers sa main. Tom sent qu'il tremble et veut vraiment le prendre dans ses bras. Puis lorsqu'il glisse sa main sur le cou de Bill, il remarque le suçon sous ses doigts, et il se recule.

"Tomi…" dit Bill d'une voix brisée. "Non…"

"Bill?" Ils regardent plus loin dans le couloir où l'ascenseur vient de s'ouvrir, et Manzini se tient là, tenant la veste de Bill.

Tom rigole et ouvre sa porte à nouveau. "Amuse-toi bien, Bill." Il ignore les larmes qu'il voit dans les yeux de Bill et lui claque la porte au nez.

"Ce n'était que Bill," s'apprête-il à dire, mais alors il remarque que Stella dort profondément. Tom secoue la tête, et il rigole quand il se laisse tomber sur le lit à côté d'elle, prêt à s'endormir lui aussi. Encore une fois, Tom va dormir au lieu de baiser. Si jamais Bill le découvrait, il n'arrive pas à décider si ca le ferait rire, ou pleurer.


***



"Monte pas sur tes grands chevaux, je serai là dans une minute," dit Tom dans son téléphone alors qu'il enfonce son pied dans sa chaussure.

"Ouais ben tu es déjà en retard," lui fait remarquer Gustav.

"J'ai dit que je serai là dans une minute!" crie Tom en raccrochant. "Putain."

Tom court dans tous les sens en cherchant ses clefs, vu qu'elles ne sont pas au crochet comme d'habitude. Il s'apprête à sortir pour la soirée, et bien que cela fait une semaine depuis qu'il s'est bourré la gueule au Nouvel An, Tom n'arrive toujours pas à accepter l'idée de boire à nouveau, son estomac se retourne rien que d'y penser, alors ce soir il s'est porté volontaire pour conduire pour Georg et Gustav.

"Est-ce que tu sors?" lui demande Bill timidement, se tenant dans l'entrée de la cuisine.

"Ouais, tu le savais," marmonne Tom. "Est-ce que tu as vu mes clefs?" Bill secoue la tête.

Ils se sont à peine parlés depuis Munich, depuis que Tom s'est réveillé avec la rousse un peu folle dans son lit, qui heureusement avait eu le bon sens de ne pas donner son numéro de téléphone à Tom, de toute façon elle ne semblait pas vraiment en avoir envie. Bill avait fait la moue pendant toute la journée, ca avait vraiment été une super façon de commencer la nouvelle année. Tom essaie encore de comprendre pourquoi Bill avait l'air tellement tenace pour empêcher Tom de faire ce qu'il allait faire, Tom pensait que ce n'était pas juste.

Tom retrouve ses clefs sous un coussin du canapé, et il remarque que Bill se tient là, le regardant. "Tu veux venir?" Les mecs le tueraient pour demander ca à Bill alors qu'il est déjà en retard, mais Bill a l'air tellement malheureux, Tom a juste pitié de lui. Juste parce qu'il déteste ce que Bill a fait, ne veut pas dire que Tom peut effacer ses sentiments. Il aime Bill.

"Non, je euh… J'ai un ami qui est en chemin pour venir ici." Bill baisse le regard, et l'estomac de Tom se retourne encore plus que quand il pense à l'alcool.

Il tousse. "Par ami, tu veux dire Manzini." Bon dieu, quand est-ce que ce mec va retourner au Danemark? Tom regarde Bill et renifle. Ouais, il ne doit pas être pressé de partir. "Tu vas le faire entrer dans notre maison, sérieux?"

"Tom," dit Bill calmement. "Tu ne me crois peut-être pas, mais nous n'avons jamais rien fait. Je veux dire, je n'ai rien fait avec lui."

Tom rigole, bien que rien de ceci ne soit amusant. "Ouais c'est ca, le week-end dernier tu avais un suçon de la taille d'une balle de golf dans ton cou, et tu veux que j'avale ca? Que vous avez passé votre temps à discuter? Ne me mens pas, c'est insultant."

"Ugh, je parle de sexe," dit Bill. "Je ne dis pas qu'il ne m'a jamais embrassé. Mais je ne l'ai jamais laissé faire autre chose."

Tom prend une inspiration, se sentant étrangement soulagé. Pendant des semaines il a eu des pensées horribles, des pensées qu'il n'a cessé de chasser de son esprit. "Je… et bien, je ne sais pas vraiment ce que tu veux que je te dises."

"Il veut le faire," dit Bill. "Ce soir."

Tom laisse tomber les clefs et se détourne. "Oh mon dieu, pourquoi est-ce que tu me racontes ca?" Il se penche pour ramasser les clefs par terre et reste là, ses jambes tremblent trop pour le soutenir.

"Parce que," dit Bill calmement. "Si tu ne veux pas que je le fasse, je ne le ferai pas."

Tom se relève en entendant cela, et regarde Bill bouche bée. "Mais putain! Qu'est-ce que je suis censé répondre à ca?" Son frère est vraiment fou, se dit Tom.

"Bill! T'es dingue!" crie Tom. "Ne me regarde pas pour prendre tes foutues décisions à ta place, si tu as envie de le baiser, tu le feras, laisse-moi en dehors de ca." Il s'étouffe presque sur les mots.

"Et bien je voulais juste… J'en sais rien," réplique Bill, son visage se décomposant un peu. "Je voulais te le dire."

"Et bien j'aurais voulu que tu ne le fasses pas, pour être honnête!" Tom lui lance un dernier regard avant de partir, claquant la porte derrière lui.


***



"Qu'est-ce que tu as ce soir? Je ne t'ai jamais vu aussi silencieux." Georg donne un petit coup dans les côtes de Tom. Ce dernier se contente de hausser les épaules; il n'a rien à redire.

"Est-ce que c'est Bill?" demande Gustav, et Tom le regarde d'un air vif. "Vous êtes toujours en dispute? Mec, vous avez vraiment besoin d'arranger vos histoires."

Tom ne fait même pas attention à lui, son esprit est occupé à s'imaginer les pires images possibles. Il maudit Bill pour lui avoir raconté tout ca avant qu'il parte. Sa gorge s'assèche quand il s'imagine Bill et Manzini au lit, dans son lit, Bill et Tom l'avaient choisi ensemble. Il les voit s'embrasser, et les mains de Manzini partout sur le corps nu de Bill. Tom mordille avec force la paille dans sa bouche, la paille de son Coca qu'il mordille depuis une demi-heure. Il ne veut pas que Manzini touche Bill , et oh merde, rien que de penser qu'il pourrait mettre son sexe en Bill est plus que Tom ne peut supporter.

Putain de Bill, pourquoi est-ce que tout ceci est arrivé? Tom a des centaines de "et si" dans la tête, et s'il ne s'était pas endormi cette nuit-là dans le bus, et s'il avait ramené Bill dans le bus au lieu d'être sorti faire la fête, et s'il était allé aux toilettes avec Bill. Mais alors il réalise qu'en fin de compte, quelque chose était obligé d'arriver. Il n'avait pas voulu le voir à l'époque, mais Bill avait raison, quelque chose n'allait pas, et Tom est presque sûr que tout est de sa faute. Il est devenu paresseux et ne prenait plus Bill en considération. Tout ce que Bill voulait, c'est que Tom lui montre qu'il s'intéressait encore à lui, et Tom l'avait traité en idiot.

Tout est de sa faute, il a poussé Bill dans les bras de quelqu'un d'autre, quelqu'un d'autre qui se trouve dans le lit de Tom en ce moment même, peut-être même dans son Bill.

"Putain!" laisse-t-il échapper d'un air énervé, et les autres le regardent d'un air étrange. Sans même un regard dans la direction de ses camarades, Tom saute de son siège et se dirige vers la porte.

"Hé! Tu vas où?" entend-il crier Georg, mais ca ne l'arrête pas. Il doit aller voir Bill.

Tom ouvre la portière de sa voiture et monte dedans, jurant alors qu'il essaie de faire entrer la clef dans le contact. Il roule un peu trop vite mais il n'y peut rien, pas quand il refuse d'être en retard, pour arrêter Bill, pour tout. Si seulement il l'avait crié avant de quitter la maison quand il avait voulu le faire, supplier Bill de ne pas le faire. Toute cette rancœur qu'il avait contre son frère avait fait perdre tout sens à Tom, et il sait maintenant que Bill lui demandait qu'il lui dise non, que Bill voulait juste que Tom se fasse entendre pour une fois et qu'il lui montre qu'il le voulait, tout comme Bill l'avait fait il y a une semaine, lorsque Tom lui avait claqué la porte d'hôtel au nez.

Il se sent malade en y repensant, maintenant qu'il peut voir la situation inversée, il peut s'imaginer mettre sa fierté de côté et demander à Bill de ne pas être avec Manzini, seulement pour que Bill lui rigole en plein visage. C'est le sentiment le plus horrible au monde, et pourtant Bill n'avait pas encore abandonné en ce qui le concerne.

Tom attrape son téléphone et compose le premier numéro de son répertoire, et jure quand il tombe directement sur la messagerie de Bill.

"Bill, c'est moi. Ecoute, je rentre à la maison, j'espère que entendras ce message. S'il te plait… si tu entends ceci… ne le fais pas s'il te plait, tu sais de quoi je parle." Tom raccroche et appuie sur le champignon. Il est paniqué à présent, Bill le tuerait s'il savait à quelle vitesse il roule, mais Tom ne pense à rien d'autre, il veut juste rentrer à la maison aussi vite que possible. Il essaie encore d'appeler Bill mais toujours rien, et c'est alors qu'il a la brillante idée d'appeler le numéro fixe de la maison, chose qu'il oublie toujours de faire, vu qu'ils utilisent tellement leurs portables. Ca sonne… et sonne et sonne.

"Merde!" Tom balance le téléphone et essaie de se concentrer sur la route. Putain, pourquoi est-ce que Bill ne répond pas au téléphone? Il y a des réponses possibles à cette question mais Tom ne peut pas y penser, ou sinon il va devenir fou. Ce serait bien sa veine s'il a un accident ou si la police l'arrête, et alors il ne rentrerait jamais à temps pour parler à Bill.

Il n'a jamais été aussi heureux de voir l'immeuble de son appartement, et ses pneus crissent lorsqu'il appuie sur la pédale de frein, quelque chose qu'il n'a vu que dans les films, ou quand il a appris à Bill à conduire. Tom est presque à bout de souffle lorsqu'il arrive enfin devant leur porte, et il a presque autant de mal à insérer la clef dans la porte qu'avec sa clef de voiture.

L'appartement est sombre et silencieux, et tout à coup Tom a très peur d'aller dans le couloir, terrifié de voir quelque chose de tellement pire que ce qu'il a vu dans les toilettes du club, il y a si longtemps. De la lumière éclaire le couloir, venant de la chambre de Bill, la porte est légèrement entrouverte. Tom se dirige lentement vers elle, ses oreilles aux aguets pour des bruits suspects, mais il n'entend rien. Finalement, il pousse la porte d'une main moite, son cœur battant la chamade, comme sur le point d'éclater. Lorsqu'il voit Bill, il ne sait pas s'il doit penser le pire, ou le meilleur.


A SUIVRE…
Revenir en haut Aller en bas
http://maureen0207.wordpress.com
Sabrina
Marquise du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4974
Age : 23
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lycéenne
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Mer 4 Nov - 21:06

Naaaaan, Maureen tu peux pas nous laisser là èé Putain .__. C'est tellement frustrant.
Bon sinon, ugh, ils me font vraiment de la peine tout les deux. C'est tellement dommage.
Et Tom, pourquoi il a pas compriiiis, pourquoi il lui a pas dit qu'il ne voulait pas qu'il le fasse .__. J'espère vraiment que Bill ne l'a pas fait èé Et Bill m'énerve aussi en fait, pourquoi il traine avec cet abruti là vv (même si les voir tous deux jaloux, j'adore *_*)

Bref, j'ai hâte de lire la dernière partie, qu'ils se remettent enfin ensemble *___*
J'espère que tu vas vite poster éè Merci pour la traduction <3
Revenir en haut Aller en bas
Jess
Populaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 572
Age : 26
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : en cuisine
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Mer 4 Nov - 23:38

mais mais c'es terriblement sadique de couper là! je suis sur que Bill n'a rien, il a pas pu c'es pas possible!

merci pour la traduction Wink j'aime ce long os
Revenir en haut Aller en bas
Manue
Intégrée
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 7 Nov - 3:31

Oh c'est trop sadique de couper là !!
Mais vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Neede
Chevalier du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 21
Localisation : Lille (59)
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Post-concert.
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 7 Nov - 17:57

Noooooooooooooon èé !!!!!
Je veux la suite.
je... C'est trop sadiiiiiique!!

&.. &... Pourquoi Bill il est avec ce put*** de Manzini
Raaaaaaaaagh
Revenir en haut Aller en bas
Anne -Chaa*
Comtesse du Forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4099
Age : 23
Localisation : Lille. (59)
Emploi/loisirs : Yaoiste
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   Sam 7 Nov - 18:31

Arrrrg, putain de beug! Je disais (pour la troisième fois uu') :

Je viens de lire les 4 parties là & j'aime <3.
Les jumeaux me font de la peine mais d'une façon différente, je sais pas... En tout cas Bill m'énerve, il a pas intérêt à l'avoir fait avec l'autre Manzini là èé
C'est trop frustrant d'avoir coupé là sérieux xD, j'ai hâte de voir ce qu'il va se passer (:
Merci pour la traduction :')
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS] What They Do - Haylz (5/5 FINI)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ayé, j'ai fini mon Lap-Steel
» KZR, la révélation rap r&b qui n'a pas fini d'étonner
» [Presse] Télé star, Tokio Hotel: Le groupe est-il Fini ?
» Johnny et mamour c'est fini !! avec optic 2000
» megaupload c'est fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Between The Lines :: Traductions-
Sauter vers: